Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

jeudi 9 mars 2017

Photo de Coléoptère : Bupreste du genévrier - Lamprodila (Palmar) festiva - Ovalisia festiva - Bupreste du Thuya


Bupreste du genévrier - Bupreste du Thuya - Lamprodila (Palmar) festiva - Ovalisia (Palmar) festiva
 
(Sous réserve de bonne identification)






Ordre : Coléoptères - Coleoptera
Famille : Buprestidae - Buprestidés
Tribu : Poecilonotini
Genre : Ovalisia - Buprestes
Espèce : Ovalisia (Palmar) festiva

Mots-clés : Coléoptères Bupreste Buprestidae Genévrier Thuya Insectes

Le Bupreste du genévrier, appelé également Bupreste du Thuya (Ovalisia (Palmar) festiva, Syn. Lamprodila (Palmar) festiva, Palmar festiva, Lampra festiva, Scintillatrix festiva), également appelé anciennement Scintillante jolie, Bupreste à dix points, Bupreste agréable (Entomologie ou Histoire naturelle des insectes - 1790), est un coléoptère héliophile et thermophile, à larve xylophage, originaire du sud de l'Europe (Espagne, France, Grèce, Italie, Portugal…) et d'Afrique du nord (Algérie, Maroc, Tunisie), mais qui remonte progressivement vers le nord de l'Europe (effet du réchauffement climatique ?).

Le bupreste du genévrier comme son nom l'indique est inféodé au genévrier commun (Juniperus communis) mais également aux autres genévriers. En réalité cet insecte s'attaque à un grand nombre d'espèces appartenant à la famille des cupressacées (Cupressaceae) comme les Callitris, les Chamaecyparis, et les Cupressus, mais aussi à des représentants de la famille des tamaricacées (Tamaricaceae), notamment les tamaris (Tamarix sp.) ou à la famille des rhamnacées (Rhamnaceae) et plus particulièrement aux jujubiers (Ziziphus sp).

La mode des haies de thuyas est une bénédiction pour le bupreste du genévrier qui trouve là en abondance une essence assurant le développement de l'espèce. Le bupreste du genévrier est ainsi devenu l'ennemi numéro un de tous les possesseurs de haies de thuyas. Cependant le thuya du Canada appelé également cèdre blanc (Thuja occidentalis) semble moins touché que le thuya géant de Californie (Thuja plicata).

L'imago apparaît à la fin du printemps (mai - juin) et vole jusqu'en août ou septembre. Il mesure de 8 à 12 millimètres de longueur. Ses élytres sont vert jaune avec des reflets métalliques et présentent un nombre variable de taches bleu noir, symétriques. L'abdomen du bupreste du genévrier se termine en pointe. Les ailes postérieures du bupreste du genévrier, aussi longues que les élytres, ne sont pas repliées ce qui lui permet des envols très rapides. Les antennes, à 11 articles, sont courtes. Vu de dessus la tête est peu visible et on observe surtout deux gros yeux globuleux latéraux. Le pronotum présente deux taches violacées.

Après accouplement la femelle pond ses œufs dans les anfractuosités de l'écorce de la plante hôte, au niveau du tronc ou des branches. Les larves se développent sous l'écorce. Les larves, plates, apodes, mesurant jusqu'à 25 millimètres de long, avec une grosse tête évoquent un marteau avec son manche (on parle de larves en marteau ou de type marteau). Ces larves, xylophages, creusent des galeries sinueuses, qui perturbent ou stoppent le passage de la sève et qui affaiblissent la plante allant même jusqu'à entraîner sa mort. Le cycle de développement de la larve dure de 2 à 3 ans.

La nymphose a lieu en mars avril et l'émergence s'effectue en mai juin. Pour sortir, l'adulte fore un trou de forme ovale, de 3 à 5 millimètres de diamètre. L'imago n'est actif qu'aux heures les plus chaudes de la journée (au départ, c'est une espèce méridionale).

A une époque le bupreste du genévrier était protégé en Ile de France compte tenu de sa rareté. Je ne sais pas si tel est encore le cas aujourd'hui, mais si on s'en tient aux dégâts occasionnés dans les haies de thuyas, cette espèce ne semble pas de nos jours si rare que ça.
 
 
Bupreste du genévrier
Bupreste du genévrier

Bupreste du genévrier
Bupreste du genévrier

Bupreste du genévrier
Bupreste du genévrier

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots