Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
--------- o0O0o ---------


Cliquez sur les photos pour les agrandir

2018-11-15

Ornithogale en ombelle - Dame d'onze heures - Ornithogalum umbellatum - Star-of-Bethlehem


Flore de France - Plantes d'Europe - Plante à fleurs blanches
Photo d'Asparagaceae - Photo d'Asparagacée
Ornithogale de France  - Ornithogale d'Europe
Photo d'Ornithogalum
   
  (Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Asparagales - Liliales
Famille : Asparagaceae - Asparagacées
Tribu : Ornithogaleae
Genre : Ornithogalum
Espèce : Ornithogalum umbellatum L 1753
Synonymes : voir texte

Mots-clés : Orobanchaceae Orobanche 


Noms communs ou vernaculaires : Ornithogale en ombelle, Dame d'onze heures, Belle d'onze heures, Fleur de douze heures, Dame de douze heures, Ornithogale à feuilles étroites, Ornithogale ombellé, Étoile blanche, Étoile de mer 







L'Ornithogale en ombelle (Ornithogalum umbellatum Syn. Ornithogalum angustifolium, Ornithogalum campestre, Hyacinthus umbellatus, Ornithogalum vulgare, Scilla campestris, Stellaris corymbosa) est une plante herbacée, vivace, angiosperme, monocotylédone, appartenant à la sous classe des Liliidae, à l'ordre des liliales, à la famille des liliacées (Liliaceae) et au genre Ornithogale (Ornithogalum).

Suivant le type de classification, les ornithogales appartiennent à des ordres et des familles différentes. Par exemple, les classifications de Cronquist et APG II, classent les ornithogales dans l'ordre des Liliales et dans la famille des liliacées (Liliaceae), la classification d'Engler place également les ornithogales dans la famille des liliacées, mais dans l'ordre des Liliiflorae. Les classifications de Thorne et de Dahlgren placent les ornithogales dans la famille des hyacinthacées (Hyacinthaceae) et dans l'ordre des Asparagales. Et enfin, la classification de Takhtajan place également les ornithogales dans la famille des Hyacinthaceae mais dans l'ordre des Amaryliidales. En fait, pour être plus précis, dans la classification phylogénétique APG II (2003) la famille des hyacinthacées peut être supprimée, optionnellement. Dans ca cas, ses espèces sont classées parmi les Asparagacées.

Outre l'ornithogale en ombelle dont je vais vous entretenir, on trouve en France d'autres ornithogales comme par exemple, l'ornithogale de Narbonne (Ornithogalum narbonense), l'ornithogale divergent (Ornithogalum divergens) l'ornithogale des Pyrénées (Ornithogalum pyrenaicum). En ce qui concerne l'ornithogale divergeant (Ornithogalum divergens), certains auteurs le considèrent comme une espèce à part entière, d'autres considèrent qu'il ne correspond qu'à des individus d'Ornithogalum umbellatum particulièrement robustes.

L'Ornithogale en ombelle est indigène de la majeure partie de l'Europe, mais on le trouve également à l'état spontané en Afrique du nord, à Chypre, en Israël, au Liban, en Syrie, en Turquie et dans une partie de l'Asie. L'Ornithogale en ombelle s'est naturalisé en Amérique du Nord (USA) et en Australie.

En France, l'ornithogale en ombelle est également appelé "dame d'onze heures", "belle d'onze heures", "étoile de Bethléem" (traduction de son nom anglais) ou "étoile blanche". Dans les livres anciens on rencontre les noms de : Ornithogale à ombelles, Ornithogale ombellé.

Si on fait un petit tour d'Europe, on apprend que l'ornithogale en ombelle s'appelle summer snowflake, snowdrop, sleepy dick, star of Bethlehem, nap-til-noon ou starflower pour les anglophones, les germanophones l'appellent Doldiger Milchstern, Dolden-Milchstern, Stern von Bethlehem ou Wilder Knoblauch. Les portugais l'appellent leite-de-galinha, les néerlandais gewone vogelmelk. Pour leur part, les italiens la nomment cipollone bianco ou latte di gallina. En Espagne, les castillans l'appellent culebrilla ajera, leche de gallina, leche de ave, leche de pájaro, ornitógalo, ou estrella de Belén tandis que les catalans l'appellent llet de pardal, llet de gallina ou estrelleta de monja. En basque, l'ornithogale en ombelle s'appelle olloesne ou txoriesne. Vous voilà armés pour visiter l'Europe.

Le mot "ornithogale" est formé de "ornithos" qui veut dire oiseau en grec (que l'on retrouve par exemple dans "ornithologie", et gala qui veut dire "lait". Dans certains noms étrangers ci dessus, c'est flagrant : leite-de-galinha, latte di gallina, leche de gallina ou llet de gallina (lait de poule respectivement en portugais, italien castillan et catalan). Leche de ave (lait d'oiseau) en est la plus parfaite traduction. Par contre, je ne saurais trop vous expliquer le rapport entre la fleur et le nom, à part la couleur blanche de la fleur qui peut faire penser au lait... Mais du lait d'oiseau, quelque chose m'échappe... Par contre, son nom vernaculaire "dame d'onze heure" est plus facile à expliquer. En effet, l'ornithogale en ombelle éclot en fin de matinée (pas forcément à 11 heures), lorsque la lumière est suffisamment forte.

L'ornithogale en ombelle est une plante herbacée, vivace, glabre, à bulbe, dont la tige dressée peut mesurer de 10 à 30 centimètres de hauteur, et que l'on trouve dans les vignes, dans les prés, les vergers, les talus, au bord des chemins ou dans les sols cultivés, jusqu'à plus de 1000 mètres d'altitude. Le bulbe, ovoïde, prolongé par des racines, est entouré de bulbilles que l'on peut prélever pour la multiplication de la plante.

Les feuilles de l'ornithogale en ombelle sont linéaires (étroites et allongées) et marquées d'une bande médiane blanche. Chaque bulbe n'émet que 6 à 9 feuilles basales, guère plus, dont la largeur est comprise entre 3 et 6 millimètres.

La floraison intervient d'avril à juin. Les fleurs de l'ornithogale en ombelle sont disposées en corymbe et mesurent environ 3 centimètres. Et là, si vous avez lu assidument, vous vous posez une question : pourquoi cet ornithogale s'appelle "ornithogale en ombelle" alors que les fleurs ne forment pas une ombelle mais un corymbe ? Franchement, je n'en sais rien, mais la botanique nous réserve parfois des surprises...

Le corymbe comporte de 5 à 15 fleurs pédonculées, hermaphrodites, blanches et brillantes, en forme d'étoile, composées de 6 tépales (3 sépales pétaloïdes et 3 pétales) et de 6 étamines à filets plats. Le dessous des tépales est marqué d'une large bande verte, bordée de blanc. La pollinisation est entomogame (effectuée par les insectes) et parfois autogame (autofécondation).

Le fruit de l'ornithogale en ombelle est une capsule allongée à six angles et à trois valves. Les graines noires ne mesurent pas plus d'1,5 millimètre. La dissémination des graines est barochore, c'est à dire qu'elles tombent par gravité au pied de la plante.

Toutes les parties de l'ornithogale en ombelle sont toxique, avec une concentration plus marquée dans le bulbe. L'ornithogale en ombelle contient des glycosides assez proches de la digitaline. On rapporte des cas d'empoisonnement d'enfants qui auraient consommé des fleurs.



Ornithogale en ombelle - Dame d'onze heures - Ornithogalum umbellatum
Ornithogale en ombelle - Dame d'onze heures - Ornithogalum umbellatum

Remarque importante : Cette photo est gratuite et libre de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci.