Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
--------- o0O0o ---------


Cliquez sur les photos pour les agrandir

2018-08-07

Primevère à feuilles de géranium - Primula geraniifolia - Geranium Primrose


Flore de Chine - Fleurs de Birmanie - Primevères du Népal - Plantes d'Inde
Photo de Primulaceae - Photo de Primevère - Photo de Primula
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Primulales - Ericales
Famille : Primulaceae - Primulacées
Tribu : Primuleae
Genre : Primula - Primevères
Espèce : Primula geraniifolia


Mots-clés : Primulaceae Primula Primevère

Synonyme : Primula heucherifolia subsp. humicola - Primula humicola






La Primevère à feuilles de géranium (Primula geraniifolia, Syn. Primula heucherifolia subsp. humicola - Primula humicola) est une plante herbacée, vivace, à feuilles basales dont le limbe ressemble vaguement à des feuilles de géranium, à fleurs rose-violacées, qui croît à à lisière des forêts et des taillis, entre 3000 et 4000 mètres d'altitude environ. La Primevère à feuilles de géranium est originaire des montagnes de Chine (Yunnan), du Tibet, de Birmanie, d'Inde (Sikkim), du Bhoutan, du Népal.


Primevère à feuilles de géranium - Primula geraniifolia
Primevère à feuilles de géranium - Primula geraniifolia

Primevère à feuilles de géranium - Primula geraniifolia
Primevère à feuilles de géranium - Primula geraniifolia

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci. Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

Primevère de Chine - Primula chionantha - Chinese Primrose


Flore de Chine - Primevères chinoises - Fleurs du Yunnan
Photo de Primulaceae - Photo de Primevère - Photo de Primula
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Primulales - Ericales
Famille : Primulaceae - Primulacées
Tribu : Primuleae
Genre : Primula - Primevères
Espèce : Primula chionantha


Mots-clés : Primulaceae Primula Primevère

Synonyme : Primula ingens, Primula sinopurpurea





La Primevère de Chine (Primula chionantha, Syn. Primula ingens, Primula sinopurpurea) est une plante herbacée, vivace, à tige florale farineuse, à feuilles à pétiole ailé en rosette basale, à fleurs violettes à pourpres ou plus rarement blanches, mesurant jusqu'à 60 centimètres de haut, originaire de Chine (Sichuan, Xizang, Yunnan) ou elle croît dans les prairies humides, dans les prairies boisées, à la lisière des forêts, souvent en compagnie des Rhododendrons, entre 3000 et 4400 mètres d'altitude.

Je me demandais ce que signifiait l'épithète "chionantha". Après recherches, voici son étymologie : "chionantha" est dérivé des mots grecs Chiôn, signifiant "neige" et Anthos signifiant "fleur". donc Primula chionantha est une primevère à fleurs neigeuses, en référence probablement à la "farine" qui recouvre les inflorescences.

Plusieurs noms scientifiques ont été utilisés pour désigner la Primevère de Chine, et notamment : Primula chionantha, Primula rigida, Primula sinoplantaginea, Primula ingens, Primula sinopurpurea, Primula glacialis, Primula brevicula, Primula leucochnoa, Primula melanops.
 
Certains auteurs reconnaissent les sous-espèces suivantes de Primevère de Chine :
   • Primula chionantha subsp. brevicula
   • Primula chionantha subsp. chionantha
   • Primula chionantha subsp. melanops
   • Primula chionantha subsp. sinopurpurea
   • Primula chionantha subsp. sinoplantaginea


Primevère de Chine - Primula chionantha
Primevère de Chine - Primula chionantha

Remarque importante : Cette photo est gratuite et libre de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci.

Primevère de l'Himalaya - Primula florindae - Tibetan cowslip


Primevère du Tibet - Plantes asiatiques - Fleurs de l'Himalaya
Photo de Primulaceae - Photo de Primevère - Photo de Primula
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Primulales - Ericales
Famille : Primulaceae - Primulacées
Tribu : Primuleae
Genre : Primula - Primevères
Espèce : Primula florindae


Mots-clés : Primulaceae Primula Primevère

Synonyme : Néant ou inconnu




La Primevère de l'Himalaya (Primula florindae), appelée également Primevère des marais, Primevère du Tibet, voire Primevère noix de muscade, est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à l'ordre des éricales (Ericales), à la famille des primulacées (Primulaceae) et au genre primevère (Primula).

La primevère de l'Himalaya, comme son nom l'indique, est originaire de l'Himalaya et plus précisément des hauts plateaux situés au sud-est du Tibet à une altitude de 4000 mètres environ.

La primevère de l'Himalaya est une plante herbacée, vivace, rhyzomateuse, à port dressé, mesurant de 40 centimètres jusqu'à 1,20 mètre dans des conditions optimales. En largeur un plant bien installé peut occuper de 30 à 40 centimètres en tout sens.

Les feuilles, caduques, en rosette basale, pétiolées, larges, dentées, ovales à lancéolées, à base cordée, vert clair, peuvent mesurer jusqu'à 50 centimètres de long.

Les fleurs, longuement pédonculées, à port dressé ou retombant, apparaissent en juin/juillet au sommet d'une hampe florale glabre légèrement farineuse vers son apex. L'inflorescence est constituée d'un à deux groupes de fleurs superposés comprenant de 40 à 60 fleurs parfois même plus. Le calice, denté, est constitué de 5 sépales réunis en clochette. La corolle, à 5 pétales, forme un tube évasé. Les pétales sont généralement jaunes mais il existe une variété (Primula florindae 'Rubra') à pétales rouges. Un internaute m'affirme avoir observé des primevère de l'Himalaya de couleur orange, sans pouvoir me fournir le nom du cultivar.

Les fleurs de la primevère de l'Himalaya sont très parfumées, ce qui est à l'origine de son nom vernaculaire "primevère noix de muscade" bien que certains affirment que le parfum s'apparente à celui du citron. Le fruit de la primevère de l'Himalaya est une capsule.

En anglais, la primevère de l'Himalaya s'appelle Himalayan cowslip, en allemand : Sumpfprimel, en danois Kæmpe-Primula et en suédois : Sommarviva.



Primevère de l'Himalaya - Primula florindae
Primevère de l'Himalaya - Primula florindae

Remarque importante : Cette photo est gratuite et libre de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci.

Primula eliator Crescendo - Primevère série Crescendo


Obtentions horticoles - Primevère hybride
Photo de Primulaceae - Photo de Primevère - Photo de Primula
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Primulales - Ericales
Famille : Primulaceae - Primulacées
Tribu : Primuleae
Genre : Primula - Primevères
Espèce : Primula eliator hybride


Mots-clés : Primulaceae Primula Primevère



Primula eliator Crescendo - Primevère série Crescendo
Primula eliator Crescendo - Primevère série Crescendo

Primula eliator Crescendo - Primevère série Crescendo
Primula eliator Crescendo - Primevère série Crescendo

Primula eliator Crescendo - Primevère série Crescendo
Primula eliator Crescendo - Primevère série Crescendo

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci.

Primula elatior 'Gold Lace' - Primula 'Gold Lace' - Primevère 'Gold Lace'


Primula Gold-laced Group - Polyanthus Gold-laced Group
Primula 'Gold Laced' - Gold Laced polyanthus
Obtentions horticoles - Primevère hybride
Photo de Primulaceae - Photo de Primevère - Photo de Primula
Primevère Polyanthus - Primula polyantha
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Primulales - Ericales
Famille : Primulaceae - Primulacées
Tribu : Primuleae
Genre : Primula - Primevères
Espèce : Primula Gold-laced 


Mots-clés : Primulaceae Primula Primevère

Synonyme : -


Primula elatior 'Gold Lace'  - Primula 'Gold Lace' - Primevère 'Gold Lace'
Primula elatior 'Gold Lace'  -
Primula 'Gold Lace' - Primevère 'Gold Lace'

Primula elatior 'Gold Lace'  - Primula 'Gold Lace' - Primevère 'Gold Lace'
Primula elatior 'Gold Lace'  -
Primula 'Gold Lace' - Primevère 'Gold Lace'

Primula elatior 'Gold Lace'  - Primula 'Gold Lace' - Primevère 'Gold Lace'
Primula elatior 'Gold Lace'  -
Primula 'Gold Lace' - Primevère 'Gold Lace'

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci. Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

Primula elatior - Primevère élevée - Primevère des bois - Coucou des bois - Primevère intriquée - True oxlip


Flore de France - Primevères d'Europe - Plantes à fleurs jaunes - Fleurs françaises
Photo de Primulaceae - Photo de Primevère - Photo de Primula
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Primulales - Ericales
Famille : Primulaceae - Primulacées
Tribu : Primuleae
Genre : Primula - Primevères
Espèce : Primula elatior


Mots-clés : Primulaceae Primula Primevère

Synonyme : voir texte





La Primevère élevée (Primula elatior, Syn. Primula leucophylla, Primula veris var. elatior), appelée également Primevère des bois, Coucou des bois, Primevère intriquée, est une plante herbacée, vivace, à feuilles en rosette basale, à fleurs jaunes, originaire d'Asie occidentale et d'une grande partie de l'Europe incluant la France. La Primevère élevée croît dans les forêts claires, à leur lisière, dans les clairières, dans les prairies ombragées, jusqu'à 2000 mètres d'altitude par endroits.

Par le passé plusieurs sous espèces de primevères élevées ont été décrites, et en particulier :
   • Primula elatior canescens
   • Primula elatior subsp. carpathica
   • Primula elatior subsp. elatior
   • Primula elatior subsp. genuina
   • Primula elatior subsp. intricata
   • Primula elatior subsp. leucophylla
   • Primula elatior subsp. lofthousei
   • Primula elatior subsp. meyeri
   • Primula elatior subsp. pallasii
 
De nombreux noms scientifiques ont été utilisés pour désigner la Primevère élevée, et notamment : Primula carpathica, Primula veris subsp. canescens, Primula intricata, Primula leucophylla, Primula ambigua, Primula danubialis, Primula fragrans, Primula pallasii subsp. intricata, Primula perreiniana, Primula poloninensis, Primula rhododendricola, Primula ruprechtii...
 
La primevère élevée s’hybride parfois avec d’autres primevères, ainsi :
   • Primula × aranensis est un hybride entre Primula elatior subsp. elatior et Primula veris subsp. columnae,
   • Primula × bifrons est un hybride entre Primula elatior subsp. intricata et Primula veris subsp. veris,
   • Primula × digenea est un hubride entre Primula elatior subsp. elatior et Primula vulgaris subsp. vulgaris,
   • Primula × legionensis est un hybride entre Primula elatior subsp. intricata et Primula veris subsp. veris,
   • Primula × media est un hybride entre Primula elatior subsp. elatior et Primula veris subsp. veris,
   • Primula × pruhonicensis est un hybride entre Primula elatior subsp meyeri et Primula vulgaris,
   • Primula × tomasinii est un hybride entre Primula elatior subsp. intricata et Primula veris subsp. suaveolens.




Primula elatior - Primevère élevée - Primevère des bois - Coucou des bois
Primula elatior - Primevère élevée -
Primevère des bois - Coucou des bois

Primula elatior - Primevère élevée - Primevère des bois - Coucou des bois
Primula elatior - Primevère élevée -
Primevère des bois - Coucou des bois

Primula elatior - Primevère élevée - Primevère des bois - Coucou des bois
Primula elatior - Primevère élevée -
Primevère des bois - Coucou des bois

Primula elatior - Primevère élevée - Primevère des bois - Coucou des bois
Primula elatior - Primevère élevée -
Primevère des bois - Coucou des bois

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci. Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

Primevère Oreille d'ours - Primula auricula - Mountain cowslip


Primevères de France - Flore de France - Fleurs d'Europe - Plantes des Alpes
Photo de Primulaceae - Photo de Primevère - Photo de Primula
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Primulales - Ericales
Famille : Primulaceae - Primulacées
Tribu : Primuleae
Genre : Primula - Primevères
Espèce : Primula auricula


Mots-clés : Primulaceae Primula Primevère

Synonyme : Primula illibata, Primula ciliata, Auricula ursi, Aretia auriculata







La Primevère Oreille d'ours (Primula auricula Syn. Primula illibata, Primula ciliata, Auricula ursi, Aretia auriculata), appelée parfois Oreille d'ours, Primevère à oreillettes, Primevère auricule ou Auricule, est une plante herbacée, vivace, à feuilles épaisses, entières ou irrégulièrement dentées, plus ou moins farineuses, réunies en rosette basale, à fleurs jaunes parfumées, mesurant jusqu'à 20 centimètres de haut, originaire de certaines montagnes d'Europe (Alpes, Jura, Vosges, Apennins, Tatras et Carpates). Son aire de répartition recouvre les pays suivants : France, Italie, Suisse, Autriche, Croatie, Allemagne, Hongrie, Liechtenstein, Pologne, Suisse et Slovaquie.

Par le passé, plusieurs formes, sous espèces et variétés de Primevère Oreille d'ours ont été décrites, et notamment :
Primula auricula subsp. auricula
Primula auricula subsp. balbisii
: Primevère de Balbis, Syn. Primula balbisii
Primula auricula subsp. bauhini
Primula auricula subsp. ciliata : Primula ciliata

Primula auricula subsp. serratifolia
Primula auricula var. polyphylla
La Primevère oreille d’ours s’hybride parfois avec d’autres espèces de primevères. Par exemple l’hybride entre P. auricula subsp. auricula et P. integrifolia s’appelle Primula × esscheri, l’hybride entre P. allionii et P. auricula s’appelle Primula × loiseleurii et l’hybride entre P. auricula et P. hirsuta s’appelle Primula × pubescens

En anglais, la Primevère oreille d’ours est appelée Auricula, Mountain cowslip ou Bear's ear.

Compléments



Dans le milieu des années 1700 (XVIIIe siècle), et même un peu avant, la Primevère oreille d’ours était très prisée et de nombreux particuliers en constituaient de véritables collections qu'ils mettaient en valeur sur des "Théatres". Ces "Théatres", sortes de présentoirs à plusieurs niveaux étaient destinés à mettre en valeur les plus beaux spécimens des collections et étaient disposés aux fenêtres et balcons afin de les présenter aux passants. A l'époque, il existait plusieurs centaines de variétés. J'ai réuni ci-dessous plusieurs textes anciens à travers lesquels on peut deviner la passion qui entourait cette primevère.

Pour commencer, voici la définition de "Théatres" que j'ai trouvée dans l'ouvrage "Bibliothèque des propriétaires ruraux  ou Journal d'économie rurale et domestique" Floréal, an XI (1803) :
«Gradins couverts d'une toile ou de toute autre manière destinés à recevoir les pots d'œillets de choix et les auricules c'est vraiment un spectacle admirable que de voir un théâtre d'œillets précieux et d'auricules bien choisies rangés avec ordre.»
 
 Un peu plus tard on trouve cette définition dans le Cours de culture et de naturalisation des végétaux, en 1827 :
«Les théâtres : Sorte de grandes guérites portatives. Théâtre à auricules : propre à recevoir les oreilles d'ours pendant leur floraison à en prolonger la durée et à présenter un amphithéâtre varié des plus belles couleurs.»
 
 
Voici ce qu'en disait De La Quintinye dans son Traité des jardins en 1785 :
L'Oreille d'Ours se cultive en petits pots ou en pleine terre. Un théâtre de 300 à 600 pots d'Auricules disposées avec goût forme un coup d'œil très riche & très agréable. Ce théâtre doit être placé dans une exposition où le soleil ne donne que pendant quelques heures chaque jour. On remplit les pots de bonne terre meuble & substancieuse que l'on compose ordinairement de terre franche de fumier de vache & de fumier de cheval bien pourris & consommés ensemble & passés à la claie. On les mouille souvent mais légèrement & lorsque les plantes sont défleuries on les transporte à l'ombre mais pendant l'hyver (sic) on les expose au Midi. Quoiqu'elles soient dans de très petits pots les fortes gelées ne les font pas périr mais comme elles peuvent les affoiblir (sic) & les altérer il est bon de les en défendre ainsi que de la neige & des grandes pluies en les mettant dans l'Orangerie ou quelque bâtiment fermé. Ces théâtres sont moins à la mode qu'ils n'étoient autrefois, maintenant on cultive plus communément cette plante en pleine terre.
 
Dans l'Herbier General de l'Amateur, 1809, on relève le texte suivant :
L'Oreille d'Ours a plusieurs qualités qui l'ont mise en honneur et l'ont fait chérir des fleuristes. On estime la douceur de son parfum, la durée de ses fleurs, la force et la beauté des couleurs de ses corolles, qui présentent les plus belles nuances de cramoisi, de violet, de brun, de vert-olive, de mordoré, de jaune, etc. Des marchands flamands, frappés, dit-on, de l'éclat et de l'odeur agréable de l'Oreille d'Ours, qu'ils trouvèrent croissant naturellement dans nos Alpes, en déplantèrent quelques pieds qu'ils emportèrent à Lille en Flandre. Dans la suite, ayant semé les graines, et ayant pris soin de tout ce qui en provint, la culture diversifia et perfectionna à l'infini les jeunes fleurs provenues de la plante sauvage ; et lorsque de Lille on les apporta à Paris, les amateurs de la capitale s'empressèrent à l'envi les uns des autres de les cultiver dans leurs jardins, comme des nouveautés rares et précieuses.  
Mais les vrais amateurs n'estiment pas toutes les variétés d'Oreilles d'Ours indistinctement ; ils exigent, pour les trouver belles, qu'elles aient certaines proportions ; sans cela ils n'en font aucun cas. Ainsi, pour qu'une Oreille d'Ours soit parfaite, il faut d'abord que sa tige soit forte et épaisse ; ensuite, que le nombre des fleurs que porte cette tige soit grand, et qu'il forme un bouquet qui se présente de bonne grâce, sans pencher trop vers la terre, ce qui arrive quand les pédicules sont trop longs et trop maigres. On veut encore que les corolles soient larges, bien étoffées, et d'une forme régulière ; que les lobes de cette corolle ne soient point frisés, mais unis, et que les couleurs en soient fort brillantes ; que les étamines ne soient pas retirées au fond du tube, mais qu'elles paraissent rangées à l'entrée. On veut enfin que l'orifice du tube forme un œil exactement rond, ou au moins qu'il forme une étoile parfaite, et que son fond soit blanc, ou au moins le plus clair qu'il est possible.

On estimait beaucoup plus autrefois les Oreilles d'Ours panachées que celles dont les couleurs étaient tout unies ; mais l'expérience ayant appris que les panachées ne se soutenaient pas, on fait plus de cas aujourd'hui des couleurs pures et sans mélange, quand elles sont vives et brillantes. Celles qui imitent l'éclat du satin et du velours sont avec raison les plus recherchées. Celles dont les corolles sont élevées l'une sur l'autre à double et à triple étage , sont regardées par les fleuristes, de même que par les botanistes, plutôt comme une monstruosité que comme une beauté.
 
 
Dans le Manuel complet du jardinier maraicher, pépiniériste, botaniste, fleuriste et paysagiste, 1826, on peut lire ceci :
Primevère oreille-d'ours. Primula auricula :
...Cette espèce a fourni un nombre de variétés encore plus considérable que les deux précédentes (Note de Faaxaal : Primula veris et Primula eliator) , dans toutes les couleurs et du plus beau velouté. Les amateurs en distinguent de trois sortes : 1° les françaises ou flamandes, à couleurs vives, veloutées, non recouvertes de poussière blanche sur le limbe ; 2° les poudrées ou anglaises , qui sont comme saupoudrées d'une poussière fine, blanche , ressemblant à de la farine ; elles sont bizarres dans leurs formes et dans l'arrangement de leurs couleurs ; l'œil , toujours blanc, est quelquefois carré, d'autres fois pentagone, et s'étend plus ou moins sur le limbe ; celui-ci est souvent irrégulier, panaché de brun, de noir, d'olive, de vert, de ventre de biche, etc. ; 3° les doubles, qui sont les moins estimées, si on en excepte la jaune et la mordorée.
Pour être réputée belle, une oreille-d'ours doit avoir ces qualités : tige forte, se soutenant bien ; anthères paraissant à l'entrée du tube, mais ne le dépassant pas, et entourant le stigmate ; gorge ou œil jaune ou blanc, formant un cercle parfait et s'étendant sur la moitié du limbe ; limbe d'une couleur tranchante, vive, veloutée, plus foncée autour de l'œil. Si le limbe est bordé d'un petit cercle d'une autre couleur, la plante est parfaite. Les fleurs doivent être larges, nombreuses, formant bien l'ombelle, et à limbe plane, ni plissé ni chiffonné.
 
 
Voici la description de la Primevère oreille d’ours telle qu'elle figure dans le Dictionnaire universel d'histoire naturelle de 1847 :  
Primevère auricule, Primula auricula, Lin.
Cette jolie espèce est très connue sous son nom vulgaire d'Oreille d'ours. Elle croît spontanément dans les Alpes de France, de Suisse et d'Autriche, dans les Apennins, dans les Carpalhes et jusque dans l'Altaï. Sa taille ne dépasse pas 1 décimètre ou 1 décimètre 1/2. Ses feuilles sont épaisses, ovales-spatulées, obtuses, un peu glauques et farineuses ; d'entre elles s'élève une hampe farineuse, terminée par trois fleurs ou davantage, rouges ou jaunes dans les individus spontanés, de couleurs très diverses dans ceux améliorés par la culture ; à la naissance de ces fleurs se trouve un involucre à folioles plus courtes que les pédicelles, ovales-obtuses ; le calice est beaucoup plus court que le tube de la corolle, campanule à cinq divisions ovales-lancéolées plus ou moins obtuses, farineux ; la corolle, en entonnoir, a son tube élargi progressivement. Les fleurs de l'Auricule ont une odeur suave. La culture en a obtenu un très grand nombre de variétés simples ou plus rarement doubles. Ces fleurs se montrent au printemps et quelquefois aussi en automne. Elles durent longtemps. Leurs couleurs sont extrêmement variées : leur centre est occupé par un cercle blanc ou jaune assez large, que les horticulteurs nomment œil ; leur limbe présente ensuite une teinte veloutée qui tranche plus ou moins avec la couleur pâle de l'œil et qu'encadre un cercle blanc ou jaune, dans les variétés regardées comme les plus parfaites. La largeur de ce limbe constitue aussi un grand mérite pour ces fleurs. Les nuances d'Auricules les plus estimées sont l'orangé, le brun olive, le brun foncé, le bleu violacé. Parmi les variétés doubles, celles à fleurs jaunes et mordorées sont à peu près les seules recherchées. Au reste, les horticulteurs rattachent ces nombreuses variétés aux quatre sections suivantes : 1° les Unicolores ou pures ; 2° les Ombrées ou Liégeoises, qui réunissent deux couleurs ; 3° les Anglaises, caractérisées par un œil blanc, non circulaire, mais pentagonal ; 4° les Doubles. En raison de leur origine, ces plantes ne redoutent pas le froid de nos hivers ; mais elles craignent l'excès d'humidité. On les cultive soit en pleine terre, soit en pots, ce qui permet de les préserver plus facilement de l'action funeste des longues pluies. On les multiplie principalement de graines. Nous renverrons aux ouvrages spéciaux pour les détails de leur culture.



Primevère Oreille d'ours - Primula auricula
Primevère Oreille d'ours - Primula auricula

Primevère Oreille d'ours - Primula auricula
Primevère Oreille d'ours - Primula auricula

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci. Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

Primula juliae - Primevère tapissante du Caucase - Juliae Primrose


Flore du Caucase - Photos de primevères - Plantes de montagne
Photo de Primulaceae - Photo de Primevère - Photo de Primula
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Primulales - Ericales
Famille : Primulaceae - Primulacées
Tribu : Primuleae
Genre : Primula - Primevères
Espèce : Primula juliae


Mots-clés : Primulaceae Primula Primevère

Synonyme : néant ou inconnu





La Primevère tapissante du Caucase (Primula juliae) est une plante herbacée, vivace, peu rhizomateuse, tapissante, originaire d’Asie tempérée et plus spécialement de Géorgie, d’Azerbaïdjan, du Daghestan et du Caucase. Elle croît sur les rochers humides des forêts de montagne.

La Primevère tapissante du Caucase possède des feuilles persistantes, ovales arrondies, longuement pétiolées, glabres. Les fleurs, hermaphrodites, sont solitaires.

En jardinerie, on retrouve plusieurs cultivars comme :
   • Primula juliae 'Groenekan's Glorie'
   • Primula juliae 'Ideaal'
   • Primula juliae 'Wanda'
   • Primula juliae 'Snow White'

En anglais, la Primevère tapissante du Caucase est appelée Juliae Primrose.


Primula juliae - Primevère tapissante du Caucase
Primula juliae - Primevère tapissante du Caucase

Primula juliae - Primevère tapissante du Caucase
Primula juliae - Primevère tapissante du Caucase

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci. Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

Primula frondosa - Primevère bulgare


Flore d'Europe - Primevères des Balkans - Primulacées de Bulgarie
Photo de Primulaceae - Photo de Primevère - Photo de Primula
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Primulales - Ericales
Famille : Primulaceae - Primulacées
Tribu : Primuleae
Genre : Primula - Primevères
Espèce : Primula frondosa


Mots-clés : Primulaceae Primula Primevère

Synonyme : Aleuritia frondosa





Primula frondosa (Syn. Aleuritia frondosa), que l'on pourrait appeler "Primevère feuillée" ou "Primevère feuillue", est une plante herbacée, vivace, à rhizome, mesurant tout au plus 15 centimètres de haut, originaire de Bulgarie où elle croît dans les falaises, les fentes des rochers et dans les forêts claires, entre 900 et 2000 mètres d'altitude.
 
Primula frondosa possède des feuilles spatulées, dentées à lobées, blanc farineux sur la face inférieure, atténuées en long pétiole, réunies en rosette basale. Primula frondosa produit des fleurs hermaphrodites, roses, à pétales échancrés, à cœur jaune, réunies en ombelles par 20 à 30 unités.
 


Primula frondosa - Primevère bulgare
Primula frondosa - Primevère bulgare

Remarque importante : Cette photo est gratuite et libre de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci. Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, cette photo dans un format supérieur.

Primula denticulata 'Alba'


Flore du Népal - Fleurs du Pakistan - Plantes de l'Himalaya - Primevères d'Afghanistan
Photo de Primulaceae - Photo de Primevère - Photo de Primula
Primevère sphérique - Primevère à feuilles dentelées - Primevère de l'Himalaya
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Primulales - Ericales
Famille : Primulaceae - Primulacées
Tribu : Primuleae
Genre : Primula - Primevères
Espèce : Primula denticulata


Mots-clés : Primulaceae Primula Primevère

Synonyme : Primula sinodenticulata... (voir texte)

Cultivar : Primula denticulata 'Alba'

En savoir plus sur Primula denticulata : ICI





Primula denticulata 'Alba'
Primula denticulata 'Alba'

Primula denticulata 'Alba'
Primula denticulata 'Alba'

Primula denticulata 'Alba'
Primula denticulata 'Alba'

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci. Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

Primevère denticulée - Primula denticulata - Himalayan Primrose


Flore du Népal - Fleurs du Pakistan - Plantes de l'Himalaya - Primevères d'Afghanistan
Photo de Primulaceae - Photo de Primevère - Photo de Primula
Primevère sphérique - Primevère à feuilles dentelées - Primevère de l'Himalaya
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Primulales - Ericales
Famille : Primulaceae - Primulacées
Tribu : Primuleae
Genre : Primula - Primevères
Espèce : Primula denticulata


Mots-clés : Primulaceae Primula Primevère

Synonyme : Primula sinodenticulata... (voir texte)






La Primevère denticulée (Primula denticulata, Syn. Primula sinodenticulata), appelée également Primevère sphérique, Primevère à feuilles dentelées, Primevère de l'Himalaya, est une plante herbacée, vivace, farineuse, mesurant jusqu'à 30 centimètres de haut, à inflorescence globuleuse, à fleurs pourpres à violacées, rarement blanches, avec une gorge jaune, originaire des montagnes himalayennes (Afghanistan, Birmanie, Chine, Inde, Népal, Pakistan, Bhoutan) où elle croît dans les prairies humides, sur les pentes arbustives, dans les forêts ouvertes, dans les clairières, à la lisière des forêts, entre 1500 et 4100 mètres d'altitude.

Actuellement deux sous-espèces de Primevère denticulée sont reconnues : 
   • Primula denticulata subsp. denticulata
   • Primula denticulata subsp. sinodenticulata
 
Par le passé d'autres sous espèces de Primevères denticulées ont été décrites, et notamment :
   • Primula denticulata subsp. alta
   • Primula denticulata subsp. cyanocephala
   • Primula denticulata subsp. erythrocarpa
   • Primula denticulata subsp. stolonifera


Plusieurs noms scientifiques ont été utilisés pour désigner la Primevère denticulée, et en particulier : Primula adenophora, Primula aequalis, Primula alta, Primula cachemeriana, Primula cyanocephala, Primula denticulata, Primula harsukhii, Primula limnoica, Primula paucifolia, Primula platycrana, Primula sinodenticulata...

Dans le commerce on peut trouver de nombreux cultivars de cette primevère, comme :   • Primula denticulata 'Blue Selection'
   • Primula denticulata 'Rubin Selection'
   • Primula denticulata 'Alba'
   • Primula denticulata 'Rosea'
   • Primula denticulata 'Rubra'
   • Primula denticulata 'Rubin'
   • Primula denticulata 'Karryann'
   • Primula denticulata 'Rubinball'

En anglais la Primevère denticulée est appelée : Drumstick primrose ou Himalayan Primrose.



Primevère denticulée - Primula denticulata
Primevère denticulée - Primula denticulata

Primevère denticulée - Primula denticulata
Primevère denticulée - Primula denticulata

Primevère denticulée - Primula denticulata
Primevère denticulée - Primula denticulata

Primevère denticulée - Primula denticulata
Primevère denticulée - Primula denticulata

Primevère denticulée - Primula denticulata
Primevère denticulée - Primula denticulata

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci. Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

Primula rosea 'Grandiflora'

Flore de l'Himalaya - Plantes asiatiques - Primulacées himalayennes
Photo de Primulaceae - Photo de Primevère - Photo de Primula
Primevère des marais - Primevère du Pakistan
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Primulales - Ericales
Famille : Primulaceae - Primulacées
Tribu : Primuleae
Genre : Primula - Primevères
Espèce : Primula rosea


Mots-clés : Primulaceae Primula Primevère

Synonyme : Aleuritia rosea


Cultivar : Primula rosea 'Grandiflora'
En savoir plus sur Primula rosea : ICI



Primula rosea 'Grandiflora'
Primula rosea 'Grandiflora'

Remarque importante : Cette photo est gratuite et libre de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci. Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, cette photo dans un format supérieur.

Primevère rose - Primula rosea - Himalayan meadow primrose - Primula rosea 'Gigas'


Flore de l'Himalaya - Plantes asiatiques - Primulacées himalayennes
Photo de Primulaceae - Photo de Primevère - Photo de Primula
Primevère des marais - Primevère du Pakistan
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Primulales - Ericales
Famille : Primulaceae - Primulacées
Tribu : Primuleae
Genre : Primula - Primevères
Espèce : Primula rosea


Mots-clés : Primulaceae Primula Primevère

Synonyme : Aleuritia rosea


Cultivar : Primula rosea 'Gigas'





La Primevère rose (Primula rosea, Syn. Aleuritia rosea), appelée parfois Primevère des marais, est une plante herbacée, vivace, originaire de l’ouest et du Nord-ouest de l’Himalaya, de l’Inde et du Pakistan. La Primevère rose croît sur les rives des ruisseaux ou des étangs, sur les sols marécageux, dans les forêts et les prairies humides.

La Primevère rose produit des touffes (plante cespiteuse). Les feuilles, disposées en rosette basale, n'apparaissent parfois qu'après la floraison. Les feuilles sont vertes, oblongues-ovales, à marge crantée ou dentée, et mesurent de 15 à 20 centimètres de long. Les fleurs, roses pourprées, hermaphrodites, sont portées par une hampe florale mesurant environ 15 centimètres réunissant 4 à 12 unités.

Plusieurs variétés et sous espèces de Primevère rose ont été décrites, et notamment :
   • Primula rosea var. harrissii (Primula harrissii)
   • Primula rosea var. elegans (Primula elegans)
   • Primula rosea var. rosea (Primula rosea)
   • Primula rosea subsp. rhodantha (Primula rhodantha)
 


Primevère rose - Primula rosea
Primevère rose - Primula rosea

Primevère rose - Primula rosea
Primevère rose - Primula rosea
 
Remarque importante : Cette photo est gratuite et libre de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci. Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, cette photo dans un format supérieur.

Primula vulgaris - Primevère commune - Primevère acaule - Primrose


Flore de France - Plantes d'Europe - Plantes à fleurs jaunes
Photo de Primulaceae - Photo de Primevère - Photo de Primula
Primevère sans tige
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Primulales - Ericales
Famille : Primulaceae - Primulacées
Tribu : Primuleae
Genre : Primula - Primevères
Espèce : Primula vulgaris


Mots-clés : Primulaceae Primula Primevère

Synonyme : Primula acaulis



Primula vulgaris - Primevère commune - Primevère acaule
Primula vulgaris - Primevère commune - Primevère acaule

Primula vulgaris - Primevère commune - Primevère acaule
Primula vulgaris - Primevère commune - Primevère acaule

Primula vulgaris - Primevère commune - Primevère acaule
Primula vulgaris - Primevère commune - Primevère acaule

Primula vulgaris - Primevère commune - Primevère acaule
Primula vulgaris - Primevère commune - Primevère acaule

Primula vulgaris - Primevère commune - Primevère acaule
Primula vulgaris - Primevère commune - Primevère acaule

Remarque importante : Cette photo est gratuite et libre de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci. Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, cette photo dans un format supérieur.

2018-08-05

Plectranthus verticillatus - Plectranthe verticillé - Lierre suédois


Flore d'Afrique australe - Plectranthus du sud-est africain - Plantes africaines
Photo de Lamiaceae - Photo de Lamiacées
Photo de Plectranthus - Photo de Plectranthe
 
  (Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Lamiales
Famille : Lamiaceae - Lamiacées - Labiatae
Tribu : Ocimeae
Genre : Plectranthus
Espèce : Plectranthus verticillatus

SynonymePlectranthus australis, Plectranthus nummularius




Plectranthus verticillatus - Plectranthe verticillé - Lierre suédois
Plectranthus verticillatus - Plectranthe verticillé - Lierre suédois

Plectranthus verticillatus - Plectranthe verticillé - Lierre suédois
Plectranthus verticillatus - Plectranthe verticillé - Lierre suédois

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci. Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

Plectranthe à feuilles rondes - Plectranthus rotundifolius - Chinese-potato - Country-potato


Flore d'Afrique - Lamiacées africaines - Plectranthe Zimbabwe - Plectranthus du Kenya
Photo de Lamiaceae - Photo de Lamiacées
Photo de Plectranthus - Photo de Plectranthe
Plante à tubercules comestibles
 
  (Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Lamiales
Famille : Lamiaceae - Lamiacées - Labiatae
Tribu : Ocimeae
Genre : Plectranthus
Espèce : Plectranthus rotundifolius

Synonymes : voir texte






Le Plectranthe à feuilles rondes (Plectranthus rotundifolius, Syn. Coleus rotundifolius, Coleus ternatus, Coleus tuberosus, Solenostemon rotundifolius, Plectranthus ternatus, Plectranthus tuberosus...) est une plante herbacée, vivace, à tubercules comestibles, radicante (les tiges s'enracinent aux nœuds), mesurant tout au plus 30 centimètres de haut, originaire d'une grande partie de l'Afrique.

Le Plectranthe à feuilles rondes est cultivé dans de nombreux pays d'Afrique et d'Asie pour ses tubercules. D'ailleurs ces tubercules sont à l'origine de plusieurs noms vernaculaires : Coléus à tubercules, Pomme de terre d'Afrique, Pomme de terre de Madagascar ou Pomme de terre du Soudan. Il en est de même en anglais : Chinese potato, Coleus potato, Madagascar potato, Sudan potato, Native potato, Country potato...


Plectranthe à feuilles rondes - Plectranthus rotundifolius
Plectranthe à feuilles rondes - Plectranthus rotundifolius
Plectranthus ternatus

Plectranthe à feuilles rondes - Plectranthus rotundifolius
Plectranthe à feuilles rondes - Plectranthus rotundifolius
Plectranthus ternatus

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci. Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

Plectranthe pourpré - Plectranthus purpuratus - Plectranthus pourpré - Purple Swedish ivy - Vick's plant


Flore d'Afrique - Plectranthus d'Afrique du sud - Plectranthe sud-africain
Photo de Lamiaceae - Photo de Lamiacées
Photo de Plectranthus - Photo de Plectranthe
Flore du KwaZulu-Natal - Plantes du Mpumalanga
 
  (Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Lamiales
Famille : Lamiaceae - Lamiacées - Labiatae
Tribu : Ocimeae
Genre : Plectranthus
Espèce : Plectranthus purpuratus

Synonymes :




Le Plectranthe pourpré (Plectranthus purpuratus), appelé également Plectranthus pourpré est une plante originaire des provinces du KwaZulu-Natal et du Mpumalanga en Afrique du sud.


Plectranthe pourpré - Plectranthus purpuratus - Plectranthus pourpré
Plectranthe pourpré - Plectranthus purpuratus - Plectranthus pourpré
 
Plectranthe pourpré - Plectranthus purpuratus - Plectranthus pourpré
Plectranthe pourpré - Plectranthus purpuratus - Plectranthus pourpré

Plectranthe pourpré - Plectranthus purpuratus - Plectranthus pourpré
Plectranthe pourpré - Plectranthus purpuratus - Plectranthus pourpré

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci. Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

Plectranthe de Madagascar - Plectranthus madagascariensis - Madagascar Spur Flower


Flore malgache - Plantes de Madagascar - Lamiacées malgaches
Photo de Lamiaceae - Photo de Lamiacées
Photo de Plectranthus - Photo de Plectranthe
 
  (Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Lamiales
Famille : Lamiaceae - Lamiacées - Labiatae
Tribu : Ocimeae
Genre : Plectranthus
Espèce : Plectranthus madagascariensis

Synonymes : voir texte






Le Plectranthe de Madagascar (Plectranthus madagascariensis, Syn. Coleus madagascariensis, Ocimum madagascariensis, Plectranthus hirtus, Plectranthus mauritianus, Plectranthus pubescens, Plectranthus villosus) est une plante herbacée, vivace, terrestre, mesurant jusqu'à un mètre de haut, originaire de Madagascar.

Voilà ce qu'on peut lire au sujet de cette plante dans le "Manuel de l'acclimateur : ou, Choix de plantes recommandées pour l'Agriculture, l'Industrie et la Médecine, adaptées aux divers climats de l'Europe et des pays tropicaux" (Charles NAUDIN, Ferd. VON MULLER, 1887) :
«PLECTRANTHUS madagascariensis, Benth. Labiée tubérifère cultivée en qualité de légume aux îles Maurice et de la Réunion ainsi qu'à Madagascar et sur la côte orientale d'Afrique. Ses tubercules sont assez analogues à ceux de la pomme de terre mais d'une saveur différente. Ils peuvent servir à propager la plante qui se reproduit d'ailleurs aisément de boutures. C'est l'Oumime des habitants de Madagascar. L'histoire horticole de cette labiée est encore fort obscure il se peut même qu'elle n'appartienne pas au genre botanique sous le nom duquel elle est désignée. Elle paraît même très voisine de plusieurs autres espèces congénères qui produisent de même des tubercules comestibles. Sa culture essayée à Paris n'a eu aucun succès et paraît ne pas pouvoir sortir des pays chauds.»

Dans "Flora of Mauritius and the Seychelles" (1877), on peut lire que cette plante serait présente également à l'île Maurice, en Arabie, et au Natal et qu'elle serait appelée Omime sauvage et Omime bâtard.


Plectranthe de Madagascar - Plectranthus madagascariensis
Plectranthe de Madagascar - Plectranthus madagascariensis

Plectranthe de Madagascar - Plectranthus madagascariensis
Plectranthe de Madagascar - Plectranthus madagascariensis

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci. Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

Plectranthus hadiensis var. tomentosus - Plectranthus tomentosus


Flore d'Afrique - Plectranthus du Swaziland - Plectranthe africain
Photo de Lamiaceae - Photo de Lamiacées
Photo de Plectranthus - Photo de Plectranthe
 
  (Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Lamiales
Famille : Lamiaceae - Lamiacées - Labiatae
Tribu : Ocimeae
Genre : Plectranthus
Espèce : Plectranthus hadiensis
Variété : Plectranthus hadiensis var. tomentosus

SynonymesColeus zeylanicus (Benth.) L.H.Cramer, Plectranthus tomentosus Benth. ex E.Mey., Plectranthus zeylanicus Benth.





Plectranthus hadiensis (Syn. Coleus rupestris, Coleus zeylanicus, Germanea horrida, Majana forsskaolii, Ocimum hadiense, Plectranthus forsskaolii, Plectranthus horridus, Plectranthus petrensis, Plectranthus rupestris, Plectranthus tomentosus, Plectranthus zatarhendi ...) est une plante herbacée, vivace, mesurant jusqu'à 70 centimètres de haut, originaire de l'est de l'Afrique australe (Afrique du sud, Lesotho, Mozambique, Swaziland, Zimbabwe), à feuilles persistantes, ovales à ovales-triangulaires, tomenteuses, à marge dentée, à fleurs hermaphrodites violacées, réunies dans des inflorescences terminales.


Plectranthus hadiensis var. tomentosus - Plectranthus tomentosus
Plectranthus hadiensis var. tomentosus - Plectranthus tomentosus

Plectranthus hadiensis var. tomentosus - Plectranthus tomentosus
Plectranthus hadiensis var. tomentosus - Plectranthus tomentosus

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci. Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.