Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

jeudi 30 mars 2017

Photos d'oiseaux : Petit pingouin - Pingouin torda - Alca torda - Alca pica - Razorbill



Faune du Canada - Pingouin du Québec - Oiseaux marins - Oiseaux migrateurs
Photo de Pingouin - Photo d'oiseau pélagique
 
(Sous réserve de bonne identification)


Ordre : Charadriiformes
Famille : Alcidae - Alcidés
Genre : Uria
Espèce : Alca torda

Mots-clés : Alcidae Alca Pingouin


Le Pingouin torda (Alca torda, Syn. Alca pica, Alca minor, Utamania torda, Alca unisculata), appelé également Petit pingouin, est un oiseau pélagique appartenant à l'ordre des Ciconiiformes ou des Charadriiformes (suivant les classifications), au sous ordre des Lari, à la famille des laridés (Laridae) ou des alcidés (Alcidae), à la sous famille des Alcinae et au genre Alca dont il est le seul représentant.

Dans les livres anciens le Pingouin torda a été affublé de divers noms, et notamment : Pingouin commun (Mémoires de la Société (Royale) des sciences, 1843), Alque ou encore Pingouin macroptère (Tableau des oiseaux observés dans le nord de la France, 1831), Alque torde (Le Naturaliste, 1890).

Les spécialistes distinguent les sous espèces suivantes :
   • Alca torda britannica,
   • Alca torda islandica,
   • Alca torda torda.

Le pingouin torda est un oiseau dont l'aire de répartition est circumboréale. On le retrouve dans le nord de l'océan Atlantique, ainsi que dans les eaux boréales. En Amérique du nord, le pingouin torda est présent au Canada et aux USA. En Europe, il est présent presque partout, y compris en Méditerranée. En Afrique seuls l'Algérie et le Maroc abritent des colonies de pingouins torda, et occasionnellement l'Egypte, la Mauritanie et la Tunisie. Le pingouin torda est également présent en Russie orientale. Le pingouin torda est absent des côtes du Pacifique.

Le pingouin torda niche en colonies lâches sur les falaises et les éboulis des côtes rocheuses continentales et des îles. En hiver les populations d'Amérique du Nord migrent vers les côtes de la Nouvelle-Angleterre (Connecticut, Maine, Massachusetts, New Hampshire, Rhode Island). Les populations européennes sont plus sédentaires à l'exception de quelques individus qui regagnent la Méditerranée.

Le pingouin torda adulte mesure environ 45 centimètres de long pour un poids compris entre 500 et 750 grammes. Son envergure est d'environ 65 centimètres. Il possède une grosse tête avec un bec massif barré verticalement de blanc (sauf chez l'immature). En plumage nuptial, une fine ligne blanche court entre l'œil et le dessus du bec. Le plumage est noir sur les parties supérieures, avec une barre alaire blanche, et blanc sur les parties inférieures. En hiver le cou et les joues deviennent blancs.

Le pingouin torda se nourrit de poissons comme le hareng (Clupea harengus), le capelan (Mallotus villosus), le sprat (Spratus spratus), le lançon (Ammodytes dubius), de jeunes morues (Gadus morhua, Gadus ogac, Arctogadus borisovi, Boreogadus saida…), mais également de crustacés et de mollusques. Le pingouin torda plonge dans les bancs de poissons, seul ou en groupe, se propulsant à l'aide de ses ailes. Il peut revenir au nid en portant plusieurs poissons en travers de son bec.

La reproduction a lieu en mai / juin. Le nid est établi sur les falaises ou les rochers surplombant la mer. Le nid est plus que rudimentaire et souvent l'unique œuf, piriforme, est pondu à même le rocher. L'incubation, assurée conjointement, dure environ 4 à 5 semaines. Dès la naissance le jeune est nourri de petits poissons. Au bout d'un vingtaine de jours le jeune plonge dans la mer, généralement du nuit à cause des prédateurs, en compagnie de son père dont il dépend encore pour la nourriture. Une fois indépendant, le jeune reste en mer deux à trois ans avant de regagner la côte pour se reproduire. Sa longévité est d'environ 20 ans.

Le pingouin torda partage souvent ses lieux de reproductions avec d'autres oiseaux, notamment le guillemot de Troïl, appelé également guillemot marmette (Uria aalge).

Le principal prédateur du pingouin torda est le goéland (Larus sp.). J'ai pu observer la scène sur la falaise où j'ai réalisé les photos (Gaspésie). Les goélands se tiennent à environ 1 mètre du nid, attendant une "erreur" d'un des parents. Parmi les autres menaces qui pèsent sur les populations de pingouins torda, on peut citer les filets ainsi que les marées noires.
 
 
Petit pingouin - Pingouin torda - Alca torda
Petit pingouin - Pingouin torda - Alca torda
 
Petit pingouin - Pingouin torda - Alca torda
Petit pingouin - Pingouin torda - Alca torda
 
 
Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots