Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

mercredi 22 mars 2017

Julienne des dames - Hesperis matronalis - Sweet rocket

 
Plante envahissante - Flore des talus - Fleurs de la famille du chou
Plante dont les fleurs peuvent présenter diverses couleurs
 
(Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Papaverales Capparales ou Brassicales
Famille : Brassicaceae - Brassicacées - anciennement Cruciferae, Crucifères, Cruciféracées
Tribu : Hesperideae
Genre : Hesperis
Espèce : Hesperis matronalis

Mots-clés : Brassicaceae Hesperis Julienne


La Julienne des dames (Hesperis matronalis) est une plante herbacée, le plus souvent bisannuelle, rarement vivace, originaire d'Europe centrale et méridionale et d'Asie où l'on retrouve cette plante jusqu'en Chine. La Julienne des dames croît dans les lieux frais et/ou plus ou moins ombragés. Ainsi, on rencontre cette plante le long des chemins, sur les talus, à la lisière des forêts, au bord des rivières…

De nombreux noms vernaculaires ont été utilisés pour désigner la Julienne des dames, comme : Giroflée des dames, Fleur des dames, Violette de Damas, Cassolette beurrée, Julienne des jardins, Aragone, Girarde…

Outre les noms vernaculaires ci-dessus, le Manuel floreal des plantes (1800), cite notamment les noms suivants : Violette des dames, Julienne commune, Giroflée musquée, Cassolette.

La Julienne des dames a été introduite et s'est naturalisée dans de nombreux pays comme le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Canada (y inclus le Québec où ces photos ont été prises), les USA (où elle est classée parmi les plantes invasives), l'Argentine, le Chili et sans doute dans bien d'autres pays.

Etymologie :
Hesperis vient du grec "Hesperos", signifiant "soir" et "Matronalis" signifie en latin "qui appartient aux dames".

La Julienne des dames possède une tige dressée, mesurant de 40 à 100 centimètres de haut, ramifiée (rameuse) dans sa partie supérieure, couverte de poils (voir photo), munie sur toute sa longueur de feuilles simples, alternes, pubescentes, rugueuses, à limbe oblong ou lancéolé et à marge dentée ou parfois entière, mesurant le plus souvent de 4 à 15 centimètres de long sur 1 à 4 centimètres de large, avec un sommet (apex) aigu ou acuminé. Les feuilles supérieures sont brièvement pétiolées, les feuilles de la partie inférieure, qui flétrissent lors de la floraison, sont plus longuement pétiolées.

La Julienne des dames fleurit à partir du mois de Mai ou du mois de juin en fonction de la latitude et du climat. Les fleurs de la Julienne des dames, hermaphrodites (bisexuées), en racème simple d'une trentaine d'unités, émettent en fin de journée un parfum agréable.

La Julienne des dames possède des fleurs pédicellées, mesurant 1,5 à 2 centimètres de diamètre, à 4 sépales oblongs, dressés et 4 pétales blancs, lilas ou violets, parfois panachés. Les pédicelles, divariqués ou ascendant, sont plus longs dans la partie inférieure du racème que dans la partie supérieure. La pollinisation est entomogame (effectuée par les insectes). Le fruit de la Julienne des dames est une silique déhiscente, cylindrique, grêle, ascendante, généralement flexueuse (courbée plusieurs fois dans sa longueur), mesurant 4 à 10 centimètres de long pour 3 millimètres de large, plus ou moins étranglée entre les graines. La dissémination des graines est barochore (les graines tombent au pied de la plante, par gravité).
 
 
 
Julienne des dames - Hesperis matronalis
Julienne des dames - Hesperis matronalis

Julienne des dames - Hesperis matronalis
Julienne des dames - Hesperis matronalis

Julienne des dames - Hesperis matronalis
Julienne des dames - Hesperis matronalis

Je possède d'autres photos de Julienne des dames. Demandez-moi

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, des photos dans un format supérieur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots