Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

mercredi 22 mars 2017

Plante carnivore : Sarracénie pourpre - Sarracenia purpurea - Purple pitcher plant


Flore d'Amérique du Nord - Plantes du Canada - Plantes carnivores du Québec
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Ericales - Sarraceniales - Nepenthales
Famille : Sarraceniaceae - Sarracéniacées
Tribu : Sarracenieae
Genre : Sarracenia
Espèce : Sarracenia purpurea

Mots-clés : Sarraceniaceae Sarracenia Sarracénie Carnivore



La Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea), appelée communément "herbe crapaud" ou "petits cochons" (ne me demandez pas pourquoi), ou plus anciennement "Sarracénie pourprée" (Manuel complet du jardinier maraicher..., Louis Noisette, 1826), "Fleur de Selle de femme" (Dictionnaire des jardiniers, 1785), "Sarracénie à fleurs pourpres" (Horticulteur belge, 1838) est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à l'ordre des Nepenthales, à la famille des Sarracéniacées (Sarraceniaceae) et au genre Sarracenia. Dans la classification phylogénétique la sarracénie pourpre dépend de l'ordre des Ericales.

Dans la Flore des Serres et des Jardins d'Europe (1851-1852) on peut lire que "Le genre Sarracenia ou Sarracena a été établi par Tournefort , en l'honneur du Dr. Sarrasin. qui habitait Québec vers la fin du XVII- siècle et auquel on doit les premiers échantillons complets de Sarracenia envoyés en Europe, ainsi qu'un mémoire remarquable sur l'anatomie du castor. Sarrasin était correspondant de Tournefort et de l'Académie des Sciences".

La sarracénie pourpre est une plante herbacée vivace originaire de l'est de l'Amérique du Nord. En France on la rencontre, naturalisée, dans quelques départements, tous situés à la frontière Est (notamment dans le Jura). La sarracénie pourpre se serait également naturalisée en Irlande.

La sarracénie pourpre croît principalement dans les tourbières dominées par les sphaignes (Sphagnum sp.), et dans les marécages.

La fleur, solitaire, hermaphrodite, pourpre, penchée, pentamère (5 sépales + 5 pétales), munie de 3 bractées, apparaît généralement au printemps au bout d'une hampe dressée pouvant mesurer jusqu'à 50 centimètres de haut.

La sarracénie pourpre est une plante insectivore dont les feuilles, toutes basales, en rosette, se sont transformées en piège, prenant la forme d'urnes nommées ascidies. Les feuilles, pouvant mesurer jusqu'à 25 centimètres de long, sont glabres extérieurement, et de couleur vert à pourpre, avec des veines pourpres bien visibles, notamment sur les feuilles vertes.

Ces urnes sont disposées de telle sorte qu'elles puissent se remplir d'eau de pluie, et suffisamment rigides pour ne pas se renverser une fois remplies. La paroi intérieure de ces urnes est tapissée de poils inclinés vers le bas de telle sorte que si un insecte s'aventure dans le piège il lui est impossible de remonter, et il ne peut que descendre et finira noyé. Outre ces poils, la paroi secrète également des enzymes digestifs. Les bactéries qui se développent dans l'eau stagnante pourraient également jouer un rôle dans la digestion des proies.

On distingue généralement deux sous espèces de Sarracénie pourpre : Sarracenia purpurea purpurea, la sous espèce nominale et Sarracenia purpurea subsp. gibbosa, ainsi que plusieurs variétés, et notamment Sarracenia purpurea veinosa dont la forme générale de l'urne est légèrement différente et dont les veines sont plus visibles. Il existe une forme dépourvue de pigments pourpres, dite forme "heterophylla" dont les fleurs sont jaunâtres.
 
 
 
Sarracénie pourpre - Sarracenia purpurea
Sarracénie pourpre - Sarracenia purpurea

Sarracénie pourpre - Sarracenia purpurea
Sarracénie pourpre - Sarracenia purpurea

Sarracénie pourpre - Sarracenia purpurea
Sarracénie pourpre - Sarracenia purpurea
 
 
Je possède d'autres photos de Sarracénie pourpre. Demandez-moi

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, des photos dans un format supérieur.

1 commentaire:

Petite Jeanne a dit…

C'est toujours fascinant ce genre de plantes...

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots