Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

dimanche 19 mars 2017

Photos de champignons jaunes : Chanterelle - Girolle - Girole - Girandole - Cantharellus


Champignons de France - Champignon comestible - Champignon jaune - Chanterelles du Québec
(Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Cantharellales
Famille : Cantharellaceae - Cantharellacées
Genre : Cantharellus - Chanterelles
Espèce : Cantharellus sp.

Mots-clés : Cantharellaceae Cantharellus Girolle Chanterelle


La Girolle (Cantharellus sp.) est un champignon basidiomycète (Basidiomycota), appartenant, en fonction des classifications et des époques, à la classe des homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes), à la sous classe des Agaricomycetidae ou des aphyllophores (Aphyllophoromycetidea), à l'ordre des Cantharellales, à la famille des cantharellacées (Cantharellaceae) et au genre chanterelle (Cantharellus).
 

En français la girolle possède de nombreux noms vernaculaires : girolle jaune, chanterelle commune, chanterelle ciboire, girandole (girandolle), chevrette, roussotte, jaunette, jaunerêt, jaunotte, jaunelet... Si dans votre région la girolle possède un autre nom vernaculaire, n'hésitez pas à me le communiquer.

La girolle pousse généralement dans les forêts claires de feuillus, de conifère et les forêts mixtes, au bord des chemins, en bordure de forêts, notamment dans les zones moussues. Bien évidemment les biotopes et les mycorhizes sont différents suivant les endroits car on ne trouve pas les mêmes arbres sur tous les continents. En France par exemple, on trouve les girolles en compagnie des arbres suivants : chêne pédonculé (Quercus robur), chênes divers (Quercus sp.), châtaigner (Castanea sativa), pin sylvestre (Pinus sylvestris), hêtre européen (Fagus sylvatica), bouleaux (Betula sp.), épicéa commun (Picea abies)...

Ailleurs les girolles poussent en présence du bouleau pubescent (Betula pubescens), du peuplier faux-tremble (Populus tremuloides), du chêne de Californie (Quercus agrifolia), du laurier de Californie (Umbellularia californica), des érables (Acer sp.) et bien d'autres.

La girolle peut pousser du milieu du printemps jusqu'à la fin de l'automne (l'inverse dans l'hémisphère sud) pourvu que les conditions climatiques et hygrométriques soient favorables. La girolle préfère les sols acides et humides. Elle pousse rarement en solitaire, mais plutôt en groupe formant parfois des "guirlandes" de champignons.

Il est difficile de définir la forme du chapeau de la girolle, tellement celui-ci est variable. Le chapeau, glabre, de couleur généralement jeune vif à jaune clair, et même crème ou orangé, mesure de 3 à 12 centimètres de diamètre, mais peut atteindre 18 centimètres pour les plus gros spécimens. Chez les sujets jeunes le chapeau est plutôt convexe avec une marge enroulée. En prenant de l'âge le chapeau s'étale devient mamelonné, plus ou moins déprimé, formant vaguement un entonnoir. Sa marge devient sinueuse et irrégulière.

La girolle ne possède pas de lamelles à proprement parler, mais des plis (pseudolamelles) plus ou moins fourchus (plis anastomosés), épais, décurrents, espacés, de la même couleur que le chapeau. Les spores sont crème.

Le pied de la girolle, non séparable du chapeau, ne possède ni bogue ni anneau. Il est charnu, plein, fibreux, de forme irrégulière, et mesure de 4 à 9 centimètres de hauteur pour 1 à 2,5 centimètres de diamètre. Il est souvent plus étroit à sa base qu'au sommet.

La chair est ferme, un peu fibreuse dans le stipe, jaune à crème, avec soit disant un parfum fruité (pêche, mirabelle, abricot…) et un goût légèrement poivré, surtout crue. Il faut rajouter une qualité indéniable à la chair de la girolle, c'est qu'elle ne contient jamais d'asticots.

Dans de nombreuses régions la girolle se raréfie sans qu'on en connaisse vraiment la cause. Parmi les motifs avancés, on cite le tassement des sols (trop de piétinement), les cueillettes trop importantes (surtout avant que la sporée ne soit libérée), la pollution de l'air, les pluies acides (et autres pollutions) et les modifications climatiques.
 
 
 



 
Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, des photos dans un format supérieur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots