Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

jeudi 15 juin 2017

Urubu à tête rouge - Vautour aura - Cathartes aura - Turkey Vulture




Faune d'Amérique - Oiseaux du Québec - Rapaces du Nouveau Monde
Photo de Rapace - Photo de Vautour - Photo d'Urubu
 
(Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Accipitriformes - Ciconiiformes
Famille : Cathartidae - Cathartidés
Genre : Cathartes
Espèce : Cathartes aura 


Mots-clés : Cathartidae Cathartes Urubu Vautour Rapace




L'Urubu à tête rouge (Cathartes aura, Syn Vultur aura), appelé également Vautour aura est un oiseau rapace diurne appartenant à l'ordre des Ciconiiformes (anciennement Falconiformes), à la famille des cathartidés (Cathartidae) et au genre Cathartes.

Par le passé, plusieurs sous espèces d'urubu à tête rouge ont été décrites. Dans la liste ci-dessous, seules les sous-espèces en gras semblent retenues de nos jours :
Cathartes aura aura : la sous espèce nominale,
• Cathartes aura falklandicus,
• Cathartes aura jota,
• Cathartes aura ruficollis,
• Cathartes aura septentrionalis,
• Cathartes aura teter.


L'Urubu à tête rouge est un vautour du nouveau monde présent dans la quasi totalité de l'Amérique, dans des milieux très variés allant des forêts du Québec aux déserts d'Amérique. Cette espèce n'est pas protégée (sauf en Guyane où on l'appelle Korbo) et serait même en progression dans certaines régions, notamment au nord du Canada.

L'urubu à tête rouge mesure en moyenne 72 centimètres (62 à 82 centimètres) pour une envergure allant de 1,6 mètre à 2 mètres. Le poids moyen est de 2 kilogrammes pour la femelle et de 1,5 kilogrammes pour le mâle. La longévité en milieu naturel est d'environ 16 ans. En captivité elle est souvent plus élevée.

L'urubu à tête rouge possède un plumage foncé, presque entièrement noir. La tête, qui semble étrangement petite, et le cou de l'urubu à tête rouge possèdent une peau fripée dépourvue de plumes, de couleur rouge comme son nom le laisse présager. La queue de l'urubu à tête rouge est longue et étroite. Le dessous des ailes est noir et gris clair, ceci est bien visible en vol. Les pattes sont gris/rougeâtre. Mis à part la taille (le mâle est plus petit que la femelle), les deux sexes sont semblables.

L'urubu à tête rouge fréquente de préférence les milieux ouverts (plans d'eau, prairies, champs...) où il peut repérer plus facilement ses proies. L'urubu à tête rouge se nourrit de charognes qu'il détecte grâce à une excellente vue et à son odorat (ce qui est rare chez les oiseaux). Les proies sont généralement détectées en vol plané et à faible altitude (à 3000 mètres l'odorat serait de peu d'effet). L'urubu à tête rouge est un "nettoyeur de carcasses", assez timide qui laisse sa place aux autres rapaces s'il y a concurrence lors de la curée. L'urubu à tête rouge capture rarement des proies vivantes, mais il lui arrive parfois de chasser de petits animaux (jeunes oiseaux, insectes, lapereaux, grenouilles, lézards...). Les décharges publiques lui procurent également une source de nourriture.

L'urubu à tête rouge est un oiseau somme toute assez sociable et se regroupe volontiers en dortoirs sur les arbres ou dans les falaises, notamment lorsque la nourriture est abondante dans les environs.

L'accouplement a lieu généralement de mars à juin. L'urubu à tête rouge est monogame. La femelle pond de 1 à 3 œufs, mais le plus souvent deux, à même le sol, car l'urubu à tête rouge ne construit pas de nid. Il n'y a qu'une couvée par an. L'incubation dure une quarantaine de jours. Les oisillons possèdent des plumes sur la tête et sur le cou, mais elles disparaissent vers l'âge de 8 semaines. Le premier envol s'effectue au bout de 10 semaines mais les parents continuent encore de les nourrir pendant 1 ou 2 semaines. Les juvéniles ressemblent aux adultes, mais leur tête est plus foncée et la peau est moins ridée. L'urubu à tête rouge est apte à se reproduire vers l'âge de deux ans.

L'urubu à tête rouge est un migrateur partiel. En effet, seules les populations les plus nordiques entreprennent une migration pour regagner leurs lieux d'hivernage en Amérique du sud, via l'isthme de Panama, point de passage obligé (il y a très peu de courants thermiques ascendants au dessus des océans). L'urubu à tête rouge utilise très peu le vol battu mais c'est un adepte des longs vols planés.
Urubu à tête rouge - Vautour aura - Cathartes aura
Urubu à tête rouge - Vautour aura - Cathartes aura

Urubu à tête rouge - Vautour aura - Cathartes aura
Urubu à tête rouge - Vautour aura - Cathartes aura
 
Je possède d'autres photos de Urubu à tête rouge - Me demander
 
Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, ces photos dans un format supérieur.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots