Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

jeudi 22 juin 2017

Amiral blanc - Limenitis arthemis - Papillon du Québec - White Admiral




Lépidoptères du Canada - Nymphalidés d'Amérique - Amiral du Québec
Photo de Papillon - Photo de Nymphalidae - Photo de Limenitis
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères - Papillons
Famille : Nymphalidae - Nymphalidés
Tribu : Limenitidini
Genre : Limenitis
Espèce : Limenitis arthemis - Limenitis (Basilarchia) arthemis

Mots-clés : Nymphalidae Limenitis




L'Amiral blanc (Limentis arthemis arthemis Syn. Limenitis (Basilarchia) arthemis, Basilarchia arthemis arthemis) est un papillon rhopalocère présent en Amérique du nord et plus précisément depuis la côte est du Canada jusqu'au Manitoba et au nord-est des USA. C'est l'insecte-emblème non officiel de la province de Québec (Canada).

En réalité l'espèce Limentis arthemis est subdivisée en 4 sous espèces, différentiées notamment par l'apparence de leurs ailes :
Limenitis arthemis arthemis, l'amiral à bandes blanches, seule sous espèce de Limenitis arthemis présente au Québec,
Limenitis arthemis arizonensis, sans bande blanche sur les ailes, sud des USA et nord du Mexique
Limenitis arthemis astyanax, aux ailes bleu irisé, sud-est des USA
Limenitis arthemis rubrofasciata : ne possède pas de points bleus sur ses ailes postérieures, à l'ouest des USA.

Cet article traite essentiellement la sous-espèce québécoise : Limentis arthemis arthemis.

L'amiral blanc fréquente les clairières, les chemins, les près humides, les sentiers et clairières des forêts de feuillus et des forêts mixtes. Il fréquente également les abords des ruisseaux et des lacs. L'adulte se nourrit sur des cadavres divers (poissons, mammifères...), il aspire également divers liquides riches en sels minéraux et substances nutritives qu'il prélève sur les fruits mûrs, ou sur des excréments solides et liquides d'animaux. On le voit peu sur les fleurs. Par contre il se pose parfois sur les animaux ou les hommes qui transpirent pour absorber les sels minéraux qui se trouvent dans la sueur.

L'amiral blanc possède des ailes noires avec une large bande blanche tant sur les ailes antérieures que sur les ailes postérieures. Les ailes postérieures présentent de petites taches rouge orange. Le bord des ailes postérieures est festonné de taches bleues. L'envergure de l'amiral blanc est variable. Les spécimens septentrionaux sont plus petits que les spécimens méridionaux. L'envergure est donc comprise entre 50 millimètres et 80 millimètres. La femelle est un peu plus grande que le mâle, mais la livrée est la même pour les deux sexes. L'imago, diurne, vole du matin jusqu'au coucher du soleil.

L'amiral blanc est un papillon multivoltin qui peut produire 1 à 2 générations dans le nord de son aire de répartition et 2 ou 3 dans le sud. L'adulte est visible d'avril/mai à octobre/novembre, à moduler en fonction de la zone géographique.

Les œufs sont déposés par la femelle vers l'extrémité d'une feuille de la plante hôte, généralement le bouleau flexible ou merisier rouge (Betula lenta), le bouleau jaune (Betula alleghaniensis), le peuplier blanc (Populus alba), le peuplier noir (Populus nigra), le peuplier baumier (Populus balsamifera), le peuplier deltoïde (Populus deltoides), le peuplier faux-tremble (Populus tremuloides), le peuplier à grandes dents (Populus grandidentata), le saule de Bebb (Salix bebbiana), le pommier (Malus pumila), le cerisier de Pennsylvanie (Prunus pensylvanica), le cerisier tardif (Prunus serotina), le cerisier de Virginie (Prunus virginiana), l'aubépine (Crataegus sp.), les amélanchiers, le charme d'Amérique (Carpinus caroliniana), le hêtre d'Amérique (Fagus grandifolia), l'orme d'Amérique (Ulmus americana) ou le tilleul d'Amérique (Tilia americana).

Les œufs éclosent en moyenne au bout de six jours et la chenille se nourrit de feuilles de la plante hôte. La chenille, au demeurant fort laide, ressemble à une fiente d'oiseau, probablement pour se protéger des prédateurs.

Les chenilles de la dernière génération fabriquent un abri (hibernaculum) à l'intérieur d'une feuille enroulée puis attachée à la tige, où elles passent tout l'hiver. La chenille reprend son cycle de développement aux premiers beaux jours du printemps pour se chrysalider. Au bout de deux semaines l'imago s'extrait de la chrysalide et un nouveau cycle recommence.

Là où les aires de répartition des différentes sous espèces se superposent, ces sous espèces peuvent s'hybrider. C'est le cas notamment des sous-espèces arthemis et astyanax. Fait plus surprenant, ces deux sous espèces s'hybrident parfois avec d'autres espèces du même genre comme le Vice-roi (Limenitis archippus) qui est une copie du Monarque (Danaus plexippus) ou avec Limenitis lorquini (l'amiral de Lorquin).
 
 
 
Amiral blanc - Limenitis arthemis
Amiral blanc - Limenitis arthemis

Amiral blanc - Limenitis arthemis
Amiral blanc - Limenitis arthemis

Amiral blanc - Limenitis arthemis
Amiral blanc - Limenitis arthemis

Amiral blanc - Limenitis arthemis
Amiral blanc - Limenitis arthemis
 
Je possède d'autres photos de Limenitis arthemis - Demandez-moi

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, ces photos dans un format supérieur.
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots