Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
--------- o0O0o ---------


Cliquez sur les photos pour les agrandir

2018-05-15

Nymphalis antiopa - Morio - Mourning Cloak - Camberwell Beauty


Papillons du Québec - Lépidoptères de France - Insectes d'Asie
 Photo de Nymphalidés - Photo de Nymphalis - Photo de Morio
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères
Famille : Nymphalidae - Nymphalidés
Tribu : Nymphalini
Genre : Nymphalis
Espèce : Nymphalis antiopa - Nymphalis (Euvanessa) antiopa 

Mots-clés : Nymphalidae Nymphalis

Synonyme : Euvanessa antiopa, Papilio antiopa, Vanessa antiopa.




Le Morio (Nymphalis antiopa), appelé anciennement Vanesse Morio, est un papillon diurne (rhopalocères) qui possède une distribution holarctique, c'est-à-dire qu'il est présent en Europe, en Asie et Amérique du Nord. En Amérique du nord le Morio est présent au Canada, aux USA et dans une grande partie du Mexique. En Asie le Morio est présent jusqu'en Chine et même au Japon. En Europe l'aire de répartition du Morio s'étend de la Scandinavie jusqu'au centre de l'Espagne et du Portugal (absent au sud). Le Morio est présent du niveau de la mer jusqu'à 2000 mètres d'altitude. Certains auteurs affirment que le Morio est également présent en Australie et même à Madagascar.

Plusieurs noms scientifiques ont été utilisés pour désigner le Morio et notamment :
   • Euvanessa antiopa,
   • Papilio antiopa,
   • Vanessa antiopa.


Compte tenu de l'immensité de l'aire de répartition du Morio on pourrait s'attendre à ce qu'il soit décliné en de nombreuses sous espèces. Il n'en est rien. Je n'ai trouvé que trois sous espèces, et encore elles ne font pas l'unanimité :
   • Nymphalis antiopa antiopa : la sous espèce nominale,
   • Nymphalis antiopa asopos : en Asie (Japon),
   • Nymphalis antiopa hyperborea : au Canada et en Alaska.

Le Morio, nom donné à l'imago, est également appelé "Manteau bigarré" ou "Manteau royal". Sa chenille est parfois appelée "Chenille épineuse de l'orme".

Le Morio fréquente des milieux divers dans son aire de répartition. On le retrouve souvent dans les forêts décidues, les clairières, les lisières, les chemins forestiers, les bosquets, les haies, les prairies des vallées humides, les rives des cours d'eau, les zones humides, les zones buissonneuses, les parcs périurbains et urbains et les jardins, pourvu que dans ces lieux on retrouve ses essences de prédilection, à savoir les saules (Salix sp.) les bouleaux (Betula sp.) et d'autres.

Le Morio possède une envergure comprise entre 45 et 85 centimètres. Les spécimens des zones septentrionales sont généralement plus grands que ceux qui vivent plus au sud. Les ailes du Morio sont brun foncé avec une marge jaune (blanchâtre après l'hibernation). Les ailes antérieures sont ornées de deux petites taches blanches. La zone de contact entre le brun foncé et le jaune est marquée d'un chapelet de petites taches bleuâtres. Le revers des ailes reproduit grosso modo la face supérieure mais en plus sombre et surtout avec de nombreuses stries grisâtres. Les deux sexes sont identiques. La seule différence notable est que généralement les mâles sont plus petits que les femelles. Le Morio est tellement unique qu'il ne peut être confondu avec aucun autre papillon.

Le Morio est univoltin. L'imago vole du mois de juillet jusqu'à la fin de l'automne en marquant une diapause en août septembre, du moins sous nos latitudes. Le Morio hiverne (pas toujours en fonction de son habitat) puis réapparait au printemps et vole jusqu'en juin. Au printemps le Morio butine les chatons des saules. Par la suite il se nourrit des exsudats de divers arbres. Lorsque le Morio vole, il alterne vol battu et vol plané.

Les œufs sont pondus au printemps sur les brindilles des plantes hôte. La ponte est généralement en "manchon", c'est-à-dire que les œufs sont disposés en rangs serrés tout autour de la brindille. Les plantes hôtes peuvent varier d'un continent à l'autre mais appartiennent le plus souvent aux genres suivants : Salix (saules), Betula (bouleaux), Alnus (aulne), Populus (peupliers), Ulmus (orme), Celtis (micocouliers). Parmi les plantes nourricières on trouve par exemple : le saule à feuilles de laurier (Salix pentandra), le saule marsault (Salix caprea), le petit marsault (Salix aurita), le saule noir (Salix nigra), le saule cendré (Salix cinerea), le saule de l'Arctique (Salix phylicifolia), le bouleau de Chine (Betula chinensis), le bouleau verruqueux (Betula pendula), le peuplier tremble (Populus tremula), l'aulne blanc (Alnus incana), l'aulne glutineux (Alnus glutinosa), l'orme d'Amérique (Ulmus americana), l'orme de Sibérie (Ulmus pumila)…

L'éclosion des œufs a lieu au bout de 2 à 3 semaines. Les chenilles sont très grégaires. Les chenilles tissent alors une toile et se nourrissent de feuilles à l'abri de cette toile. Lorsque toutes les feuilles sont consommées, le groupe se déplace et construit une autre toile commune. Et ainsi de suite jusqu'à l'approche de la nymphose. Cette boulimie collective dure environ 4 à 5 semaines. Les chenilles du Morio sont capables d'infliger de gros dégâts aux arbres. D'ailleurs la chenille du Morio est classée comme "ravageur" au Canada.

A son dernier stade la chenille du Morio est noire, ponctuée de petits points blancs. Plusieurs taches rougeâtres sont disposées sur le dos, reliées entre elles par un trait noir discret. Le corps est couvert de longs poils noirs (scolis). Les fausses pattes du Morio sont brun rougeâtre.

Arrivées à la fin du dernier stade les chenilles se dispersent. La nymphose a lieu généralement sur l'arbre hôte, mais pas nécessairement. En effet certaines chenilles tombent (ou se laissent tomber) au sol tandis que d'autres "descendent" de l'arbre. La nymphose dure environ 3 semaines. L'émergence de l'adulte s'effectue en juillet.

Là où le Morio hiberne, il choisit comme abri des emplacements frais et notamment des arbres creux, des tas de bois, des fissures de murailles, des anfractuosités de rochers…
 
 
 
Nymphalis antiopa - Morio
Nymphalis antiopa - Morio

Nymphalis antiopa - Morio
Nymphalis antiopa - Morio

Nymphalis antiopa - Morio
Nymphalis antiopa - Morio

Nymphalis antiopa - Morio
Nymphalis antiopa - Morio

Nymphalis antiopa - Morio
Nymphalis antiopa - Morio

Nymphalis antiopa - Morio
Nymphalis antiopa - Morio

Nymphalis antiopa - Morio
Nymphalis antiopa - Morio

Nymphalis antiopa - Morio
Nymphalis antiopa - Morio

Nymphalis antiopa - Morio
Nymphalis antiopa - Morio

Nymphalis antiopa - Morio
Nymphalis antiopa - Morio

Nymphalis antiopa - Morio
Nymphalis antiopa - Morio

Nymphalis antiopa - Morio
Nymphalis antiopa - Morio
 
Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez un commentaire - Merci