Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
--------- o0O0o ---------


Cliquez sur les photos pour les agrandir

2018-05-28

Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis - Cattle egret - Bubulcus ibis


Oiseaux d'Afrique - Oiseau cosmopolite - Oiseau échassier
Photo de héron - Oiseau commensal des troupeaux - Photo de Bubulcus
Oiseaux de France - Oiseau de Cuba
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Pelecaniformes - Palmipèdes et Echassiers - Ciconiiformes
Famille : Ardeidae - Ardéidés 
Genre : Bubulcus
Espèce : Bubulcus ibis

Mots-clés : Ardeidae Bubulcus Héron
Synonymes : Ardea ibis, Bubulcus bubulcus, Buphus coromandus, Cancroma coromanda, Lepterodatis ibis.





Le Héron garde-bœufs (Bubulcus ibis, Bonaparte, 1855) est un oiseau appartenant à la sous classe des Passerae, au super ordre des Ciconiimorphae, à l'ordre des Ciconiiformes, au sous ordre des Ciconii, à la super famille des Ardeoidea, à la famille des ardéidés (Ardeidae) et au genre Bubulcus.

Trois sous espèces de héron garde-bœufs ont été décrites :
   • Bubulcus ibis coromandus, Boddaert, 1783, le garde-bœufs indien,
   • Bubulcus ibis ibis, Linnaeus, 1758, la sous espèce nominale,
   • Bubulcus ibis seychellarum, Solomonsen, 1934, le garde-bœufs des Seychelles.
De nos jours la sous espèces Bubulcus ibis coromandus est souvent considérée comme une espèce à part entière, sous le nom de Bubulcus coromandus.

Le héron garde-bœufs est un oiseau diurne, grégaire, partiellement migrateur, originaire d'Afrique. Cependant cet échassier est devenu une espèce cosmopolite. En effet le héron garde-bœufs est actuellement présent sur tous les continents (sauf Arctique et Antarctique), y compris l'Océanie. Il est seulement absent des régions les plus septentrionales de l'Eurasie et de l'Amérique du nord.

Le héron garde-bœufs, souvent commensal des troupeaux et autres gros mammifères qu'il débarrasse volontiers de leurs parasites, fréquente de nombreux milieux comme la savane arborée, les prairies, les forêts claires, les marais et autres zones humides... Il vit souvent, mais pas exclusivement, à proximité de l'eau douce dont il peut s'éloigner pour des périodes plus ou moins longues.

Le héron garde-bœufs mesure de 48 à 55 centimètres pour une envergure de 90 à 95 centimètres. Son poids, à l'âge adulte, est de 300 à 350 grammes. Le héron garde-bœufs présente une silhouette voutée lorsqu'il se tient debout (voir photos) ou lorsqu'il se perche. Ses pattes sont relativement courtes. Les ailes et la queue sont également courtes.

En hiver le héron garde-bœufs possède une livrée d'un blanc immaculé. Son bec, court et pointu, est orange et ses pattes sont vert foncé, presque noires. En période nuptiale le plumage s'accompagne de plumes oranges ou jaunâtres sur le la tête (calotte), la poitrine et le dos (voir photos). Le bec devient alors jaunâtre et les pattes rougeâtres. Il n'y a pas de dimorphisme sexuel. Les jeunes sont entièrement blancs avec les pattes et le bec noirs (voir photo 3).

Le héron garde-bœufs possède un régime alimentaire varié, mais principalement insectivore. Il se nourrit de grenouilles, de têtards, de petits lézards, de petits rongeurs, d'insectes, d'arachnides, de vers de terre... Il accompagne souvent les grands animaux sauvages (éléphants, girafes, buffles, rhinocéros, hippopotames, zèbres...) ainsi que les animaux d'élevage (bœufs, chevaux, moutons...). En effet lors de leurs déplacements ces gros animaux font fuir de nombreux insectes (sauterelles, criquets, papillons...) qui font le régal des hérons garde-bœufs. En zone rurale le héron garde bœufs peut suivre les machines agricoles afin de capturer les animaux dérangés. L'alimentation s'effectue souvent en groupe.

Le héron garde-bœufs est généralement monogame. Le nid est construit dans les arbres, les buissons ou les roselières, le plus souvent non loin d'un point d'eau douce. Les colonies sont de taille variable et peuvent parfois réunir plusieurs centaines d'oiseaux, y compris des oiseaux d'autres espèces. Lors de la nidification le mâle apporte les brindilles et petits branchages, parfois volés aux nids voisins, que la femelle agence. Durant toute la période de reproduction les couples deviennent agressifs et défendent le nid ainsi que les oisillons. A noter également que le nid est régulièrement rehaussé jusqu'à ce que les oisillons le quittent. A noter également que pendant toute cette période les retours au nid donnent lieu à une sorte de cérémonie (ceci existe également chez les cigognes).

Après accouplement la femelle pond de 3 à 5 œufs (maximum 8 ), à raison d'un œuf tous les 2 jours environ. Les pontes s'étalent le plus souvent entre avril et juin en France. Les œufs, bleu pâle, sont couvés alternativement par le couple. L'incubation dure environ 24 jours. Les oisillons sont nidicoles et les parents les gardent au chaud sous leur corps pendant quelques jours (en cas de forte chaleur les parents les mettent à l'ombre sous leurs ailes). A tour de rôle les deux parents nourrissent leurs petits qui quémandent leur nourriture avec véhémence. Au bout de 2 à 3 semaines les oisillons peuvent quitter le nid pour se promener dans la végétation avoisinante, mais sans trop s'en éloigner. Ils deviennent alors progressivement indépendants et acquièrent le vol petit à petit. Les parents les nourrissent encore quelques semaines mais les jeunes deviennent totalement indépendants au bout de 5 à 6 semaines. La maturité sexuelle est atteinte vers l'âge de 2 ans. La longévité du héron garde-bœufs est de 13 à 15 ans.

En allemand le héron garde-bœufs s'appelle kuhreiher, en anglais : Cattle egret, Buff-backed heron ou Common cattle-egret, en danois : kohejre, en espagnol : garcilla bueyera, en finnois : lehmähaikara, en italien : airone guardabuoi, en néerlandais : koereiger, en portugais : garca-vaqueira et en suédois : kohäger.



Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis
Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis

Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis
Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis

Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis
Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis

Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis
Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis

Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis
Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis

Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis
Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis

Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis
Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis

Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis
Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis

Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis
Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis

Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis
Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis

Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis
Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis

Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis
Héron garde-bœufs - Bubulcus ibis

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez un commentaire - Merci