Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

vendredi 28 avril 2017

Photo de fabacée : Gesse printanière - Orobe printanier - Lathyrus vernus - Orobus vernus - Spring vetchling - Spring pea




Flore de France - Plantes d'Europe - Fabacées de montagne
Photo de Fleur jaune - Photo de Fabacée - Photo de Lathyrus
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Fabales
Famille : Fabaceae - Fabacées - Leguminosae - Légumineuses - Papilionaceae - Papilionacées
Tribu : Fabeae
Genre : Lathyrus
Espèce : Lathyrus vernus

Mots-clés : Fabaceae Lathyrus Gesse  Orobus Orobe



La Gesse printanière (Lathyrus vernus, Syn. Orobus vernus), appelée également Orobe printanier, ou plus anciennement "Orobe du printemps" (Le Moniteur d'horticulture, 1902), "Orobe printanière" (Nouveau dictionnaire d'histoire naturelle, 1818), ou "Pois de pigeon" (Flora Parisiensis, ou, Descriptions et figures des plantes qui croissent aux environs de Paris, Bulliard, 1783), est une plante herbacée, vivace, mesurant 20 à 40 centimètres de haut, originaire d'Asie et d'Europe. En France la Gesse printanière est principalement présente dans les massifs montagneux de la frange orientale (Vosges, Jura, Alpes) où elle croît dans les forêts montagneuses entre 300 et 1900 mètres d'altitude.

La Gesse printanière possède des feuilles pétiolées, stipulées, composées de 2 à 4 paires de folioles ovales ou lancéolées, acuminées, sans foliole terminale. Du milieu du printemps jusqu'en juillet la Gesse printanière produit des fleurs papilionacées, hermaphrodites, pendantes, rose violet mais bleuissant en vieillissant, veinées de rouge, réunies en grappes lâches (racème simple de 3 à 8 fleurs), axillaires, généralement plus grandes que les feuilles dont elle sont issues. Le fruit est une gousse.

Je ne résiste pas à vous faire partager un extrait du "Calendrier de flore, ou Études de fleurs d'après nature", publié en 1802 par Madame Victorine de Chastenay (1771, 1855), de son vrai nom Louise-Marie-Victoire de Chastenay, qui d'ailleurs a publié cet ouvrage sous le nom de "Madame V. D. C********" :
"...je veux vous peindre le Pois de pigeon ou l'orobus vernus.
Sa tige presque applatie (sic) et contournée en quelque sorte sur elle même, a cependant trois arêtes ou contreforts extérieurs qui lui impriment une forme presque triangulaire. Ses feuilles sont composées ; les folioles opposées sont langues, pointues, très vertes à leur partie supérieure, blanchâtres et comme frappées de vapeur à la partie inférieure. L'arête qui soutient les folioles est comme un petit canal creux. Deux folioles embrassent a tige au point où l'arête s'y attache et s'alongent (sic) comme deux petites oreilles de manière à ce que la tige passe entre elles. A l'extrémité de la feuille on ne voit point de foliole terminale mais un prolongement comme un fil très court qui annonce une attache ou une vrille commencée ; quoi qu'il en soit elle ne s'achève pas. La plante est assez forte pour n'en avoir pas besoin et ce témoignage de sa paresse la gâte sans la servir.
Les fleurs se groupent au sommet de chaque branche au nombre de trois ou de quatre. Chacune a son petit pédoncule brunâtre et recourbé. Le calice est aussi d'un brun violet d'un tissu fort mince. C'est une bourse avec cinq découpures pointues. La fleur se compose d'un étendard qui couvre la partie supérieure, se relève ensuite comme par un mouvement élastique et courbe extérieurement ses bords arrondis légèrement échancrés au milieu. Ce petit manteau d'un rose violet mais changeant, couvre deux petites ailes qui figurent les flancs d un vaisseau, et que soutiennent les cartilages de la carène, de manière à laisser par leur gonflement plus d'espace à la gousse qui la forme. La carène enfin comme un petit canot recourbé et d'une seule pièce enveloppe et soutient inférieurement les parties de la fructification. Le bon Rousseau nous dit qu'en disséquant un pois il est un mouvement de joie irrésistible à ce moment où en détachant la carène on voit jaillir les deux faisceaux des étamines et la petite gousse qui se forme entre eux. Répétez cette jolie expérience, ma chère amie ; le parfum du Pois vous y disposera mieux et ses parties plus fortes que celles de mon petit Orobe, vous la rendront plus sensible..."



Gesse printanière - Orobe printanier - Lathyrus vernus - Orobus vernus
Gesse printanière - Orobe printanier - Lathyrus vernus - Orobus vernus
Taxon : Lathyrus vernus 'Albo-roseus'  

Remarque importante : Cette photo est gratuite et libre de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, cette photo dans un format supérieur.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots