Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

dimanche 23 avril 2017

Amarante queue de renard - Amaranthus caudatus - Foxtail amaranth




Flore de la Cordillère des Andes - Amarantacées sud-américaines - Chénopodiacée d'Amérique
Photo de Fleur - Photo d'Amarante - Photo d'Amaranthus
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Caryophyllales - Centrospermales - Centrospermae
Famille : Chenopodiaceae - Chénopodiacées - Amaranthaceae - Amarantacées
Tribu : Amarantheae
Genre : Amaranthus - Amarantes
Espèce : Amaranthus caudatus

Mots-clésChenopodiaceae Amaranthaceae Amaranthus Amarante




L'Amarante queue de Renard (Amaranthus caudatus), appelée également amarante caudée, est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Caryophyllidae, à l'ordre des Caryophyllales, à la famille des amarantacées (Amaranthaceae) et au genre amarante (Amaranthus). L'amarante queue de renard est parfois classée dans la famille des chénopodiacées (Chenopodiaceae).
 
L'origine de cette plante est incertaine. Cependant un grand nombre de botaniste considère que l'origine de l'amarante queue de renard est Sud Américaine et aurait ses racines dans la cordillère des Andes et plus précisément en Argentine, Bolivie et Pérou à une altitude comprise entre 1.400 et 2.400 mètres.
Il est à noter que l'Amarante queue de renard ne semble pas (plus) exister à l'état sauvage. On présume que cette plante est originaire de la Cordillère des Andes et qu'elle est le résultat d'une hybridation, possiblement entre Amaranthus hybridus subsp. quitensis et Amaranthus cruentus (tout cela est hypothétique). Par contre des fouilles archéologiques en Argentine attestent de la culture de l'Amarante queue de renard depuis au moins 2000 ans.
 
Quoi qu'il en soit, l'amarante queue de renard a été depuis longtemps introduite en Europe (16ème siècle), en Asie et en Afrique. Dans de nombreux pays l'amarante queue de renard rentre dans l'alimentation des populations (graines, feuilles et racine). Ailleurs c'est une plante d'ornement.
Il existe de nombreux noms vernaculaires pour désigner cette plante : amarante-grain (cultivée) ou amarante caudée, bachala, blé des Incas, brède malabar, chenillette, chuchot, discipline des religieux, fromentolle, passevelours, queue de renard… Cette liste n'est pas limitative et vous pouvez me communiquer le nom vernaculaire utilisé dans votre région pour désigner cette plante.

L'amarante queue de renard est une plante herbacée, annuelle, considérée parfois comme vivace à courte durée de vie. Elle possède une racine charnue pivotante. Sa tige, peu ramifiée, cylindrique, verdâtre à rougeâtre, peu ou pas pubescente, dressée puis retombante, peut atteindre 2,5 mètres de hauteur. Le pétiole est toujours plus court que le limbe.

Les feuilles, vertes, entières, simples, non stipulées, alternes, pétiolées, possèdent un limbe globalement ovale avec un apex aigu. La floraison intervient de juillet jusqu'en septembre. L'inflorescence, terminale ou axillaire, souvent retombante, peut mesurer jusqu'à 150 centimètres de longueur. Les fleurs, sessiles, monoïques (soit mâles ou soit femelles, mais se trouvant sur la même plante), rouges, violettes, blanches ou plus rarement vert argenté, ou vert jaune, sont réunies en cymes et forment des épis. Les bractées, membraneuses, étroitement lancéolées ou linéaires, acuminées, égalant le plus souvent les tépales, présentent une nervure médiane.

La fleur femelle présente 5 tépales membraneux qui se terminent par une petite pointe (mucronés), l'ovaire est supère. La fleur mâle, également à 5 tépales mucronés possède 5 étamines. Les tépales des fleurs femelles sont plus larges que les tépales des fleurs mâles. La fécondation est essentiellement anémogame. Le fruit est une capsule déhiscente qui renferme 1 seule graine mesurant environ 1,3 millimètre de long. La dissémination est généralement barochore.

Les graines renferment de 13 à 18% de protéines et une forte teneur en calcium, phosphore, fer, potassium, zinc, vitamine B et vitamine E et autres. Les graines, pilées, constituent une farine qui est utilisée (seule ou avec d'autres farines) dans divers pays. On en fait des tortillas, chapatis (pain indien), injéra (crêpe éthiopienne), diverses bouillies. Les graines peuvent être éclatées pour faire une sorte de "pop corn, les graines, fermentées entrent dans la composition de boissons (notamment bière "tella" en Ethiopie). Les graines sont également consommées germées. Les jeunes feuilles sont mangées crues en salade ou cuites, notamment en soupe, ou de la même façon que les épinards.

Dans de nombreuses régions du monde, les diverses parties de la plante sont utilisées en médecine traditionnelle pour traiter plusieurs types d'affections. En outre on tire de cette plante un colorant alimentaire.
 
 
Amarante queue de renard - Amaranthus caudatus
Amarante queue de renard - Amaranthus caudatus
 
 Je possède d'autres photos d'Amarante queue de renard - Me demander

 Remarque importante : Cette photo est gratuite et libre de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, cette photo dans un format supérieur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots