Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

mardi 11 juillet 2017

Photo de serpent : Couleuvre rayée - Couleuvre jarretière - Serpent jarretière - Thamnophis sirtalis - Common Garter Snake




Serpents d'Amérique  - Reptiles du Canada - Couleuvre du Québec
Photo de Couleuvre - Photo de Thamnophis - Photo de Serpent
 
(Sous réserve de bonne identification)







Ordre : Squamata - Squamates
Famille : Colubridae - Colubridés
Tribu : Thamnophiini
Genre : Thamnophis
Espèce : Thamnophis sirtalis

Mots-clés : Squamates Colubridae Thamnophis Couleuvre

La Couleuvre rayée (Thamnophis sirtalis), appelée également Couleuvre jarretière ou Serpent jarretière, est un reptile appartenant à la sous classe des Diapsida, à l'infra classe des Lepidosauromorpha, au super ordre des Lepidosauria, à l'ordre des squamata, au sous ordre des Serpentes, à l'infra ordre des Alethinophidia, à la superfamille des Colubroidea, à la famille des colubridés (Colubridae), à la sous famille des Natricinae, à la tribu des Thamnophiini et au genre Thamnophis.

Les erpétologistes (ou herpétologistes) différencient généralement les sous espèces suivantes:
• Thamnophis sirtalis annectens,
• Thamnophis sirtalis butleri,
• Thamnophis sirtalis concinnus,
• Thamnophis sirtalis dorsalis,
• Thamnophis sirtalis fitchi,
• Thamnophis sirtalis infernalis,
• Thamnophis sirtalis lowei,
• Thamnophis sirtalis pallidulus,
• Thamnophis sirtalis parietalis,
• Thamnophis sirtalis pickeringii,
• Thamnophis sirtalis similis,
• Thamnophis sirtalis sirtalis,
• Thamnophis sirtalis semifasciatus,
• Thamnophis sirtalis tetrataenia.


La couleuvre rayée est originaire d'Amérique du nord et plus précisément du sud du Canada (y compris le Sud du Québec) jusqu'au golfe du Mexique en passant par les USA. Certaines sous espèces sont très fréquentes et non menacées tandis que d'autres ne subsistent plus que dans quelques îlots et sont très menacées de disparition.

La couleuvre rayée de par l'étendue de son aire de répartition s'est adaptée à des climats et des milieux très variés. Ainsi on retrouve les couleuvres rayées dans les milieux humides comme les prairies inondables, les champs, les terrains vagues, les marais, les marécages, les rives des ruisseaux et rivières, les bords des lacs et étangs, les fossés, mais également en milieu péri urbain offrant des endroits humides et des caches, dans les forêts, la savane...

La taille et la couleur de ce serpent varient suivant les sous espèces. Les renseignements donnés ici concernent généralement la sous espèce nominale (Thamnophis sirtalis sirtalis).

La couleuvre rayée mesure suivant les sous espèces de 50 centimètres jusqu'à 130 centimètres. Leur poids est d'environ 150 grammes. Le corps est fin. La queue est plus longue chez le mâle que chez la femelle, mais la femelle est plus grosses. Comme son nom l'indique la couleuvre rayée possède des lignes longitudinales (généralement 3) sur son corps. Le nombre et la couleur est variable suivant les sous espèces. Il y a même des variations à l'intérieur d'une même sous espèce. Les rayures peuvent être de couleur blanche, jaune, bleue, verte ou brune. Le plus souvent le corps est noirâtre. Il existe des cas de mélanisme et de leucistisme. La couleuvre rayée ne possède pas de crochets venimeux, mais même si elle n'est pas agressive, ça ne veut pas dire qu'elle est incapable de mordre.

La couleuvre rayée est une couleuvre terrestre qui passe beaucoup de temps dans l'eau (semi aquatique). Carnivore, c'est surtout dans l'élément liquide qu'elle capture ses proies : poissons, crustacés, grenouilles, salamandres, sangsues. Sur terre elle se nourrit de petits mammifères, de petits oiseaux, de limaces, d'œufs, de vers de terre, de chenilles, d'insectes…

La couleuvre rayée possède une mauvaise vue. Ses proies sont détectées grâce notamment à son hypersensibilité aux vibrations et aux odeurs. En effet, sa langue fendue (bifide) capte des "renseignements" qu'elle transmet à un organe situé dans la bouche (organe de Jacobson) qui lui même transfère ces informations au cerveau. Une fois mordue la proie a peu de chances d'en réchapper car les dents de la couleuvre rayée sont dirigées vers l'arrière. Si une dent se brise, elle est rapidement renouvelée, un peu comme chez les requins.

La couleuvre rayée se reproduit une seule fois par an. La saison de reproduction se situe généralement au printemps, peu de temps après la sortie d'hibernation et de la première mue. La gestation dure de 2 à 3 mois. Les naissances ont lieu à la fin du printemps ou au début de l'été. Le nombre de serpenteaux mis au monde est très variable. En général c'est de l'ordre de 15 à 40, mais parfois le nombre est beaucoup plus élevé. En général la taille de la portée est proportionnelle à la taille de la femelle, sauf pour les femelles âgées.

La couleuvre rayée est ovovivipare, ce qui veut dire que les serpenteaux se développent dans le corps de la femelle et naissent parfaitement formés, mais dans un sac vitellin qu'ils vont s'empresser de percer. A leur naissance, les nouveau-nés mesurent de 15 à 20 centimètres de long. Il n'y a pas de soins parentaux et les serpenteaux doivent trouver leur nourriture par leurs propres moyens. Les jeunes deviennent mature lorsqu'ils atteignent une certaine taille (environ 50 centimètres, mais à moduler en fonction des sous espèces), ce qui se produit vers l'âge de 2 à 3 ans en moyenne. La longévité de la couleuvre rayée est d'environ 6 à 10 ans.

La couleuvre rayée est généralement diurne. Comme de nombreux animaux à sang froid, la couleuvre rayée passe beaucoup de temps à se chauffer au soleil pour maintenir sa température corporelle entre 28 et 32°C. Bien que les couleuvres rayées soient des animaux solitaires, il leur arrive de se regrouper dans des abris pour se maintenir mutuellement au chaud.

La couleuvre rayée commence à hiverner (et non à hiberner) vers la fin octobre, du moins pour les populations les plus septentrionales. Elles hivernent souvent au même endroit et se regroupent généralement en grand nombre. Cette hivernation dure jusqu'au mois de mars/avril et a lieu dans des terriers, sous des tas de bois, dans des crevasses, sous des rochers…

La couleuvre rayée compte de nombreux prédateurs. Parmi ceux-ci on trouve : la corneille d'Amérique (Corvus brachyrhynchos), le renard doux (Vulpes vulpes), le raton laveur (Procyon lotor), le vison d'Amérique (Mustela vison), la mouffette rayée (Mephitis mephitis), la couleuvre tachetée (Lampropeltis triangulum), la grenouille taureau (Lithobates catesbeianus), le grand héron (Ardea herodias), mais aussi des rapaces (éperviers, buses…), des tortues, des écureuils, de grands poissons… En cas d'attaque la couleuvre rayée tente de fuir. C'est son premier réflexe. Sinon elle se love et se gonfle pour paraître plus grosse. De plus elle peut mordre son adversaire et même expulser une sécrétion nauséabonde.

La couleuvre rayée ne fait pas à ce jour partie des espèces CITES (Convention de Washington) et son statut UICN est "risque faible". Cependant la couleuvre rayée, comme beaucoup d'autres serpents, est chassée par les humains, par peur, par stupidité ou par ignorance. D'autres menaces pèsent également sur ses populations comme la perte d'habitat, la pollution de l'eau, l'usage des pesticides… ce ne sont généralement pas des serpents mordeurs, ils ont une technique d'intimidation plus "odorante" : vider le contenu nauséabond de leur glandes cloacales !


Articles connexes :
   - Corneille d'Amérique (Corvus brachyrhynchos),
   - Renard doux (Vulpes vulpes),
   - Raton laveur (Procyon lotor),
   - Grand héron (Ardea herodias),



Couleuvre rayée - Couleuvre jarretière - Serpent jarretière - Thamnophis sirtalis
Couleuvre rayée - Couleuvre jarretière - Serpent jarretière - Thamnophis sirtalis

Couleuvre rayée - Couleuvre jarretière - Serpent jarretière - Thamnophis sirtalis
Couleuvre rayée - Couleuvre jarretière - Serpent jarretière - Thamnophis sirtalis

Couleuvre rayée - Couleuvre jarretière - Serpent jarretière - Thamnophis sirtalis
Couleuvre rayée - Couleuvre jarretière - Serpent jarretière - Thamnophis sirtalis



Je possède d'autres photos de Couleuvre rayée . Demandez-moi

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, des photos dans un format supérieur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots