Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

vendredi 21 juillet 2017

Photo de plante aquatique : Jacinthe d'eau - Eichhornia crassipes - Common water hyacinth




Flore d'Amazonie - Plantes du bassin amazonien - Plante aquatique du Brésil
Photo de Pontederiaceae - Photo d'Eichhornia - Photo de Jacinthe
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Commelinales - Pontederiales
Famille :  Pontederiaceae - Pontédériacées
Tribu : Eichhornieae
Genre : Eichhornia
Espèce : Eichhornia crassipes


Mots-clés : Pontederiaceae Eichhornia Jacinthe





La Jacinthe d'eau (Eichhornia crassipes) est une plante angiosperme monocotylédone appartenant à la sous classe des Liliidae, à l'ordre des Liliales, à la famille des pontédériacées (Pontederiaceae) et au genre Eichhornia. Dans la classification phylogénétique la jacinthe d'eau appartient à l'ordre des Commelinales.

De nombreux noms scientifiques ont été utilisés pour désigner la jacinthe d'eau, et notamment :
• Eichhorna azurea,
• Eichhornia aquatica,
• Eichhornia cordifolia,
• Eichhornia crassicaulis,
• Eichhornia speciosa,
• Heteranthera formosa,
• Piaropus azureus,
• Piaropus crassipes,
• Piaropus mesomelas,
• Piaropus tricolor,
• Piaropus undulatus,
• Pontederia azurea,
• Pontederia crassicaulis,
• Pontederia crassipes,
• Pontederia elongata.


La Jacinthe d'eau est une plante herbacée, vivace, aquatique, flottante, de grande taille (macrophyte), originaire, pense-t-on, du bassin amazonien (notamment le Brésil), où elle croît dans les rivières, les estuaires, les marais et les lacs.

Abondamment introduite dans les jardins aquatiques, les aquariums, les plans d'eau, les bassins… cette plante s'est rapidement répandue et est considérée comme invasive sur tous les continents, mais plus particulièrement sous les climats tropicaux. D'ailleurs l'UICN classe la Jacinthe d'eau parmi les 100 espèces les plus invasives.

En Europe la jacinthe d'eau est peu présente et prolifère peu car elle ne rencontre pas de conditions climatiques favorables. A noter que les DOM TOM ne sont pas épargnés puisqu'on trouve cet alien à la Réunion, en Guyane, en Guadeloupe, en Martinique et dans de nombreuses îles et territoires.

Les jacinthes d'eau tolèrent des fluctuations importantes du niveau d'eau et des variations saisonnières dans leur vitesse d'écoulement, ainsi que des fluctuations importantes de la disponibilité des éléments nutritifs, du pH, et de la température de l'eau. Dans des conditions favorables, notamment en Asie, elles ont un développement très rapide.

La jacinthe d'eau est une plante à rhizome stolonifère, pouvant mesurer jusqu'à 6 centimètres de diamètre et 30 centimètres de long, verdâtre à violet, comportant de nombreuses racines, pouvant mesurer de 10 centimètres à 3 mètres, couvertes de nombreuses radicelles lui donnant un aspect plumeux. Le système racinaire représente généralement plus de la moitié de la masse de la plante. Des morceaux de rhizomes avec des yeux et des racines se détachent régulièrement, favorisant la reproduction végétative. D'autre part les racines renferment des anthocyanes qui les protègent des herbivores.

La jacinthe d'eau mesure généralement de 15 à 50 centimètres de hauteur, mais peut atteindre des tailles supérieures (plus d'un mètre) dans des habitats très favorables. La jacinthe d'eau possède des feuilles pétiolées, épaisses, glabres, cireuses, en forme de grosse cuillère, légèrement recourbées, avec les bords relevés. Les feuilles sont disposées en spirale ressemblant à une rosette. Le pétiole enflé à la base, renferme un corps caverneux favorisant la flottaison et se rétrécit entre le "bulbe" et le limbe.

La floraison intervient de mai à juillet (à moduler en fonction de la latitude et des conditions climatiques), voire pratiquement toute l'année dans les sites les plus favorables. Les fleurs, hermaphrodites, munies d'un pédoncule sous-tendu par deux bractées, sont regroupées en épi terminal de 4 à 15 unités. Les fleurs présentent un périanthe à 6 parties. Les tépales sont bleu violacés à rosâtres, ovales à elliptiques. Le tépale supérieur, plus grand, est orné d'un motif bleu violet avec une tache jaune en son centre. La fleur de la jacinthe d'eau possède 6 étamines (3 longs et 3 courts). La pollinisation est entomogame. Le fruit est une capsule ovoïde comprenant de nombreuses graines (plus de 400 parfois).


La jacinthe d'eau : Ange ou Démon ?


Dans des conditions favorables la jacinthe d'eau peut doubler sa surface en moins de 10 jours (parfois 6 jours dans des conditions optimales). Dans certains endroits ses stolons croissent de près d'un mètre par jour ce qui en fait une des plantes à la croissance la plus rapide de tout le règne végétal. Cette plante hors de son milieu naturel n'a pas de prédateurs. Elle ne craint que le froid et l'eau salée. Son expansion semble infinie.

La jacinthe d'eau finit par constituer de véritables tapis flottants, inextricables, qui privent de soleil et d'oxygène tous les habitants des lacs et rivière, réduisant considérablement la biodiversité. De plus les tapis épais perturbent la circulation des bateaux, l'écoulement de l'eau, bouchent les canaux d'irrigation…

Cependant la jacinthe d'eau est également (a été ?) utilisée pour nettoyer des boues des bassins de décantation. La jacinthe d'eau est utilisée (a été) par endroits comme engrais vert, comme fourrage pour les animaux… Il semblerait que la jacinthe d'eau soit utilisée en Asie pour confectionner des meubles. Ses longues racines sont également utilisées pour confectionner des cordages. Les jeunes feuilles seraient utilisées comme légume.

Par contre, je me pose une question : quelle est sa valeur énergétique ? Est-il possible (rentable) de réaliser du biocarburant à partir de la jacinthe d'eau ? Je n'ai trouvé aucune étude sur ce sujet.
Jacinthe d'eau - Eichhornia crassipes

Jacinthe d'eau - Eichhornia crassipes
Jacinthe d'eau - Eichhornia crassipes

Jacinthe d'eau - Eichhornia crassipes
Jacinthe d'eau - Eichhornia crassipes

Jacinthe d'eau - Eichhornia crassipes
Jacinthe d'eau - Eichhornia crassipes

Jacinthe d'eau - Eichhornia crassipes
Jacinthe d'eau - Eichhornia crassipes
 
Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots