Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

lundi 20 février 2017

Argiope lobée - Argiope soyeuse - Epeire soyeuse - Argiope lobata

Araignée argentée - Arachnides de France - Araignées françaises - Faune d'Europe - Photos d'Araignées
 
(Sous réserve de bonne identification)
 

Ordre : Araneae - Aranéides - Araignées
Famille : Araneidae - Aranéidés
Genre : Argiope
Espèce : Argiope lobata

Mots-clés : Arachnides Araignée Araneidae Argiope


L'Argiope lobée, ou Argiope soyeuse (Argiope lobata) est une araignée appartenant au sous-ordre des Aranéomorphes à la famille des aranéides (Araneidae), et au genre Argiope. Une sous espèce, Argiope lobata retracta a été décrite en Espagne.

L'Argiope lobée a été longtemps classée dans le genre Araneus, sous le nom d'épeire soyeuse, nom qui est parfois encore utilisé ci et là.

En Europe, l'Argiope lobée se rencontre en sur une portion de la côte méditerranéenne allant de l'Italie à l'Espagne, mais sa présence est signalée également au Portugal et en Allemagne. En France on la rencontre essentiellement dans le sud-est, Corse comprise. Dans le reste du monde, l'argiope lobée est présente en Afrique du Nord, au proche orient, et en Asie jusqu'en Chine.

L'argiope lobée est une grande araignée, avec un dimorphisme sexuel assez marqué puisque la femelle mesure jusqu'à 25 millimètres alors que le mâle plafonne à 6 millimètres. Il est d'ailleurs assez difficile à observer pour un amateur, sauf en période de reproduction.

L'argiope lobée femelle est très facile à reconnaître car la face dorsale du prosoma (céphalothorax) et de l'opisthosome (abdomen) est de couleur argentée. Le prosoma est recouvert de fines soies couchées. De plus les bords de l'opisthosome, comme son nom l'indique, sont lobés (voir photo). La face inférieure de l'argiope lobée présente des taches jaunes et noires probablement non aposématiques. Les pattes possèdent des anneaux sombres. L'opisthosome est marqué par 6 petits trous, dont les 4 premiers sont plus prononcés.

Le mâle de l'argiope lobée n'a pas l'abdomen lobé contrairement à la femelle. Il n'est pas toujours facile de le différencier du mâle de l'argiope fasciée (Argiope bruennichi).

L'argiope lobée est une araignée orbitèle qui construit donc une toile géométrique, légèrement oblique, en forme de cercle (on parle de toile orbiculaire) généralement dans les lieux secs, ouverts, sur, ou entre des arbres ou des arbustes. Sa toile est marquée par un zig-zag, de soie nommé stabilimentum. En fait, nul ne sait encore quel est le rôle de ce stabilimentum. Parmi les hypothèses avancées, certains pensent que le stabilimentum renforce la solidité et la stabilité de la toile, d'autres disent qu'il sert à attirer les proies (une sorte de miroir aux alouettes). D'autres hypothèses sont également envisagées, ce serait par exemple un camouflage destiné à cacher l'argiope lobée (et je ne comprends pas trop puisqu'elle se tient immobile au centre de la toile). D'autres encore suggèrent que ce serait pour prévenir les oiseaux de la présence de la toile. Rien ne me paraît sérieux dans tout ça…

Quoi qu'il en soit, l'argiope lobée ne sait pas réparer sa toile et elle la reconstruit chaque jour (ou plutôt chaque nuit) après l'avoir ingérée. Cette opération lui prend près de trois heures.

La fécondation a lieu généralement fin août et la ponte intervient généralement au mois de septembre. L'argiope lobée enferme ses œufs dans des cocons pouvant contenir plus de 1000 œufs. Une femelle peut confectionner et remplir 3 à 4 cocons qu'elle referme soigneusement. Ensuite, épuisée, elle meurt. Les jeunes argiopes lobées naîtront au printemps.
 
 
Argiope lobée - Argiope soyeuse - Epeire soyeuse - Argiope lobata

Argiope lobée - Argiope soyeuse - Epeire soyeuse - Argiope lobata

Argiope lobée - Argiope soyeuse - Epeire soyeuse - Argiope lobata

Argiope lobée - Argiope soyeuse - Epeire soyeuse - Argiope lobata

Argiope lobée - Argiope soyeuse - Epeire soyeuse - Argiope lobata


Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog.


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots