Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

mardi 21 février 2017

Fritillaire impériale - Couronne impériale - Fritillaria imperialis - Crown imperial

Flore d'Iran - Fleurs de Turquie - Plante ornementale - Plante à bulbe

(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Liliales
Famille : Liliaceae - Liliacées
Tribu : Lilieae
Genre : Fritillaria - Fritillaires
Espèce : Fritillaria imperialis

Mots-clés : Liliaceae  Fritillaria Fritillaire



La Fritillaire impériale ou Couronne impériale (Fritillaria imperialis, Syn. Petilium imperiale, Corona imperialis, Ptilium imperialis, Imperialis coronata), appelée anciennement "Impériale couronnée" (Manuel complet du jardinier maraicher, pépiniériste, botaniste...,1826) ou "Fleur aux sonnettes" (Le Moniteur d'horticulture, 1902), est une plante angiosperme (Magnoliophyta) monocotylédone (Liliopsida) qui appartient à la sous classe des Liliidae, à l'ordre des liliales, à la famille des liliacées et au genre fritillaire (Fritillaria).

Le genre fritillaire comporte notamment en France la Fritillaire pintade (Fritillaria meleagris) et la Fritillaire des Pyrénées (Fritillaria nigra).

La Fritillaire impériale est une plante herbacée vivace à bulbe originaire de Turquie, d'Iran, d'Irak, d'Afghanistan, d'Inde, et du Pakistan. Son feuillage est caduc. C'est une plante qu'il est difficile de ne pas remarquer lorsqu'elle est en fleurs, c'est à dire au mois d'avril (à moduler en fonction des variétés et du climat). Au bout d'une longue tige elle nous offre une couronne de fleurs jaunes, rouges ou orange en forme de clochettes pendantes, surmontées d'une touffe de petites feuilles.

Certains auteurs reconnaissent deux variété de Fritillaire impériale :
     - Fritillaria imperialis var. chitralensis
     - Fritillaria imperialis var. imperialis
 
 
Vous trouverez ci-dessous un court extrait concernant la Fritillaire impériale, tiré de l'Herbier de l'Amateur de Fleurs :
Le nom Fritillaria, très anciennement donné à plusieurs plantes dont la corolle paraissait avoir quelque ressemblance avec ces cornets (fritilli) que l'on emploie dans certains jeux, pour jeter les dés, a été conservé par Linnée, comme générique du groupe où se trouve placée la Couronne impériale. La conservation de ce dernier nom est même encore une concession faite à l'ancien langage d'imitation, quelquefois très-expressif, mais souvent aussi très exagéré ; car, bien que les fleurs de notre plante soient disposées en grelots renversés autour de sa tige surmontée d'une belle touffe de feuilles ascendantes, l'on ne voit pas trop quelles relations de conformité il peut y avoir entre la forme de la couronne des empereurs et la disposition des fleurs rouges ou dorées de notre fritillaire. Cette plante est originaire de la Perse où elle croît sauvage, et d'où elle a été transportée à Constantinople, il y a environ trois siècles. De la capitale de la Turquie elle est passée dans celle de l'Autriche, et c'est là que Clusius(*) paraît l'avoir cultivée le premier, en 158o. Depuis cette époque, la beauté de ses fleurs l'a fait multiplier et répandre dans tous les jardins de l'Europe, où elle a donné, par les semis, plusieurs variétés.
 
(*) Note de Faaxaal : Clusius est en fait Jules Charles de L'Écluse (ou de L'Escluse), 1526 - 1609, dont le nom latinisé était "Carolus Clusius" ou plus simplement "Clusius". Précurseur, très en avance sur son temps, il a fondé à Leyde un des premiers jardins botaniques européens. On lui doit également de nombreuses descriptions scientifiques de végétaux et c'est probablement un des premiers mycologues.











Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots