Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

dimanche 19 février 2017

Fou de Bassan - Morus bassanus - Northern Gannet


Oiseau pélagique - Colonie de Fous de Bassan de l'île Bonaventure située en Gaspésie (Québec)

(Sous réserve de bonne identification)


Ordre : Ciconiiformes - Pélécaniformes - Steganopodes
Famille : Sulidae - Sulidés
Genre : Morus
Espèce : Morus bassanus

Mots-clés : Sulidae  Morus  Fou-de-Bassan



Le Fou de Bassan (Morus bassanus, Syn. Sula bassana, Sula bassanus) est un oiseau pélagique dont l'aire de nidification est limitée à la partie septentrionale de l'océan Atlantique, à la Manche et à la Mer du Nord. En Amérique du Nord on retrouve plusieurs colonies (6 actuellement) autour de l'île de Terre Neuve (île Baccalieu, île Funk et cap St. Mary’s) ainsi que dans le golfe du fleuve Saint Laurent.

J'ai eu la chance de visiter la colonie qui est considérée comme étant la plus importante du monde, c'est-à-dire la colonie de l'île Bonaventure située en Gaspésie (Québec). La population de Fous de Bassan de cette colonie est estimée à 32.000 couples et s'accroit régulièrement (environ 3% l'an) obligeant les salariés de Parc Canada à reculer régulièrement les barrières qui séparent les visiteurs de ces magnifiques oiseaux.

En Europe il existe des colonies de Fous de Bassan en Norvège, en France (Bretagne : notamment à l'île Rouzic), en Islande et en Grande Bretagne (notamment l'archipel de Saint-Kilda en Écosse qui compte la deuxième plus importante colonie de Fous de Bassan).

Lorsque la période de reproduction est terminée, vers la fin de l'automne, les Fous de Bassan quittent leurs lieux de reproduction. Les populations d'Amérique du nord s'égayent le long des côtes jusqu'au golfe du Mexique tandis qu'une partie des populations européennes regagne le golfe de Gascogne, la mer Méditerranée et partiellement la côte atlantique de l'Afrique du nord. Il semblerait que ce soient les populations les plus jeunes qui migrent le plus loin tandis que les oiseaux les plus âgés s'éloignent moins des zones de reproduction.

Le Fou de Bassan adulte mesure de 90 à 95 centimètres de long pour une envergure de 170 à 190 centimètres. Son poids est d'environ 3 kilogrammes. Le plumage de l'adulte est blanc marqué de jaune crème sur la tête et le cou. Le Fou de Bassan possède un bec fort, gris blanchâtre (certains y voient une pointe de bleu) et des yeux bordés de gris bleu, comme un maquillage. Le bec mesure une dizaine de centimètres et ne possède pas de narines. L'extrémité des ailes est noire, ce qui se voit bien lorsque l'oiseau est en vol. Les pattes sont courtes, palmées, gris foncé, avec une ligne claire au-dessus des orteils. Il n'y a pas de dimorphisme sexuel. Les jeunes présentent un plumage blanc et noir qui va en s'éclaircissant au fil des ans. Au bout de 5 ans, lorsque les jeunes atteignent la maturité sexuelle ils acquièrent leur plumage d'adulte.

Les Fous de Bassan nichent en grandes colonies sur les îles rocheuses et les falaises surplombant la mer. Le fait de nidifier dans les falaises présente un double avantage. Le premier et non le moindre c'est que les prédateurs y sont rares. Le second avantage est que les falaises facilitent l'envol du Fou de Bassan. En effet cet oiseau a du mal à prendre de la vitesse avec ses courtes pattes palmées. En se jetant de la falaise l'envol est plus facile. Par ailleurs l'atterrissage du Fou de Bassan est aussi problématique que l'envol.

Sur l'île Bonaventure, mais probablement dans toutes les colonies, les immatures sont rejetés à l'extérieur de la colonie. C'est là qu'ils acquièrent les rudiments de la vie en société. Au sommet de la falaise, sur le plateau je n'ai aperçu que des sujets adultes dont la majorité était au nid. Sur la falaise lorsque les corniches et autres anfractuosités sont trop exigües, le Fou de Bassan fait place au Guillemot marmette (Uria aalge) et au Petit pingouin (Alca torda).

Le Fou de basson possède des comportements de communication très variés, que les animateurs de la réserve de Percé et de l'île Bonaventure ont baptisé : le bichonnage, la révérence, l'escrime, l'attaque du mâle, le braquage, le combat, le coup de bec…

J'ai observé un immature se poser par mégarde au milieu des adultes nicheurs, et de nid en nid, à coups de becs il a été rejeté jusqu'au bord de la falaise d'où il a pu s'envoler.

En Amérique du Nord les Fous de Bassan arrivent sur les lieux de nidification en avril. En Europe, compte tenu du climat, l'arrivée s'effectue fin janvier, début février. La parade nuptiale s'accompagne de révérences, de bichonnage réciproque, d'attaques du mâle et d'apaisements de sa partenaire, de jeux d'escrime (attitude où le mâle et le femelle se frottent le bec un coup à droite un coup à gauche, un peu comme des épéistes). Les couples restent ensemble pour plusieurs saisons. Certains auteurs affirment que c'est pour la vie.

Les couples déjà formés reprennent le nid de l'année précédente qu'ils réparent. Les jeunes couples construisent leur nid là où ils trouvent de la place, généralement à une longueur de coup de bec des nids voisins. Le nid est constitué de débris trouvés sur place, des plumes, de la boue, et au fil des ans de fientes, le tout mêlé avec des algues et de l'herbe. Au résultat il s'agit d'un petit monticule avec une cuvette en son centre.

La femelle y pond un seul œuf qui est couvé par les deux partenaires pendant 42 à 44 jours en moyenne. Pour couver son œuf le Fou de Bassan le place sous ses pattes palmées. A la naissance le poussin pèse 70 grammes et est aveugle et nu. Il met rapidement un duvet blanc puis quelques temps plus tard un duvet noir. Les deux parents le couvent encore quelques temps et le nourrissent pendant 90 à 100 jours. On peut observer dans le ciel la ronde des oiseaux qui attendent que leur partenaire quitte le nid pour aller pêcher afin de pouvoir se poser à leur tour.

Bien nourris les jeunes atteignent leur taille adulte au bout de 3 mois. Cependant, comme dit plus haut leur plumage ne deviendra blanc que progressivement. Ce n'est que lorsque ils atteignent la maturité sexuelle, au bout de 5 à 6 ans que les jeunes Fous de Bassan revêtent leur plumage adulte. Leur espérance de vie est de 21 ans, mais la mortalité des jeunes est très élevée.

Le Fou de Bassan est piscivore, c'est-à-dire qu'il se nourrit de poissons. La position des yeux de Fou de Bassan lui confère une vue binoculaire qui lui permet de détecter les bancs de poissons à 40 mètres de hauteur. Il plonge comme un Fou d'une hauteur de plusieurs dizaines de mètres, entrant dans l'eau à une vitesse prodigieuse que certains (sur)estiment à 100 km/h. Comment sa tête résiste à un tel choc ? Dans un premier temps l'eau est fendue par le bec, ensuite son crâne est protégé du choc par des sortes d'airbags. Son corps possède des poches d'air qui se gonflent et amortissent le choc, mais permettant quand même au Fou de Bassan d'atteindre 6 à 7 mètres de profondeur.

Les proies sont généralement avalées sous l'eau. Les espèces consommées varient suivant les lieux et les saisons, mais on peut citer le lançon, le capelan, le maquereau, le hareng, le calmar, le sprat, la sardine…



Fou de Bassan - Morus bassanus
Fou de Bassan - Morus bassanus

Fou de Bassan - Morus bassanus
Fou de Bassan - Morus bassanus

Fou de Bassan - Morus bassanus
Fou de Bassan - Morus bassanus

Fou de Bassan - Morus bassanus
Fou de Bassan - Morus bassanus

Fou de Bassan - Morus bassanus
Fou de Bassan - Morus bassanus


Fou de Bassan - Morus bassanus
Immature chassé sans ménagement de la zone des nids

Fou de Bassan - Morus bassanus
Fou de Bassan - Morus bassanus

Fou de Bassan - Morus bassanus
Fou de Bassan - Morus bassanus

Fou de Bassan - Morus bassanus
Fou de Bassan - Morus bassanus


Fou de Bassan - Morus bassanus
Fou de Bassan - Morus bassanus
 
 
 
Je possède d'autres photos. Demandez-moi

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, des photos dans un format supérieur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots