Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

vendredi 8 septembre 2017

Photos d'oiseau rapace : Aigle bateleur - Terathopius ecaudatus - Bateleur eagle




Rapace d'Afrique - Faune africaine - Oiseau de proie
Photo d'Accipitridé  - Photo d'Aigle - Photo de Therathopius
 
(Sous réserve de bonne identification)
 





Ordre : Accipitriformes - Falconiformes
Famille : Accipitridés - Accipitridae
Genre : Therathopius - Terathopius
Espèce : Terathopius ecaudatus


Mots-clés : Accipitridae Therathopius Aigle



L'Aigle bateleur (Terathopius ecaudatus, Syn. Falco ecaudatus), nommé également "bateleur des savanes", "bateleur à queue courte" ou "Bateleur à courte queue" (Traité d'ornithologie, 1831) et plus anciennement "Aigle écaudé" (Traité élémentaire et complet d'ornithologie, 1800), est un oiseau diurne indigène de l'Afrique centrale et de l'Afrique de l'est où il est commun. On peut observer l'aigle bateleur dans les grandes plaines, les semi-déserts, la savane arborée et les bushes épineux de la savane africaine. En montagne on peut l'observer jusqu'à une altitude supérieure à 4000 mètres.

Au fil de mes lectures j'ai rencontré plusieurs graphies concernant le genre de cet oiseau : Teratophius, Teratopius, Therathopius, Theratopius, Torathropius.

L'aigle bateleur adulte mesure 70 centimètres, parfois même 80, pour une envergure allant jusqu'à 180 centimètres. Le mâle est plus léger que la femelle. En effet, il pèse environ 2 kilogrammes tandis que la femelle peut atteindre 3 kilogrammes. Ce dimorphisme sexuel se retrouve également au niveau de la taille puisque la femelle est un plus grande que le mâle.

La longévité moyenne de l'aigle bateleur est de 35 ans, mais certains individus peuvent atteindre 40 ans.

L'aigle bateleur malgré sa queue courte (8 à 10 centimètres) qui ne peut pas lui servir de balancier ou de gouvernail (d'où son surnom de "bateleur à queue courte") est un très bon voleur qui peut parcourir quotidiennement jusqu'à 400 kilomètres avec des vitesses de pointe atteignant 80 km/h. Doté d'une vue remarquable, il est capable de détecter des carcasses passées inaperçues par les autres prédateurs.

L'aigle bateleur mâle est pour moi le plus beau des aigles, celui qui possède le plus beau plumage. Le dos de l'aigle bateleur mâle est roux, sa queue est plutôt marron/roux, le dessus des ailes est noir tandis que le dessous des ailes est marqué de blanc. Les épaules sont marron/gris. La tête est noire et la peau autour du bec est rouge vif. La femelle est moins colorée, comme souvent chez les oiseaux. Ses épaules sont plus grises que celles du mâle.

Lors de la parade nuptiale l'aigle bateleur se surpasse : chandelles, piqués, acrobaties, toute la panoplie y passe afin de séduire sa partenaire. Le nid, composé de branchages, est construit par le couple, généralement à la fourche la plus haute d'un grand arbre, assurant une vue dégagée. La femelle y pond un seul et unique œuf et le couve seule, jour et nuit, durant une cinquantaine de jours. Pendant tout ce temps, c'est le mâle qui lui apporte sa nourriture. Le jeune restera au nid de trois à quatre mois mais ne quittera ses parents que 4 mois après son premier envol. Le jeune aigle bateleur n'atteindra sa maturité sexuelle que vers l'âge de 7/8 ans.

La nourriture de l'aigle bateleur se compose de petits rongeurs et autres mammifères de petite taille, d'oiseaux, de gros insectes, de reptiles, ainsi que de charognes. On prétend même qu'il s'attaque avec succès aux antilopes et que dans certaines circonstances il obligerait les vautours à régurgiter leur nourriture pour s'en accaparer.

Compte tenu de son alimentation assez variée, l'aigle bateleur semble peu menacé dans les grandes réserves africaines. Cependant, sur le reste de son aire de répartition l'aigle bateleur souffre de la diminution de son habitat, comme beaucoup d'autres espèces, mais aussi de la chasse et parfois d'empoisonnement (pesticides notamment). Comme prédateur naturel, l'aigle bateleur n'a à craindre que les rapaces plus gros que lui, mais ce sont principalement les jeunes encore au nid qui sont menacés.

Plusieurs noms scientifiques ont été utilisés pour désigner l'Aigle bateleur, et notamment : Aquila ecaudata, Circaetus ecaudatus, Falco ecaudatus, Helotarsus ecaudatus, Helotarsus typus, Terathopius ecaudatus...


Aigle bateleur - Terathopius ecaudatus
Aigle bateleur - Terathopius ecaudatus

Aigle bateleur - Terathopius ecaudatus
Aigle bateleur - Terathopius ecaudatus

Aigle bateleur - Terathopius ecaudatus
Aigle bateleur - Terathopius ecaudatus

Aigle bateleur - Terathopius ecaudatus
Aigle bateleur - Terathopius ecaudatus

Aigle bateleur - Terathopius ecaudatus
Aigle bateleur - Terathopius ecaudatus

Aigle bateleur - Terathopius ecaudatus
Aigle bateleur - Terathopius ecaudatus

Aigle bateleur - Terathopius ecaudatus
Aigle bateleur - Terathopius ecaudatus

 Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots