Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

vendredi 8 septembre 2017

Photos de rapaces : Aigle impérial - Aquila heliaca - Aquila heliacea heliacea - Imperial eagle




Oiseaux rapaces - Oiseaux de proie - Rapace diurne - Oiseaux d'Europe et d'Asie
Faune aviaire - Rapaces européens
Photo d'Accipitridé  - Photo d'Aigle - Photo d'Aquila
 
(Sous réserve de bonne identification)
 






Ordre : Falconiformes - Accipitriformes
Famille : Accipitridae - Accipitridés
Genre : Aquila - Aigles
Espèce : Aquila heliaca


Mots-clés : Accipitridae Aquila Aigle





L'Aigle impérial (Aquila heliacea) est un oiseau appartenant à l'ordre des accipitriformes ou ciconiiformes (anciennement falconiformes), à la famille des accipitridés (Accipitridae), et au genre "aigle" (Aquila).

Outre Aquila heliacea, le genre Aquila comprend plusieurs espèces dont je vous livre une liste non exhaustive : Aquila adalberti (anciennement sous espèce d'Aquila heliacea), Aquila audax, Aquila chrysaetos, Aquila clanga, Aquila gurneyi, Aquila hastata, Aquila nipalensis, Aquila pomarina, Aquila rapax, Aquila verreauxii.

L'aigle impérial habite dans les forêts de moyenne montagne, dans les plaines peu boisées mais avec de grands arbres pour y élire domicile ou à la lisière des forêts là où le paysage offre une végétation peu élevée ainsi que des terrains découverts propices à la chasse. Lorsque les proies sont abondantes, plusieurs couples peuvent cohabiter sur un même territoire, cependant, le plus souvent chaque couple possède son propre territoire.

Son aire de répartition s'étend du sud-est de l'Europe (Azerbaïdjan, Bulgarie, Chypre, Croatie, Géorgie, Grèce, Hongrie, Kazakhstan, Macédoine, Ouzbékistan, Roumanie, Turkménistan, Turquie...), au moyen orient (Iran, Israël, Jordanie, Liban, Syrie...) et en Asie (Chine, Inde...). Aquila heliacea adalberti, devenu Aquila adalberti, et qui de ce fait n'est plus une sous espèce d'aigle impérial, est présent pour sa part en Espagne et au Portugal.

C'est un migrateur partiel (certains aigles impériaux migrent et d'autres sont sédentaires). Généralement les populations d'Europe passent l'hiver au nord de l'Afrique Tropicale, tandis que les populations d'Asie hivernent plutôt en Inde. Il est à noter que des pays du moyen orient (Arabie Saoudite, Egypte, Jordanie, Oman, Yémen...) reçoivent également des populations migratrices. Le départ a lieu vers le mois de septembre tandis que le retour s'effectue en février/mars.

L'aigle impérial mesure de 72 à 84 centimètres pour un poids pouvant atteindre 3 kilogrammes pour le mâle et 5 kilogrammes pour la femelle. L'aigle impérial possède une envergure comprise entre 180 et 210 centimètres. L'aigle impérial peut atteindre l'âge respectable de 45 ans.

De premier abord, la livrée de l'aigle impérial adulte qui apparaît vers l'âge de 7 ans, est plutôt sombre et triste. En réalité l'aigle impérial possède un plumage brun foncé rehaussé parfois de roux sur le haut de l'épaule. Les plumes du cou et de la tâte sont jaunâtres ou crème pâle tandis que le bec et les pattes sont jaunes. L'aigle impérial possède sur ses épaules une tache de plumes blanches contrastant fortement avec le reste du plumage.

Lors du vol nuptial le couple effectue des acrobaties en l'air composées de piqués, le mâle et la femelle fondant l'un vers l'autre, puis se présentant les serres, mais s'agrippant rarement. Les couples sont fondés pour la vie comme en atteste une étude réalisée par une équipe de scientifiques de l'Université de Purdue (Indiana, Etats-Unis).

Le nid de l'aigle impérial est construit dans un arbre. C'est une construction imposante qui atteint la première année la taille respectable de 1,5 mètre de diamètre pour une hauteur d'environ 50 centimètres. Généralement un nid sert plusieurs années de suite et est régulièrement rehaussé. Le nid est construit par le couple à l'aide de branches sèches, mais c'est la femelle qui prend en charge la finition. Que ce soit la réparation d'un nid existant ou la construction d'un nouveau nid, c'est une activité qui prend beaucoup de temps compte tenu de la taille du nid.

Généralement la femelle pond de 2 à 3 œufs entre fin février et fin avril. La femelle ne commence à couver qu'après la ponte du second œuf, le mâle l'assistant dans cette tâche soit en remplaçant sa compagne au nid, soit en la nourrissant. Au bout de 6 semaines environ les œufs éclosent. Comme les deux premiers aiglons naissent et se nourrissent avant le troisième, celui-ci survit rarement car ses ainés, plus forts, prennent souvent son tour de nourrissage.

Au début les aiglons sont recouverts d'un duvet blanc. Les premières plumes apparaissent au bout de deux semaines environ mais il faudra autour de huit semaines pour que le premier plumage soit complet. Les jeunes aigles commencent à sortir du nid au bout de 65 à 75 jours et errent dans les environs. Certains se dispersent.

L'aigle impérial passe beaucoup de temps immobile, sur un point d'observation. Il chasse généralement en fin de matinée et en fin d'après midi. La plupart du temps l'aigle impérial repère ses proies en volant au dessus d'un endroit découvert, puis en effectuant un piqué pour fondre sur sa victime. La nourriture de l'aigle impérial se compose de proies dont le poids dépasse parfois deux kilogrammes. A son menu, on trouve aussi bien des petits rongeurs et des oiseaux que des lapins ou des couleuvres, mais l'aigle impérial ne dédaigne pas les poissons lorsque l'occasion se présente. L'aigle impérial se nourrit également de charognes.

Le déclin de l'aigle impérial a commencé peu après la seconde guerre mondiale. Les causes en sont très nombreuses : disparition de l'habitat, abattage des arbres servant à la nidification, électrocution par des lignes à haute tension, empoisonnement, chasse, dérangement, destruction des nids et des œufs... Malgré la protection dont bénéficie l'aigle impérial, notamment dans l'Union Européenne, il s'agit d'une espèce en danger d'extinction.
 
 
Aigle impérial - Aquila heliaca
Aigle impérial - Aquila heliaca

Aigle impérial - Aquila heliaca
Aigle impérial - Aquila heliaca

Aigle impérial - Aquila heliaca
Aigle impérial - Aquila heliaca

Aigle impérial - Aquila heliaca
Aigle impérial - Aquila heliaca
 
 Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots