Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

samedi 13 janvier 2018

Asclépiade de Curaçao - Asclepias curassavica - Blood flower - Asclepias margaritacea



Flore d'Amérique centrale - Plantes d'Amérique du sud - Fleurs de la zone caraïbe
Flore de la Réunion - Plantes réunionnaises
 Arbrisseau à fleurs rouges, jaunes et/ou orangées
Flore des jardins réunionnais
 Plante potentiellement envahissante à la Réunion
 
 
  
  (Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Gentianales
Famille : Asclepiadaceae - Asclepiadacées - Apocynaceae - Apocynacées
Tribu : Asclepiadeae
Genre : Asclepias
Espèce : Asclepias curassavica
 

Synonymes : Asclepias cubensis, Asclepias margaritacea, Asclepias bicolor, Asclepias aurantiaca

Mots-clés : Apocynaceae Asclepias 





L'Asclépiade de Curaçao (Asclepias curassavica, Syn. Asclepias cubensis, Asclepias margaritacea, Asclepias bicolor, Asclepias aurantiaca) est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à l'ordre des gentianales, à la famille des Asclépiadacées (Asclepiadaceae) et au genre Asclepias. Dans la classification phylogénétique l'asclépiade de Curaçao appartient à la famille des Apocynacées (Apocynaceae).

Il existe de nombreux noms vernaculaires pour désigner l'Asclépiade de Curaçao. En voici un florilège non exhaustif : plante à soie, herbe soie, faux ipéca, ipéca sauvage, ipéca bâtard, ipéca bâtard des Antilles, ipéca savane, petit(e) ouate, calypso, codio, herbe de Mme Boivin, herbe à papillons, herbe à chenilles, herbe à la ouate, corbeille d'or à la ouate, quadrille, pua kirata (marquisien), tirita (tahitien)... Si vous connaissez d'autres noms, n'hésitez pas à me les soumettre.

L'asclépiade de Curaçao est un arbrisseau originaire du Mexique, d'Amérique centrale, d'Amérique du sud et de la zone caraïbe. Cependant cette plante a été introduite dans diverses régions tropicales du monde où elle s'est naturalisée ci et là, notamment en Afrique et en Australie. L'asclépiade de Curaçao croît dans les prairies, les ravines, les forêts ouvertes, les sols sablonneux, et les zones à végétation perturbée.

L'asclépiade de Curaçao est une plante vivace, ramifiée, mesurant de 50 à 110 centimètres de hauteur (150 centimètre au maximum), dont la souche et la base des tiges sont ligneuses. En France, l'asclépiade de Curaçao peine à atteindre 1 mètre.

Les feuilles, persistantes dans leur milieu d'origine, souvent caduques en Europe, sont vertes sur le dessus, vert bleu en dessous, simples, entières, opposées, parfois en verticilles de 3 feuilles, décussées ou courtement pétiolées, étroites, de 10 à 40 mm de large sur 60 à 150 millimètres de long, acuminées à l'apex.

La période de floraison l'asclépiade de Curaçao s'étale de du mois de juin jusqu'au mois de novembre (à moduler en fonction des lieux et conditions de culture).Les fleurs, généralement terminales, parfois axillaires, forment des ombelles de 6 à 8 unités, portées par un pédoncule qui s'allonge jusqu'à la fructification. La fleur, pédicellée, est composée d'un calice de 2 à 4 millimètres à 5 sépales verts et d'une corolle de 5 à 8 millimètres, à 5 pétales rouge orange, réfléchis. Les 5 étamines adnées, charnues, forment une couronne jaune à jaune orangée. L'ovaire est supère. La pollinisation est entomogame. Le fruit est un follicule déhiscent. A maturité il libère des graines munies de soies qui s'envolent au gré des vents, favorisant ainsi la dispersion de l'asclépiade de Curaçao.

Toutes les parties de l'asclépiade de Curaçao contiennent un latex toxique blanc. Dans la pharmacopée les principes actifs et alcaloïdes divers sont utilisés pour de nombreux usages.

Plusieurs chenilles, dont la chenille du monarque (Danaus plexippus), se nourrissent des feuilles de l'asclépiade de Curaçao et emmagasinent ainsi des molécules toxiques, ce qui leur procure une protection assez efficace contre les prédateurs (pas tous). La fleur de l'asclépiade de Curaçao attire également de nombreux papillons.

Il existe plusieurs cultivars parmi lesquels Asclepias curassavica 'Silky Scarlet', Asclepias curassavica 'Silky Gold', Asclepias curassavica 'Silky Deep Red', Asclepias curassavica 'Silky Mix', Asclepias curassavica 'Silky Yellow', Asclepias curassavica 'Red Butterfly', Asclepias curassavica 'Maggy', Asclepias curassavica 'Kiki', Asclepias curassavica 'Beauty', Asclepias curassavica 'Apollo Orange', Asclepias curassavica 'Apollo Yellow'...

En allemand l'asclépiade de Curaçao s'appelle Curacao Seidenpflanze, en anglais Blood flower ou milk weed, en espagnol algodoncillo ou cancerillo, en néerlandais amerikaanse zijdeplant et en suédois röd sidenört.



Asclépiade de Curaçao - Asclepias curassavica
Asclépiade de Curaçao - Asclepias curassavica

Asclépiade de Curaçao - Asclepias curassavica
Asclépiade de Curaçao - Asclepias curassavica

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci. Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots