Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
--------- o0O0o ---------


Cliquez sur les photos pour les agrandir

2018-06-15

Okapi - Okapia johnstoni - Equus johnstoni


Faune d'Afrique - Animaux africains - Cousin de la girafe - Mammifères ruminants
Photo de Giraffidé - Photo d'Okapi
 
(Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Artiodactyla - Artiodactyles
Famille : Giraffidés - Giraffidae
Genre : Okapia - Okapi
Espèce : Okapia johnstoni

Mots-clés : Giraffidae Okapia Okapi

SynonymesEquus johnstoni







L'Okapi de Johnston (Okapia johnstoni), appelé communément Okapi, est un mammifère ruminant originaire d'Afrique centrale (République démocratique du Congo). C'est un proche parent de la girafe et tous deux appartiennent à la famille des Giraffidés (Giraffidae).

Initialement l'okapi a été baptisé "Equus johnstoni" car à l'époque on pensait avoir découvert une nouvelle espèce de zèbre, avant de s'apercevoir que l'okapi était en fait de la même famille que les girafes.
 
L'Okapi est un mammifère africain, vivant dans les forêts équatoriales, découvert récemment (par rapport à la plupart des autres mammifères de grande taille). Je vous livre ci-dessous la genèse de cette découverte.

Tout d'abord si cet animal était inconnu des scientifiques européens, les populations locales et en particulier les Pygmées connaissaient cet animal pour sa chair et pour sa peau qu'ils utilisaient. Le journaliste Henry Morton Stanley, celui-là même qui avait retrouvé Livingstone, ayant eu vent de l'existence probable d'un animal mi-zèbre mi-âne, rapporta ce fait. Ce qui suit, résulte d'une traduction personnelle d'un texte paru en mars 1911 dans Natural history :
...Le 20 Novembre 1900, une lettre de Sir Harry Johnston a été lue lors d'une réunion de la Société zoologique de Londres annonçant qu'il avait obtenu la preuve de l'existence d'un "nouveau cheval très remarquable" qui semblait habiter la Grande Forêt du Congo. Au Poste belge de Mbeni il a constaté que cet animal a été appelé "okapi" par les personnes originaires de la région, et il a eu la chance d'obtenir des morceaux de la peau dont on avait réalisé des ceinturons et des baudriers... Ces fragments ont été transmis par Sir Harry au Secrétaire de la Société zoologique, et exposés lors d'une réunion de cette Société, tenue le 18 Décembre 1900. On a ainsi obtenu la première connaissance précise d'un animal avec des rayures noires et blanches, comme l'avaient déjà mentionné des écrivains portugais et néerlandais.

Lors d'une réunion de la Société zoologique de Londres, tenue le 5 Février 1901, ces fragments ont été représentés et décrits par le Dr Philip Lutley Sclater comme représentant une nouvelle espèce de zèbre, qu'il nomma d'après son découvreur Sir Harry Johnston, Equus johnstoni, en référence de l'espèce Equus. Une réunion de la Société zoologique eut lieu trois mois plus tard (le 7 mai 1901), au cours de laquelle le Dr Sclater exposa un dessin à l'aquarelle de l'animal, réalisé par Sir Harry Johnston à partir d'une peau fraîche fournie par les autorités belges du Fort de Mbeni.

A partir de ce dessin, il est devenu évident que le nouvel animal n'était pas un zèbre, ni même un membre de la famille Equidés, mais une espèce alliée à la girafe. Le dessin a été versé dans les actes de 1901 de la Société zoologique. Cette peau et aussi deux crânes, obtenus par des soldats indigènes de l'État libre du Congo, près de Fort Mbeni, ont été transmis par Sir Harry au British Museum, où ils sont arrivés le 17 Juin 1901 et ont servi de base à un document présenté par le Professeur E. Ray Lankester, le lendemain, à une réunion de la Société Zoologique. A partir de ces échantillons, il a été en mesure de fournir les caractéristiques principales de cet animal étrange... Il a proposé de classer cet animal dans un nouveau genre, nommé Okapia.
 
 
Okapi - Okapia johnstoni
Okapi - Okapia johnstoni
 
Remarque importante : Cette photo a été mise dans le Domaine Public par son auteur : Nachbarnebenan. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur et faire un lien vers le blog. Merci.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire - Merci