Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
--------- o0O0o ---------


Cliquez sur les photos pour les agrandir

mercredi 13 juin 2018

Chien-de-prairie à queue noire - Cynomys ludovicianus - Black-tailed prairie dog


Mammifères d'Amérique du Nord - Faune du Canada - Photos de mammifères
Photo de Sciuridé - Photo de rongeur - Photo de Cynomys
Photo de Chien-de-prairie
 
(Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Rodentia - Rongeurs - Rodentiens
Famille : Sciuridae - Sciuridés
Tribu : Marmotini
Genre : Cynomys
Espèce : Cynomys ludovicianus

Mots-clés : Sciuridae Cynomys




Chien de prairie - Cynomys



Le chien de prairie (Cynomys) est un mammifère appartenant à la sous classe des thériens (Theria), à l'infra classe des euthériens (Eutheria), à l'ordre des Rodentiens (Rodentia), au sous ordre des sciuromorphes (Sciuromorpha), à la famille des sciuridés (Sciuridae), à la sous famille des sciurinés (Sciurinae) et au genre Cynomys.


Ceci mérite quelques explications :

Les thériens sont des mammifères qui portent leurs petits pendant toute la durée de leur développement (contrairement à l'ornithorynque par exemple qui est un protothérien). Les euthériens, qu'on nomme également placentaires (Placentalia), portent leurs petits en interne dans un placenta.

Les Rodentiens ou rongeurs sont des mammifères soit végétariens, soit omnivores, qui ne possèdent pas de canines et qui sont dotés d'incisives à croissance continue. Ils peuvent mouvoir leur mâchoire verticalement mais aussi horizontalement.

Chez les sciuromorphes le masséter latéral (muscle maxillaire) est plus grand que le masséter médian. La famille des sciuridés comprend deux sous-familles : la sous-famille des Pteromyinés ou Pétauristinés (écureuils volants), et la sous famille des sciurinés qui comprend notamment, outre les chiens de prairie, les spermophiles, les marmottes et les tamias rayés.

Le genre "Chien de prairie" (Cynomys) renferme cinq espèces, à savoir : le chien de prairie à queue blanche (Cynomys leucurus), le chien de prairie à queue noire (Cynomys ludovicianus), le chien de prairie de l'Utah (Cynomys parvidens), le chien de prairie du Mexique (Cynomys mexicanus) et enfin, le chien de prairie du Colorado (Cynomys gunnisoni).

Pour être plus précis, ces cinq espèces sont divisées en deux sous genre, les leucocrossuromys qui sont des chiens de prairie à queue courte et qui regroupent le chien de prairie de l'Utah (Cynomys parvidens), le chien de prairie à queue blanche (Cynomys leucurus) et le chien de prairie du Colorado (Cynomys gunnisoni). Les deux espèces restantes, le chien de prairie à queue noire (Cynomys ludovicianus) et le chien de prairie du Mexique (Cynomys mexicanus) constituent le sous genre des chiens de prairie à queue longue. Le nom de "chien de prairie" vient du fait que l'un de leur cri s'apparente aux aboiements des chiens, et prairie tout simplement parce qu'ils vivent dans les prairies d'Amérique( USA).

Le Chien de prairie à queue noire (Cynomys ludovicianus) est l'espèce la plus répandue. Lorsqu'on dit "queue noire" on exagère car c'est juste le bout de la que qui est noir. D'ailleurs la queue est assez courte puisqu'elle mesure en moyenne 8 centimètres de long. La fourrure du chien de prairie à queue noire est couleur cannelle claire, avec un ventre blanc. Sa durée de vie en milieu naturel est de 3 à 6 ans.

Le chien de prairie à queue noire est un animal diurne qui mesure environ une trentaine de centimètres (hors queue) pour un poids compris entre 1 kilogramme et 1,5 kilogramme (le mâle est plus gros que la femelle). Ses pattes possèdent cinq doigts. Le chien de prairie possède une bonne vision (il vaut mieux, lorsqu'on est une proie potentielle), une très bonne ouïe et un excellent odorat.

Le chien de prairie à queue noire vit comme son nom l'indique dans les prairies, en Amérique du Nord, dans une bande étroite allant du Canada où on l'appelle aussi "chien-rat de Louisiane" ou encore "écureuil jappeur" jusqu'au nord du Mexique. Sa population autrefois très abondante (plusieurs milliards d'individus) est fortement réduite puisqu'on l'estime aujourd'hui à 5 millions environ. Pourquoi une telle diminution ? Il faut dire que le chien de prairie est considéré comme un rival des troupeaux de bovins et autres élevages intensifs des grandes plaines américaines. Alors les fermiers ont employé les grands moyens : empoisonnement, inondation et dynamitage des terriers, abattage… La grande panoplie de l'horreur… La peste bubonique, transmise par les puces a aussi fait d'énormes ravages.

Le chien de prairie à queue noire est un animal grégaire. Il constitue de grandes colonies divisées en "coteries". Chaque coterie se compose généralement d'un mâle et de quelques femelles (trois ou quatre) accompagnées de leurs petits (des jeunes de moins d’un an).

Pour se reconnaître, les différents membres d'une coterie utilisent toute une panoplie de moyens de communication : le fameux "baiser" du chien de prairie (caresses sur le museau), communication vocale ( on dénombre une dizaine de sons différents : ronronnement, gloussement, grognement, aboiement…) et jeux. Les chiens de prairie à queue noire pratiquent aussi le grooming (toilettage réciproque) très utile pour unir les membres d'une coterie.

Les colonies de chiens de prairie à queue noire constituent avec leurs terriers de véritables villes s'étendant sur des surfaces très importantes. Les terriers peuvent s'enfoncer jusqu'à 5 mètres de profondeur et les galeries s'étendent sur plusieurs dizaines de mètres. Plusieurs "salles" sont aménagées (réserve de nourriture, chambres, salles de repos…). Des petits monticules de terre servent aux mâles pour faire le guet à l'entrée des terriers.

La maturité sexuelle des chiens de prairie à queue noire intervient vers deux ans chez la femelle, un peur plus tard chez le mâle. Les chiens de prairie ne sont pas des animaux "fidèles" et les couples ne sont pas fondés pour la vie. L'accouplement s'effectue dans les profondeurs du terrier. La gestation dure environ 5 semaines et la femelle met au jour de deux à six petits, aveugles et sans poils, qu'elle allaitera pendant environ 45 jours. Les chiens de prairie à queue noire n'ont qu'une seule portée par an et la femelle est féconde jusqu'à l'âge de 5 ans (un peu plus en captivité).

Les chiens de prairie à queue noire muent deux fois par an. Le pelage d'été est adapté à la chaleur et possède peu de duvet. Le pelage d'hiver est épais et possède un duvet très fourni. Les chiens de prairie à queue noire n'hibernent pas. Cependant, en hiver ils restent beaucoup plus longtemps au fond de leur terrier, bien au chaud. Ils se nourrissent alors des provisions qu'ils ont constituées et vivent sur leur "graisse". Les beaux jours d'hiver, ils en profitent pour aller chercher leur nourriture à l'extérieur.

Les prédateurs naturels du chien de prairie à queue noire, sont : le coyote, le renard, le furet, le blaireau, la fouine à longue queue, le puma, le serpent à sonnettes, le crotale, et de nombreux rapaces comme les buses, les faucons, les éperviers… On comprend mieux pourquoi les mâles guettent à l'entrée des terriers et donnent l'alerte au moindre danger.


Petit rajout


Le chien de prairie à queue noire, en tant que "NAC" (nouvel animal de compagnie)

Depuis quelques années le chien de prairie à queue noire est devenu un animal de compagnie appelé par les amateurs "cdp".

Cependant, depuis la loi de août 2004 l'importation des chiens de prairie à queue noire est désormais interdite en France. Au delà de six individus détenus (achetés ou obtenus antérieurement à mai 2005), il faut posséder un certificat de capacité. Il faut également identifier les "cdp" à l'aide d'une puce électronique et de les déclarer à la direction des services vétérinaires.

De nombreux propriétaires, peu avertis sont surpris de l'agressivité du cdp à l'occasion du rut et s'en séparent dans la nature. De grâce arrêtez de telles pratiques ! Soit vous faites castrer vos animaux, soit vous les confiez à un refuge, il n'en manque pas.







Chien-de-prairie à queue noire - Cynomys ludovicianus
Chien-de-prairie à queue noire - Cynomys ludovicianus


Chien-de-prairie à queue noire - Cynomys ludovicianus
Chien-de-prairie à queue noire - Cynomys ludovicianus

Chien-de-prairie à queue noire - Cynomys ludovicianus
Chien-de-prairie à queue noire - Cynomys ludovicianus

Chien-de-prairie à queue noire - Cynomys ludovicianus
Chien-de-prairie à queue noire - Cynomys ludovicianus

Chien-de-prairie à queue noire - Cynomys ludovicianus
Chien-de-prairie à queue noire - Cynomys ludovicianus

Chien-de-prairie à queue noire - Cynomys ludovicianus
Chien-de-prairie à queue noire - Cynomys ludovicianus

Chien-de-prairie à queue noire - Cynomys ludovicianus
Chien-de-prairie à queue noire - Cynomys ludovicianus

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire - Merci