Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
--------- o0O0o ---------


Cliquez sur les photos pour les agrandir

lundi 14 mai 2018

Heliconius hortense - Mexican Longwing - Heliconia hortensia


Papillons du Mexique - Lépidoptères du Honduras - Faune du Costa Rica - Insectes du Venezuela
Lépidoptères d'Amérique - Papillons de Mésoamérique
Volière à papillons -  Photo d'Heliconius - Photo de Nymphalidé de Guyane
Papillon noir rouge et blanc
 
  (Sous réserve de bonne identification)



Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères - Papillons
Famille : Nymphalidae - Nymphalidés
Tribu : Heliconiini
Genre : Heliconius
Espèce : Heliconius hortense

Mots-clés : Nymphalidae Heliconius

Synonyme : Heliconia hortense, Heliconia hortensiam, Heliconius hortensia




Heliconius hortense est un papillon appartenant au sous ordre des Glossata, à l'infra ordre des Neolepidoptera, à la super famille des Papilionoidea, à la famille des nymphalidés (Nymphalidae), à la sous famille des Heliconiinae, à la tribu des Heliconiini et au genre Heliconius.

Plusieurs noms scientifiques ont été utilisés pour désigner Heliconius hortense, et notamment :
Heliconia hortense, Guérin-Méneville, (1844),
Heliconia hortensia ; Doubleday, (1847),
Heliconius hortensia ; Godman & Salvin, (1901).

L'aire de répartition de Heliconius hortense s'étend de l'Amérique du nord jusqu'à l'Amérique du sud. On retrouve ce papillon au Mexique, au Guatemala, au Belize, au Salvador, au Honduras, au Nicaragua, au Costa Rica, au Panama, en Equateur, au Venezuela et en Colombie. Certains auteurs affirment que son aire de répartition ne s'étend que du Mexique au Nicaragua.

Heliconius hortense fréquente les forêts, du niveau de la mer jusqu'à 2300 mètres d'altitude. La nuit les adultes (imagos) se reposent en petits groupes dans les arbres et arbustes à faible hauteur (entre 2 et 10 mètres). La journée les adultes sont plutôt solitaires et volent dans la partie basse de la forêt.

Heliconius hortense possède une envergure de 7 centimètres environ. Ses ailes sont noires, les antérieures sont marquées de 8 petites taches blanchâtres de formes diverses, les postérieures présentent une large tache rougeâtre dans leur partie supérieure. Contrairement à d'autres représentants du genre Heliconius, Heliconius hortense présente peu de variations au niveau de ses couleurs. Les imagos se nourrissent de nectar et de pollen. Ils peuvent vivre à l'état d'imago jusqu'à 7 mois et même parfois 8 mois.

Le mode de reproduction de Heliconius hortense est assez original. En effet les mâles repèrent les chrysalides des femelles prêtes à émerger, parfois 24 heures à l'avance, et attendent patiemment leur sortie. Lorsque l'émergence de l'imago femelle se produit, le mâle s'accouple alors même que la femelle n'a pas encore terminé de s'extirper de sa chrysalide.

La femelle pond ses œufs sur un petit nombre de passifloracées, mais plus particulièrement sur la passiflore à feuilles de laurier (Passiflora laurifolia), appelée également pomme liane ou maritambour. Cette quasi dépendance à cette plante est très dangereuse car si elle venait à disparaître Heliconius hortense serait menacé à son tour.

Les œufs, jaunes, sont pondus sur les jeunes pousses et les jeunes feuilles de la plante hôte, le plus souvent isolément. L'éclosion se produit généralement au bout de 5 à 8 jours. A son stade ultime la chenille, solitaire, est blanchâtre avec des taches noires et orange. Sa tête est jaune. Le corps présente des scolies noires.

En anglais Heliconius hortense est appelé : Mexican heliconian, Hortense longwing, Mexican longwing ou mountain longwing.

Les scientifiques étudient souvent les Heliconiinés, et ce pour de multiples raisons. Ce sont des papillons qui ont développé un type de mimétisme (mimétisme mullerien), qui consiste à prendre l'apparence d'une espèce au goût désagréable, voire plus, pour éloigner les prédateurs.

Autre fait remarquable, c'est la coévolution de certaines espèces de fleurs de la passion qui ont développé des techniques pour se prémunir des chenilles. En effet certaines fleurs de la passion ont développé des glandes nectarifères extra florales pour attirer divers insectes et notamment les fourmis qui chassent les chenilles. D'autres sont allées plus loin en développant des glandes nectarifères ressemblant à des œufs de papillon pour inciter les femelles à aller pondre ailleurs.

Autre fait intéressant de nombreuses espèces d'Heliconiinés s'hybrident entre elles. C'est le cas notamment de Heliconius hortense.



Heliconius hortense
Heliconius hortense

Heliconius hortense
Heliconius hortense

Heliconius hortense
Heliconius hortense

Heliconius hortense
Heliconius hortense

Heliconius hortense
Heliconius hortense

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots