Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
--------- o0O0o ---------


Cliquez sur les photos pour les agrandir

2018-04-24

Bonasa umbellus - Gélinotte huppée - Tetrao umbellus - Ruffed grouse



Oiseaux du Québec - Oiseaux du Canada
Tétraonidés du Québec - Tétraonidés du Canada
Phasianidés du Québec - Phasianidés du Canada
Photo de Gélinotte - Photo de Bonasa
Faune du Québec - Faune du Canada
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Galliformes
Famille : Tetraonidae (Tétras, Lagopèdes et Gélinottes) - Phasianidae - Tétraonidés - Phasianidés
Genre : Bonasa
Espèce : Bonasa umbellus

Synonymes : Tetrao umbellus

Mots-clés : Tetraonidae Phasianidae Bonasa




La Gélinotte huppée (Bonasa umbellus Syn. Tetrao umbellus) est un oiseau sédentaire originaire d'Amérique du nord (USA, Canada, y compris le Québec où ces photos ont été prises), qui fréquente les forêts décidues, les forêts mixtes, les marécages épais, les buissons et les taillis. Cet oiseau évite le plus possible les zones ouvertes.

Par le passé la Gélinotte huppée a été désignée sous divers noms comme Perdrix ordinaire ou Coq de bruyère à fraise (Catalogue des Spécimens d'Histoire Naturelle de l'École Normale Laval - 1863), Gélinotte à fraise ou Perdrix de montagne (Le Naturaliste Canadien - 1874), Perdrix des bois francs (Les oiseaux du Canada - 1883)…

Les spécialistes distinguent généralement les sous-espèces suivantes de Gélinottes huppées :
   • Bonasa umbellus affinis Gélinotte huppée de Colombie
   • Bonasa umbellus brunnescens : Gélinotte huppée de l'île de Vancouver
   • Bonasa umbellus castanea : Gélinotte huppée des châtaigner ?
   • Bonasa umbellus incana : Gélinotte huppée chenue (blafarde)
   • Bonasa umbellus labradorensis : Gélinotte huppée du Labrador
   • Bonasa umbellus mediana : Gélinotte huppée du Midwest
   • Bonasa umbellus monticola : Gélinotte huppée des Appalaches
   • Bonasa umbellus obscura : Gélinotte huppée sombre (obscure)
   • Bonasa umbellus phaios : Gélinotte huppée de l'Idaho
   • Bonasa umbellus sabini : Gélinotte huppée de l'Oregon (ou du Pacifique)
   • Bonasa umbellus togata : Gélinotte huppée du Saint Laurent ou du Canada
   • Bonasa umbellus umbelloides : Gélinotte huppée grise
   • Bonasa umbellus umbellus : Gélinotte huppée (sous-espèce nominale)
   • Bonasa umbellus yukonensis : Gélinotte huppée du Yukon

Deux autres sous-espèces de Gélinottes huppées ont été décrites (Bonasa umbellus helmei et Bonasa umbellus thayeri) mais celle-ci ne semblent plus reconnues.

Durant le jour la Gélinotte huppée se rencontre le plus souvent au sol. La nuit elle est souvent perchée dans les arbres. L'hiver la Gélinotte huppée s'abrite parfois dans des cavités creusées dans la neige. Son aspect général fait penser à une petite poule dont on aurait remplacé la crête par une petite huppe érectile. Son cou est orné d'une "fraise" noire (à l'origine de plusieurs des noms vernaculaires ci-dessus). Les femelles pèsent de 480 à 620 grammes tandis que les mâles, plus gros pèsent entre 680 et 850 grammes. Les couleurs de son plumage lui permettent de passer inaperçue dans les sous-bois.

Les jeunes Gélinottes huppées se nourrissent essentiellement de petits insectes et de petits invertébrés. En vieillissant cette alimentation carnée est progressivement remplacée par une alimentation végétale. Ainsi les Gélinottes huppées adultes se nourrissent de fruits (pommes sauvages, aubépine, fraises des bois, bleuets, mûres, merises…), de graines diverses (bouleau, peuplier, vinaigrier…), de champignons, de bourgeons de saule, de chatons, de crosses de fougère, de jeunes feuilles…

La saison de reproduction a lieu au printemps. La cour du mâle est proche de celle du dindon, notamment dans sa façon de gonfler le plumage et de faire la "roue" avec les plumes de sa queue. Les mâles sont également connus pour leur tambourinage. Les mâles les plus vigoureux s'accouplent avec plusieurs femelles (polygynie).

Les femelles font leur nid à terre (généralement une dépression garnie de feuilles), au pied d'une vieille souche ou d'un tronc d'arbre, bien caché dans les taillis. La femelle pond une dizaine d'œufs (à raison d'1 œuf par jour) qu'elle incube seule pendant environ 24 jours (23 à 26 jours). Les poussins, nidifuges, sont capables de se nourrir seuls au bout de quelques heures (moins de 24 heures après la naissance). Cependant la femelle prend soin des nouveau-nés jusqu'à ce qu'ils puissent se percher dans les arbres. Le premier envol a lieu au bout de 10 jours environ, mais le vol ne sera totalement maitrisé qu'au bout de 3 à 4 semaines. La maturité sexuelle est atteinte vers l'âge de 4 mois. La Gélinotte huppée peut vivre 8 à 9 ans.

Hormis l'homme qui la chasse, la Gélinotte huppée adulte compte peu de prédateurs, mais les œufs et les poussins sont très prisés. Parmi les prédateurs des adultes on peut citer les renards, les lynx ainsi que divers rapaces (autours, grands ducs). Pour leur part œufs et/ou les poussins sont convoités par les serpents, les écureuils, les tamias, les moufettes, les ratons-laveurs

En anglais, la Gélinotte huppée est appelée (Ruffed grouse, Eastern ruffed grouse, Oregon grouse, Appalachian ruffed grouse, St.Lawrence ruffed grouse, Midwestern ruffed grouse, Hoary ruffed grouse, Idaho ruffed grouse, Columbian ruffed grouse, Olympic ruffed grouse, Vancouver Island ruffed grouse, Pacific ruffed grouse, Gray ruffed grouse ou Yukon ruffed grouse.

A noter que la Gélinotte huppée s'hybride parfois avec le Tétras du Canada (Falcipennis canadensis) ou le Tétras sombre (Dendragapus obscurus).

Bonasa umbellus - Gélinotte huppée
Bonasa umbellus - Gélinotte huppée

Bonasa umbellus - Gélinotte huppée
Bonasa umbellus - Gélinotte huppée

Bonasa umbellus - Gélinotte huppée
Bonasa umbellus - Gélinotte huppée

Bonasa umbellus - Gélinotte huppée
Bonasa umbellus - Gélinotte huppée

Bonasa umbellus - Gélinotte huppée
Bonasa umbellus - Gélinotte huppée

Bonasa umbellus - Gélinotte huppée
Bonasa umbellus - Gélinotte huppée

Bonasa umbellus - Gélinotte huppée
Bonasa umbellus - Gélinotte huppée

Bonasa umbellus - Gélinotte huppée
Bonasa umbellus - Gélinotte huppée

Bonasa umbellus - Gélinotte huppée
Bonasa umbellus - Gélinotte huppée

Bonasa umbellus - Gélinotte huppée
Bonasa umbellus - Gélinotte huppée

Bonasa umbellus - Gélinotte huppée
Bonasa umbellus - Gélinotte huppée

Bonasa umbellus - Gélinotte huppée
Bonasa umbellus - Gélinotte huppée

Bonasa umbellus - Gélinotte huppée
Bonasa umbellus - Gélinotte huppée

Bonasa umbellus - Gélinotte huppée
Bonasa umbellus - Gélinotte huppée

Bonasa umbellus - Gélinotte huppée
Bonasa umbellus - Gélinotte huppée

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci. Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez un commentaire - Merci