Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

samedi 12 août 2017

Photo de Fleurs : Stellaire holostée - Stellaria holostea - Greater stitchwort




Flore de France - Fleurs d'Europe - Plante à fleurs blanches
Photo de Stellaire - Photo de Caryophyllacée - Photo de fleur
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Caryophyllales
Famille : Caryophyllaceae - Caryophyllacées
Tribu : Alsineae - Stellarieae
Genre : Stellaria
Espèce : Stellaria holostea






La Stellaire holostée (Stellaria holostea, Syn. Alsine holostea, Cerastium holosteum), est une plante vivace, angiosperme, dicotylédone, appartenant à l'ordre des Centrospermales ou Caryophyllales, à la famille des dianthacées (dianthaceae) ex. caryophyllacées (Caryophyllaceae), et au genre stellaire (Stellaria).

Le genre Stellaria comprend environ 90 espèces dans le monde. Outre la stellaire holostée, on trouve notamment en France dans le genre Stellaria, le mouron des oiseaux (Stellaria media), la stellaire des sources (Stellaria alsine), la stellaire graminée (Stellaria graminea), la stellaire des bois (Stellaria nemorum) et bien d'autres...

La stellaire holostée possède de nombreux noms vernaculaires, tels que : holostée, gramen fleuri, grande stellaire, herbe de la sainte Vierge, bec d'oiseau, langue d'oiseau. Nos amis anglais la nomment : Greater Stitchwort.

La stellaire holostée est une plante herbacée très commune en France, sauf dans le midi (très rare sur le littoral méditerranéen), que l'on trouve aussi en montagne jusqu'à 2000/2200 mètres d'altitude. En montagne, compte tenu des conditions climatiques, sa taille est réduite. La stellaire holostée est une plante caractéristique des sous-bois de chênaies et de hêtraies, mais que l'on trouve également au bord des ruisseaux, en lisière de forêts, au bord des routes, sur les talus, dans les haies... La stellaire holostée est un des plantes indicatrices du caractère neutrocline des forêts (sol neutre, au pH de 6 à 7). La stellaire holostée est également présente dans une grande partie de l'Europe, en Afrique septentrionale et en Asie tempérée.

La stellaire holostée est une plante rampante dans sa partie basse, puis redressée, de 30 à 60 centimètres qui possède des tiges quadrangulaires très cassantes au niveau des nœuds. Les feuilles sont opposées (comme chez toutes les caryophyllacées), lancéolées, sessiles (sans pétiole) et acuminées (terminées en pointe). Le bord des feuilles est rude au toucher. Les deux faces des feuilles sont glabres (dépourvues de poils) tandis que leur bord est cilié.

La floraison s'étale du mois de mars jusqu'au mois de juin, voire juillet en altitude. Les fleurs, disposées en cyme bipare, actinomorphes (qui possèdent plusieurs plans de symétrie), mesurant de 15 à 25 mm, sont pentamères (constituées de cinq pétales et cinq sépales). Les pétales sont blancs, non soudés, libres, bifides (fendus jusqu'au milieu), plus longs que les sépales, disposés en étoile. C'est cette disposition qui a donné le nom au genre "stellaire". La fleur possède dix étamines et un pistil à trois styles. La stellaire holostée est une plante gynodioïque, ce qui signifie que certains sujets ne portent que des fleurs femelles, d'autres que des fleurs hermaphrodites, aucun sujet ne portant de fleurs mâles. Autre particularité de la stellaire holostée, les étamines arrivent à maturité avant que les stigmates ne soient réceptifs. On dit que l'ordre de maturation est "protandre". La fleur est centrospermée, c'est à dire que les ovules sont insérés directement sur le receptacle floral, au centre de la loge unique de l'ovaire. La pollinisation est entomogame (effectuée par les insectes).

Le fruit de la stellaire holostée est globuleux et ne dépasse pas les sépales. Il s'agit d'une capsule. La dissémination des graines est barochore, c'est à dire qu'elles tombent par gravité au pied de la plante.


Stellaire holostée - Stellaria holostea
Stellaire holostée - Stellaria holostea

Remarque importante : Cette photo est gratuite et libre de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci

1 commentaire:

Anne-Marie Rovero a dit…

Comme la description de cette plante stellaire est compliquée mais cependant explicite ... merci !

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots