Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

dimanche 18 juin 2017

Tortue de Floride - Tortue à tempe rouge - Trachemys scripta elegans




Tortue de Floride - Faune des USA - Reptiles américains
Photo de Reptile - Photo de Tortue - Photo de Trachemys
 
(Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Casichelydia - Testudines
Famille : Emydidae - Emydidés
Genre : Trachemys
Espèce : Trachemys scripta

Sous-espèce : Trachemys scripta elegans

Mots-clés : Emydidae Tortue Trachemys  Emys


Lors d'une promenade dominicale, en Ile de France, il y a quelques années (heu beaucoup...), alors que je photographiais des papillons, mon regard a été attiré par un gros caillou de forme et de couleur particulière.

Très vite, je m'aperçus qu'en guise de caillou j'étais en présence d'une tortue. Pas n'importe quelle tortue, mais une tortue qui n'avait rien à faire ici. La tortue de Floride, et pour être plus précis, la tortue à tempes rouges, une espèce qui n'avait rien à faire à cet endroit. Mais comment est-elle arrivée là ?

Petit retour en arrière

Dans les années 80 (peut-être un peu avant) la mode des NAC (nouveaux animaux de compagnie) existait déjà. Il était du plus grand chic (pour certains) de posséder un aquarium ou un terrarium et d'élever des tortues. Elles étaient si mignonnes ces tortues, toutes vertes, guère plus grosses qu'une pièce de 5 francs (on était encore loin des euros). On pouvait facilement en élever 4, 5 voire plus tant elles prenaient peu de place.

Mais voilà, bien chauffées, bien nourries ces petites bestioles grossissent vite. On pouvait bien en offrir une ou deux ici et là, mais quelques temps après le problème se reposait. A l'époque déjà des empêcheurs de tourner en rond prévenaient que ces bestiaux grandissaient vite et qu'ils allaient poser problème. Peine perdue, comment lutter contre un tel engouement. Et les animaleries faisaient recette. Les Etats Unis ont exporté de la sorte plusieurs dizaines de millions (!) de tortues en Europe mais également sur les autres continents.

Ces braves gens disaient que même si les tortues étaient relâchées dans la nature, elles ne survivraient pas, nos hivers ne leur convenant pas… Mais la nature a ses raisons que la raison n'a pas...

Fiche technique

Le nom latin de la tortue de Floride est « Trachemys scripta ». La sous-espèce que j'ai trouvée est "Trachemys scripta elegans" ou Tortue de Floride à joues rouges (observez les photos vous comprendrez), ou encore tortue à oreillons rouges ou tortue à tempes rouges.

Les tortues appartiennent à l'embranchement des vertébrés et à la classe des reptiles (jusque là, tout va bien), plus précisément à l'ordre des chéloniens (prononcez "ké") on peut dire aussi testunidés, sous ordre des pleurodires (c'est à dire qu'elles peuvent replier leur cou sur le côté) et enfin, famille des émydidés qui regroupe les tortues d'étang et de marécage.

L'aire géographique naturelle de cette tortue se situe au nord du Mexique et couvre une large zone à l'est des Etats Unis jusqu'au Michigan. On la trouve également en Amérique centrale.

La tortue de Floride est une tortue aquatique. Son milieu de prédilection va des cours d'eau à faible débit, aux marais, étangs ou lacs offrant une généreuse végétation. Elle survit même dans des eaux présentant de fort taux de pollution.

Les jeunes tortues de Floride sont franchement carnivores mais avec l'âge elles deviennent progressivement omnivores. Elles ont un appétit féroce et elles mettent à leur menu : insectes divers et variés, alevins, têtards… En grandissant elles s'attaquent à des proies plus importantes comme des grenouilles, des crapauds, les poussins des oiseaux nicheurs des marais et des poissons.

Dans son milieu naturel cette tortue peut atteindre une taille de 40 centimètres et peser jusqu'à 8 kg. Celle que j'ai trouvée (depuis j'en ai rencontré un grand nombre) mesurait entre 25 et 30 centimètres ce qui en fait un bon spécimen sous nos latitudes. Toujours dans son milieu naturel elle peut vivre jusqu'à 80 ans (maximum). En France on estime qu'elle ne peut pas dépasser 30 ans.

La femelle est légèrement plus grosse que le mâle. Elle pond ses œufs, de 3 centimètres environ, dans un trou qu'elle vient de creuser. Ensuite elle les recouvre et laisse faire la nature. Si aucun prédateur n'est venu manger les œufs entre temps, l'éclosion a lieu 90 à 120 jours plus tard en fonction des conditions climatiques.

Mais revenons maintenant à ma découverte : Des tortues lâchées dans la nature

Une observation plus poussée de la position me permit de comprendre aisément que l'animal était en train de pondre. La tortue était remontée sur la berge, à une distance de 7 à 8 mètres de l'eau et à une hauteur qui se situait environ à 1 m 50 au dessus du niveau actuel (anormalement bas). Par conséquent, si l'étang retrouvait son niveau d'eau "normal" la ponte serait quand même hors d'eau.

Ne voulant pas déranger l'animal plus longtemps, je me suis absenté une quinzaine de minutes pour observer la nature environnante, ce qui m'a d'ailleurs permis de découvrir un spécimen de coccinelle que je n'avais jamais observé jusque là.

A mon retour, stupeur, la tortue n'était plus là. Le trou de ponte était béant et vierge. Pas un œuf. J'ai eu beau regarder dans les environs, pas de trace de tortue. Que s'est-il passé ?

Plusieurs promeneurs accompagnés de chiens sont passés. A-t-elle eu peur ? A t'elle été enlevée par un promeneur avant qu'elle ait eu le temps de pondre ? Est-elle retournée tranquillement à l'eau abandonnant son nid ? Etait-elle réellement en état de pondre ou étai-ce un instinct de survie qui l'avait poussée à faire ce geste comme des millions de générations l'avaient fait avant elle ? Je suis incapable de répondre, d'émettre une hypothèse. Par contre je surveillerai régulièrement cette place lors de mes prochains passages.

Mais quel est l'impact de la tortue de Floride sur l'environnement ? Déjà cette tortue n'a pas de prédateurs chez nous. Elle entre en concurrence avec la cistude et n'hésite pas à manger les jeunes tortues lorsque l'occasion se présente. Les prélèvements effectués sur la faune locale sont assez importants et pourraient avoir en cas de concentration des effets irréversibles.

La tortue de Floride et la loi

Devant le danger que représentait cette tortue l'Union Européenne en1997 en a interdit l'importation ( le 15 décembre 1997, Règlement CE 2551/97). Les animaleries ont juste eu le droit d'épuiser leur stock. Il s'est très certainement instauré un marché parallèle et certains amateurs plus doués que d'autres ont probablement réussi à les faire se reproduire. Mais ce n'est rien par rapport à la quantité de tortues qui a été importée.

De ces dizaines de millions de tortues, un bon nombre est mort en captivité, certains ont eu la sagesse de les confier à des zoos ou des centres spécialisés lorsqu'ils ont réalisé qu'ils n'étaient plus en mesure de s'en occuper, généralement pour des raisons de place. Quelques individus (probablement les mêmes qui abandonnent leur chien lors des départs en vacances) ont abandonné ces tortues dans la nature.

Il est encore difficile aujourd'hui de mesurer l'impact réel de ces tortues sur leur environnement. Ci et là on a bien mesuré une baisse des populations de batraciens ou d'oiseaux nicheurs dans les marais, mais il est difficile d'en imputer la cause directement à la tortue de Floride. D'ailleurs combien y a t'il de spécimens dans la nature ? Nul ne le sait. A ma connaissance aucun comptage n'a été effectué. Et comment le ferait-on ? L'idéal ce serait de vider tous les lacs, les étangs... Imaginez la tâche...
Si l'impact de ces tortues est trop fort les pouvoirs publics devront prendre des mesures d'éradication, ou tout au moins de limitation. Attendons nous à un affrontement des pro et des anti tortues de Floride.

Que faire si vous rencontrez une tortue exotique ? Essayez de prévenir une association, protection des animaux, amis de la nature ou autre, une ferme de tortues, il y en a plusieurs en France. Si vous en avez les moyens, ramenez-la chez vous en attendant de lui trouver un hébergement. Certaines associations, organisent la collecte des tortues relâchées dans la nature. Il y en a certainement près de chez vous.

En conclusion

Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi les hommes (et ce n'est pas un phénomène nouveau) éprouvent le besoin de "posséder" un animal, parfois le plus exotique possible. Le bon sens voudrait qu'on laisse chaque animal, chaque plante dans son milieu d'origine. Cependant l'histoire est là pour nous rappeler que depuis que l'homme se déplace il a toujours ramené avec lui une "nouveauté". Parfois avec bonheur, mais ce fut parfois aussi une catastrophe...

Pour ma part, je préfère observer les plantes et les animaux dans leur milieu, essayer de les comprendre, de les connaître et si je les ramène chez moi, c'est en photo.



Tortue de Floride - Tortue à tempe rouge - Trachemys scripta elegans
Tortue de Floride - Tortue à tempe rouge - Trachemys scripta elegans

Tortue de Floride - Tortue à tempe rouge - Trachemys scripta elegans
Tortue de Floride - Tortue à tempe rouge - Trachemys scripta elegans


Je possède d'autres photos de Tortue de Floride à tempe rouge - Me demander
 
Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, ces photos dans un format supérieur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots