Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

jeudi 15 juin 2017

Photos d'oiseaux : Nette rousse - Netta rufina - Canard siffleur huppé - Red-crested Duck




Canard de surface - Canard plongeur - Canards Eurasiatiques
Photos de Canards - Photo de Nette - Photo de Netta

(Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Anseriformes - Ansériformes (canards, oies, kamichis, canaroies et cygnes)
Famille : Anatidae - Anatidés (oies, cygnes, canards, ouettes…)
Genre : Netta
Espèce : Netta rufina

Mots-clés : Anatidae Netta Canard Nette



La Nette rousse (Netta rufina, Syn. Anas rufina) est un oiseau Euro-Asiatique. On la rencontre depuis les îles Britanniques et l'Espagne jusqu'à l'est de l'Asie. Il existe également des populations de nettes rousses en Afrique du nord. C'est en Asie que les populations sont le plus importantes. En Europe il ne s'agit que de petites populations éparses, sauf en Espagne où les populations sont plus nombreuses. C'est un oiseau partiellement migrateur. Seules les populations les plus septentrionales migrent vers le sud. En France les populations les plus importantes se situent en Camargue et dans les Dombes, mais on peut rencontrer la nette rousse ci et là.

Il existe de nombreux noms vernaculaires pour désigner la nette rousse, et notamment : Brante roussâtre, Morillon roussâtre, Morillon à huppe rousse, Canard espagnol, Canard siffleur huppé, Canard rufin, Nette à huppe rousse, Jaffre roux, Vignoun…

La Nette rousse (Netta rufina) est un canard plongeur qui se nourrit également en surface. La nette rousse fréquente les zones présentant de nombreux lacs d'eau douce riches en végétation aquatique (notamment des algues de la famille des characées), les lagunes saumâtres bordées de roselières, les marais, les étangs, les cours d'eau calmes, les estuaires, les deltas,… La nette rousse s'aventure rarement en mer, même si elle fréquente le littoral, particulièrement en hiver.

La nette rousse est un canard plongeur mesurant de 53 à 56 centimètres de long à l'âge adulte, pour une envergure comprise entre 80 et 90 centimètres. Son poids est d'environ 1,2 kilogramme. Le mâle, caractéristique, possède une tête rousse et un bec rouge corail. Le plumage du cou, de la poitrine et de la queue est noir, tandis que celui des flancs est blanc. Le dos est brunâtre. Les pattes sont rougeâtres. En vol on peut observer une bande alaire blanche. En période de parade nuptiale le mâle de la nette rousse prend la "grosse tête". En effet à cette époque les plumes de la tête sont hérissées, augmentant ainsi le volume de la tête.

Le plumage de la femelle est plus discret, probablement pour passer inaperçue dans la végétation lors de la couvaison. Le dessus de la tête de la femelle est brun terne tandis que les joues, la gorge et le ventre sont blanchâtres. Le bec est gris foncé, cerclé de rose. Comme le mâle, la nette rousse femelle possède des pattes rougeâtres et une bande alaire blanche. Son corps est brunâtre, plus ou moins tacheté au niveau des flancs.

La nette rousse se nourrit de divers végétaux aquatiques qu'elle attrape en plongeant (canard plongeur) à faible profondeur (maximum 4 mètres). Il s'agit de feuilles ou de racines de végétaux divers. Parmi ces végétaux on trouve par exemple des characées (Chara sp., Nitellopsis sp.), des cératophyllacées (Ceratophyllum sp.), des potamogétonacées (Potamogeton sp.), des haloragacées (Myriophyllum sp.) et bien d'autres. Les plantes consommées sont très variables en fonction de l'habitat. La nette rousse se nourrit également en barbotant dans la vase à la manière des canards de surface. La nette rousse consomme accessoirement des petits poissons, des vers, des têtards ou des insectes.

La période de reproduction de la nette rousse se situe vers la fin du printemps (mais, juin). Le nid est construit au sol, dans la végétation, non loin de l'eau. Il s'agit le plus souvent d'une dépression garnie de végétaux divers dont l'intérieur est rendu douillet par un mélange d'herbes et de duvet.

La femelle pond de 8 à 12 œufs de couleur crème, plus ou moins maculés de verdâtre, qu'elle incube seule pendant environ 4 semaines. Parfois les œufs sont pondus dans le nid d'autres espèces comme le fuligule milouin (Aythya ferina), le canard chipeau (Anas strepera), le canard colvert (Anas platyrhynchos) et d'autres… Il n'y a qu'une seule couvée par an.

Les canetons sont nidifuges, c'est-à-dire qu'ils quittent le nid peu de temps après leur naissance. On peut les observer sur l'eau, sous la surveillance de la cane. Les juvéniles sont assez semblables à leur mère mais ils possèdent un bec sombre. Le premier envol s'effectue au bout de 6 à 7 semaines mais les jeunes ne deviennent indépendants que 45 jours (environ) après leur premier envol. Les jeunes effectuent leur première nidification vers l'âge de 1 an, voire 2 ans. La durée de vie de la nette rousse est d'environ 7 ans.

La nette rousse est un oiseau grégaire dont la population mondiale était estimée entre 350.000 et 440.000 individus en 2002. Elle forme des groupes instables, de taille variable, souvent avec d'autres espèces. La population globale semble stable ce qui a conduit l'UICN à classer la nette rousse "Préoccupation mineure". Cependant la situation de la nette rousse est en déclin un peu partout en Europe, notamment en France où on continue à la chasser. Outra la chasse, la perte ou la dégradation de l'habitat de la nette rousse et l'empoisonnement par ingestion de grenaille de plomb sont d'autres facteurs de son déclin. D'autre part la nette rousse est sensible à la grippe aviaire.




Nette rousse - Netta rufina
Nette rousse - Netta rufina

Remarque importante : Cette photo est gratuite et libre de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots