Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

lundi 1 mai 2017

Photos de fleurs : Aristoloche clématite - Aristolochia clematitis - European Birthwort




Flore de France - Plantes d'Europe - Fleurs du bassin méditerranéen - Aristoloche française
Photo d'Aristoloche - Photo d'Aristolochiacée
 
(Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Magnoliales - Aristolochiales - Piperales
Famille : Aristolochiaceae - Aristolochiacées
Tribu : Aristolochieae
Genre : Aristolochia - Aristoloches
Espèce : Aristolochia clematitis

Mots-clés : Aristolochiaceae Aristolochia Aristoloche




L'Aristoloche clématite (Aristolochia clematitis syn. Aristolochia infesta) est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à la sous classe des Aristolochiales, à la famille des aristolochiacées (Aristolochiaceae) et au genre aristoloche (Aristolochia). Dans la classification phylogénétique, l'aristoloche clématite est rattachée à l'ordre des Piperales.

L'aristoloche clématite est une plante vivace herbacée, à rhizome, originaire du bassin méditerranéen mais que l'on rencontre de nos jours un peu partout en France. Le spécimen photographié provient des Yvelines. L'aristoloche clématite croît généralement dans les friches, les vignes, les haies, les jachères, les taillis, les bois, le long des routes, sur des sols le plus souvent calcaires, jusqu'à une altitude de 800 mètres. On la trouve parfois jusqu'en ville.

L'aristoloche clématite possède une tige verte, simple, dressée, raide, cannelée, de 20 à 80 centimètres de hauteur. Les feuilles de l'aristoloche clématite sont vert clair, pétiolées (la taille du pétiole représente la moitié de celle du limbe), larges (5 à 12 centimètres), ovales ou cordiformes, alternes, denticulées, avec une échancrure marquée à la base.

La floraison de l'aristoloche clématite intervient de mai à septembre. Les fleurs, en forme de cornet, glabres, hermaphrodites, vert/jaune, mesurent de 25 à 40 millimètres. Elles forment des glomérules de 2 à 8 fleurs à l'aisselle des feuilles supérieures. Les sépales sont soudés, ce qui donne cette forme particulière en cornet. La fleur dégage une odeur fétide qui attire les insectes pollinisateurs (entomogame). En général ce sont de petits moustiques ou moucherons qui pénètrent dans le tube floral. Cependant, l'intérieur du calice possède de nombreux poils disposés de telle sorte qu'ils empêchent les insectes de ressortir. Dans leur bataille pour la liberté, les moucherons se chargent de pollen. Lorsque la fleur flétrit les poils se rétractent et les insectes chargés de pollen peuvent alors se diriger vers une nouvelle fleur qu'ils vont féconder, et ainsi de suite.

Pour être plus précis, il faut dire que le gynécée (le pistil, l'organe femelle) arrive à maturité avant l'androcée (l'organe mâle, autrement dit, les étamines). Donc en étant prisonnier le moucheron va déposer sur le pistil le pollen prélevé sur d'autres fleurs d'aristoloche (sauf bien évidemment si c'est la première fleur qu'il fréquente). Ceci étant fait, le moucheron devra attendre (l'attente peut durer de quelques heures à plusieurs jour en fonction du cycle de maturation des organes) que le pollen soit mûr et que les poils flétrissent pour le libérer enfin, chargé de nouveau pollen qu'il transportera jusqu'à une autre fleur, et ainsi de suite. Le système est très judicieux.

Le fruit, pendant, de l'aristoloche clématite, est une capsule de 5 centimètres de diamètre, à 6 loges, qui ressemble à une poire (voir photo). La dissémination des graines est barochore (elles tombent au pied de la plante à maturité.

L'aristoloche clématite est une plante vénéneuse très dangereuse qui renferme de l'acide aristolochique au niveau de ses rhizomes. L'aristoloche clématite a été cultivée pendant longtemps comme plante médicinale, ce qui a permis sa dispersion dans toute la France. Elle était utilisée pour diverses vertus, présumées ou réelles, et notamment contre la goutte et les rhumatismes. On dit que c'est un stimulant de la croissance chez les enfants. L'analyse de son nom (aristos = excellent + locheia = accouchement) nous rappelle que cette plante était utilisée dans l'obstétrique il y a fort longtemps.

En France, l'aristoloche clématite possède de nombreux noms vernaculaires, parmi lesquels : fanterne, guillebaude, pipe (à rapprocher de l'ordre des piperales), poison de terre, pomerasse, pomme rasse, ratelaine (et plusieurs variations), sarrasine… Dans l'ouvrage Etude des fleurs : botanique élémentaire, descriptive et usuelle, 1847, l'Aristoloche clématite est appelée "Aristoloche des vignes".


Aristoloche clématite - Aristolochia clematitis
Aristoloche clématite - Aristolochia clematitis

Je possède d'autres photos d'Aristoloche clématite - Me demander

Remarque importante : Cette photo est gratuite et libre de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots