Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

mercredi 12 avril 2017

Faux arbre : Papayer - Carica papaya - Pawpaw tree



 
Plante qui ressemble à un arbre - Plante d'Amérique
Photo de Papayer - Photos de Papaye
 
(Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Violales Brassicales Caricales
Famille : Caricaceae Caricacées
Tribu : Cariceae
Genre : Carica - Papayers
Espèce : Carica papaya

Mots-clés : Caricaceae Carica Papayer Papaye



Le Papayer (Carica papaya) est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à l'ordre des Brassicales, à la famille des Caricacées (Caricaceae) et au genre Carica dont il est le seul représentant actuellement, cultivée, notamment en Afrique et en Asie, pour ses fruits appelés papayes.

Le papayer (Carica papaya) est originaire du continent américain, et notamment d'Amérique du Nord (Mexique), de la zone caraïbe (Bahamas, Cuba, Grenade, Guadeloupe, Haïti, Jamaïque, Martinique, Porto Rico, République dominicaine, Saint Vincent et Grenadines, Trinidad et Tobago), d'Amérique centrale (Belize, Costa Rica, El Salvador, Guatemala, Honduras, Nicaragua, Panama) et d'Amérique du Sud (Argentine, Bolivie, Brésil, Colombie, Equateur, Guyana, Guyane française, Paraguay, Pérou, Surinam, Venezuela).

Contrairement à ce qu'on peut lire ci et là, le papayer (Carica papaya) n'est pas un arbre à proprement parler car il ne possède pas de vrai tronc ni de branches (ou très rarement). Le "pseudotronc" du papayer, comparable au "stipe" des palmiers, creux, marqué de cicatrices foliaires peut atteindre 8 mètres de hauteur. Le papayer est donc une plante herbacée, vivace, à tige peu ligneuse, dont la durée de vie n'est pas très élevée (5 à 7 ans).

Le papayer possède des feuilles vertes, persistantes, à longs pétioles (jusqu'à 65 centimètres) creux, palmatilobées, profondément divisés en lobes eux-mêmes divisés, situées dans la partie supérieure de la plante, mesurant jusqu'à 60 centimètres de diamètre.

Le papayer est une plante monoïque ou dioïque. Il existe donc des plants mâles, des plants femelles et des plants hermaphrodites. Les fleurs mâles, sessiles, tubulées, à 5 lobes blanc crème, sont regroupées dans des grappes axillaires. Les fleurs femelles apparaissent sur la partie supérieure du tronc, en isolé ou par petits bouquets de 2 à 3 unités. La floraison s'échelonne tout au long de l'année.

Le papayer peut produire une centaine de kilos de papayes par an. Les papayes sont des baies à pulpe comestible, pouvant peser plus d'un kilogramme (avec des exceptions dépassant 8 kilogrammes), et renfermant de nombreuses graines. Le plus souvent les papayes sont cueillies avant complète maturité, dès qu'elles commencent à virer au jaune. Elles seront mures quelques jours (4 à 5) plus tard. Le fruit se consomme cru, comme les melons. D'ailleurs un des noms communs de cette plante est "arbre à melons".
 
 
Papayer et papayes - Carica papaya
Papayer et papayes - Carica papaya
 
Je possède d'autres photos de Papayer - Me demander

Remarque importante : Cette photo est gratuite et libre de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, cette photo dans un format supérieur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots