Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

lundi 6 mars 2017

Photos de papillons du Québec : Papillon du cèleri - Papilio polyxenes - Black swallowtail


Insectes du Québec - Faune du Canada - Entomofaune - Papillons diurnes du Québec

(Sous réserve de bonne identification)




Famille : Papilionidae - Papilionidés
Sous-famille : Papilioninae - Papilioninés
Tribu : Papilionini
Genre : Papilio
Espèce : Papilio polyxenes

Mots-clés : Papilionidae Papilio Cèleri





Le Papillon du cèleri (Papilio polyxenes), est un papillon diurne, territorial, bivoltin au Québec, qui fréquente les prairies, les jardins, les parcs, les déserts, les friches, les marais, les champs, le bord des routes et toute autre zone ouverte.

L'aire de répartition du Papillon du cèleri s'étend d'est en ouest, des montagnes Rocheuses jusqu'au Labrador (y inclus le Québec), et du nord au Sud, du Canada jusqu'en Amérique du Sud. Dans cette immense aire de répartition le Papillon du céleri se décline en plusieurs sous-espèces, en notamment :
   - Papilio polyxenes Americus
   - Papilio polyxenes asterius (la sous-espèce du Québec et qui illustre l'article)
   - Papilio polyxenes coloro
   - Papilio polyxenes gerardi
   - Papilio polyxenes polyxenes (la sous-espèce nominale)
   - Papilio polyxenes sadalus
   - Papilio polyxenes stabilis

Dans cet article je parlerai essentiellement de la sous-espèce présente au Québec : Papilio polyxenes asterius.

Le Papillon du cèleri possède une envergure comprise entre 8 et 11 centimètres. Ses ailes, noires, présentent deux rangées de taches jaunâtres, dont l'une est quasi marginale. Sur les ailes postérieures l'espace compris entre ces deux rangées de taches jaunâtres présente de grandes macules bleues, iridescentes, plus ou moins étendues. Une tache (ocelle) orange à rouge, pupillée de noir orne le bord inférieur interne des ailes postérieures. Les ailes antérieures sont munies d'une queue (d'ailleurs en anglais un des noms vernaculaires du Papillon du cèleri peut se traduire par "Porte-queue noir"). Chez la femelle la première rangée de taches jaunes peut être réduite, estompée ou absente, tandis que la zone bleue est plus étendue. L'abdomen est noir avec deux rangées de taches jaunes. L'envergure du Papillon du cèleri est comprise entre 6 et 11 centimètres.

Après l'accouplement, les œufs, jaunes, sont pondus individuellement sur diverses plantes, essentiellement de la famille des apiacées (Apiaceae) et des rutacées (Rutaceae), variant d'une région à l'autre compte tenu de l'immensité de l'aire de distribution de ce papillon : Foeniculum vulgare (Fenouil commun), Daucus carota (Carotte sauvage ou cultivée), Daucus pusillus, Carum carvi (Carvi), Cicuta maculata (Cicutaire maculée), Cicuta bulbifera (Cicutaire bulbifère), Anethum graveolens (Aneth), Petroselinum crispum (Persil), Apium graveolens (Ache des marais ou Cèleri), Conium maculatum (Grande Ciguë), Angelica ampla, Angelica atropurpurea, Cryptotaenia canadensis (Cryptoténie du Canada), Levisticum officinale (Ache des montagnes), Heracleum maximum (Berce laineuse), Ruta graveolens (Rue fétide), Oxypolis rigidior, Berula erecta (Berle dressée)…

La chenille du Papillon du cèleri est très polymorphe. A son premier stade larvaire elle est noire avec une bande blanche au milieu, hérissée de pointes, avec la base des tubercules jaunâtre. Au dernier stade la chenille est verte avec des anneaux noirs sur chaque segment, ornés de taches jaunâtres à orangées.

Lorsque la chenille se sent menacée elle dresse un organe charnu, fourchu, jusqu'alors caché dans le segment prothoracique. Cet organe, appelé osmeterium émet des substances malodorantes. La chrysalide peut être verte et jaune ou brune et blanche. Il y a deux générations par an dans la partie septentrionale de l'aire de répartition, et 3 dans la partie méridionale. L'hibernation s'effectue au stade nymphal. Les imagos (adultes) se nourrissent du nectar de diverses fleurs et jouent un rôle non négligeable dans la pollinisation de ces plantes.

Le Papillon du cèleri s'hybride parfois avec le Machaon (Papilio machaon). L'hybride, pris longtemps pour une sous espèce de Papillon du cèleri (Papilio polyxenes kahli), est nommé Papilio kahli.
 
 
Article connexe :
 
 
Papillon du cèleri - Papilio polyxenes
Papillon du cèleri - Papilio polyxenes

Papillon du cèleri - Papilio polyxenes
Papillon du cèleri - Papilio polyxenes

Papillon du cèleri - Papilio polyxenes
Papillon du cèleri - Papilio polyxenes

Papillon du cèleri - Papilio polyxenes
Papillon du cèleri - Papilio polyxenes

Papillon du cèleri - Papilio polyxenes
Papillon du cèleri - Papilio polyxenes

Papillon du cèleri - Papilio polyxenes
Papillon du cèleri - Papilio polyxenes
 
Papillon du cèleri - Papilio polyxenes
Chenille du Papillon du cèleri - Papilio polyxenes

Papillon du cèleri - Papilio polyxenes
Chenille du Papillon du cèleri - Papilio polyxenes
 
 
 
Je possède d'autres photos du Papillon du cèleri . Demandez-moi

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, des photos dans un format supérieur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots