Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

vendredi 10 mars 2017

Photo de papillon : Papillon zébré - Eurytides marcellus - Zebra Swallowtail


Papillons du Québec - Faune du Canada - Insectes d'Amériques - Animaux du Canada
Photo de lépidoptères américains
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères - Papillons
Famille : Papilionidae - Papilionidés
Tribu : Leptocircini - Graphiini
Genre : Eurytides
Espèce : Eurytides marcellus
Mots-clés : Papillons Papilionidae Eurytides Protographium Graphium Iphiclides Papilio

Le Papillon zébré (Eurytides marcellus, syn. Protographium marcellus), est un lépidoptère appartenant au sous ordre des Ditrysia, à la super famille des Papilionoidea, à la famille des papilionidés (Papilionidae) à la sous famille des Papilioninés (Papilioninae) à la tribu des Leptocircini (ou des Graphiini) et au genre Eurytides.

Le papillon zébré a été classé dans plusieurs genres et on retrouve les synonymes latins suivants :
• Graphium marcellus,
• Iphiclides Marcellus,
• Papilio Marcellus,
• Protographium marcellus.


Le papillon zébré est originaire d'Amérique du nord, et plus précisément on peut l'observer du sud de l'Ontario et du Québec jusqu'au centre de la Floride. Il est plutôt rare au nord de son aire de répartition. Il est plus présent au sud-est de son aire de répartition. Certains auteurs reconnaissent deux sous-espèces de papillon zébré : Eurytides marcellus marcellus (la forme nominale) et Eurytides marcellus floridensis (en Floride).

Le papillon zébré fréquente principalement les zones forestières humides et tempérées qui bordent les rivières, les lacs, les marais et les marécages. Les imagos volent à la recherche de nectar dans les près, les champs et les zones broussailleuses environnantes.

Le papillon zébré possède une envergure d'environ 6,5 à 10 centimètres. La surface de ses ailes, triangulaires, est blanc verdâtre avec des rayures longitudinales noires dont le nombre et la forme est variable suivant les individus et les générations. Les ailes antérieures sont prolongées par une longue queue. Les spécimens de la génération printanière sont généralement plus petits avec des ailes plus verdâtres que les générations suivantes. Leur queue est également plus courte. Comme vous pouvez l'observer sur la photo, les ailes postérieures sont ornées d'une tache rouge.

Après l'accouplement les femelles pondent leurs œufs vert pâle, isolément, sur la face inférieure des feuilles de la plante hôte, généralement des plantes de la famille des annonacées (Annonaceae) et plus particulièrement l'asiminier trilobé (Asimina triloba).

Les chenilles, glabres, restent le plus souvent cachées au revers des feuilles. Elles se nourrissent préférentiellement de jeunes feuilles, et de fleurs lorsque c'est la saison. En dehors du printemps la présence de jeunes feuilles paraît très hypothétique et pourrait être un facteur limitant de l'espèce. Or l'asiminier trilobé abrite également la chenille d'une pyrale (Omphalocera munroei) qui elle s'est spécialisée dans les vieilles feuilles, obligeant l'arbre à émettre régulièrement de nouvelles feuilles. Les populations de papillons zébrés sont donc très dépendantes des populations d'Omphalocera munroei.

Dans un premier temps les chenilles sont gris bleu, avec de fines lignes transversales jaunes, blanches et noires. Les chenilles plus âgées sont vertes avec également des rayures transversales. Il existe un grand polymorphisme au niveau de ces rayures. De plus, suivant les générations, l'aspect des chenilles est différent (polymorphisme saisonnier).

Les chenilles possèdent sur le prothorax un organe jaune, charnu, érectile, nommé osmeterium. Cet organe qui émet une odeur nauséabonde est utilisé par la larve comme moyen de défense lorsqu'elle se sent agressée. L'efficacité est très théorique et n'arrête ni les oiseaux ni l'ichneumon roux (Trogus pennator) qui parasite la chenille. Autre moyen de défense plus efficace : se laisser choir au sol.

Arrivé au dernier stade la chenille effectue sa nymphose sur une branche de l'arbre. La chrysalide, ceinturée est verte ou brune suivant les générations et ressemblent à des feuilles. La chrysalide de dernière génération hiverne.

Le cycle de vie du papillon zébré est d'environ 6 mois. Le papillon zébré est bivoltin (2 générations) au Québec et multivoltin (jusqu'à 4 générations) dans le sud de son aire de répartition. Les imagos volent donc d'avril à août au nord et de mars à décembre au sud.

Les imagos butinent les fleurs nectarifères. Grace à leur longue trompe ils peuvent butiner des fleurs à longue corolle en tube. On peut parfois observer des "attroupements" de papillons zébrés posés au sol à proximité de flaques d'eau, sans doute à la recherche de sels minéraux et/ou pour se désaltérer.
 
 
 
Papillon zébré - Eurytides marcellus - Protographium marcellus
Papillon zébré - Eurytides marcellus - Protographium marcellus

Papillon zébré - Eurytides marcellus - Protographium marcellus
Papillon zébré - Eurytides marcellus - Protographium marcellus

Papillon zébré - Eurytides marcellus - Protographium marcellus
Papillon zébré - Eurytides marcellus - Protographium Marcellus
 
 
Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots