Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

samedi 11 mars 2017

Photos d'arbre : Marronnier commun - Aesculus hippocastanum - Marronnier d'Inde - Horse-chestnut


Flore d'Europe - Arbre d'alignement - Arbre qui forme des bogues
 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Sapindales
Famille : Sapindaceae - Sapindacées - Hippocastanaceae - Hippocastanacées
Tribu : Hippocastaneae
Genre : Aesculus
Espèce : Aesculus hippocastanum

Mots-clés : Sapindaceae Hippocastanaceae Aesculus Marronnier Châtaignier




Le Marronnier commun (Aesculus hippocastanum), est une plante angiosperme dicotylédone appartenant à l'ordre des sapindales, à la famille des hippocastanacées (Hippocastanaceae), à la sous famille des Hippocastanoideae et au genre Aesculus. Dans la classification phylogénétique le marronnier commun appartient à la famille des sapindacées (Sapindaceae).

Il existe plusieurs synonymes latins pour désigner le marronnier commun, en notamment :
• Aesculus procera,
• Aesculus septenata,
• Hippocastanum aesculus,
• Hippocastanum vulgare,
• Pavia hippocastanum.

En France le marronnier commun possède plusieurs noms vernaculaires comme : Marronnier d'Inde, Châtaignier de mer, Marronnier faux-châtaignier, Marronnier blanc, Marronnier des chevaux, Châtaignier des chevaux...

Le marronnier commun est originaire de l'Europe du sud est (Albanie, Bulgarie, Grèce, Yougoslavie), et non d'Inde comme son nom vernaculaire pourrait le laisser penser. En France on a retrouvé du pollen de marronnier commun dans des couches anciennes. Il aurait donc disparu de nos contrées lors de la dernière glaciation. Il a été réintroduit vers 1615, par des gens qui ne se doutaient pas que cet arbre peuplait auparavant notre pays.

Le marronnier commun est utilisé en France dans les parcs et jardins et parfois comme arbre d'alignement. On le retrouve également en forêts de plaine, généralement non loin de zones urbanisées ou de châteaux ce qui pourrait faire penser à des plantations ou a des spécimens "échappés". Dans ses contrées d'origine le marronnier croît dans les forêts de feuillus, le plus souvent entre 700 et 1200 mètres d'altitude.

Le marronnier commun est un arbre à houppier dense, ovoïde à arrondi, pouvant mesurer jusqu'à 25 /30 mètres de hauteur et vivre jusqu'à 250 ans. Son tronc, droit, présente une écorce brunâtre et lisse sur le bois jeune, qui devient plus foncée et fissurée en vieillissant.

Les branches, moyennement ramifiées, cassantes, portent en automne / hiver de gros bourgeons bruns, protégés par des écailles visqueuses. Le débourrage à lieu assez tôt au printemps.

Les feuilles, caduques, opposées, longuement pétiolées, non stipulées, digitées, à 5 à 7 folioles acuminées, à marge inégalement dentée, mesurent de 30 à 50 centimètres. Le limbe est vert foncé en face supérieure et vert clair en face inférieure. Les nervures portent de petits poils qui disparaissent partiellement ou totalement avec le temps. En ville les feuilles souffrent souvent de la pollution.

La floraison intervient en avril / mai. Les fleurs, irrégulières, généralement hermaphrodites, sont réunies en thyrses terminales, dressées, de 20 à 30 centimètres de longueur, chaque thyrse pouvant regrouper une centaine de fleurs. Chaque fleur se compose de 4 à 5 pétales blancs, inégaux, avec une macule jaune qui vire au rouge lorsqu'elle est fécondée, indiquant ainsi aux abeilles (qui ne perçoivent pas le rouge) qu'il est inutile de venir visiter cette fleur.

Le fruit est une capsule à bogue épineuse renfermant une graine (parfois deux), nommée marron. Le marron est globuleux, irrégulier, brun, lisse et luisant, avec une tache claire au niveau de l'attache (hile). A maturité la bogue s'ouvre par 3 fentes (capsule trifide), laissant échapper son contenu.

Le fruit du marronnier commun n'est pas comestible pour les humains, et il n'est pas recommandé d'en donner aux animaux, même si par le passé, chevaux (hippocastanum signifie "châtaigne de cheval") moutons et porcs ont été nourris avec.

Observation importante :
Il ne faut pas confondre le marron d'Inde, fruit du marronnier avec le "marron", fruit du châtaigner (Castanea sativa) qui est en fait une grosse châtaigne, qui elle est comestible.

Le Marronnier commun (Aesculus hippocastanum) a été hybridé avec le pavier rouge (Aesculus pavia) pour produire le marronnier à fleurs rouges (Aesculus x carnea).
 
 
Articles connexes :
   - Châtaigner (Castanea sativa)
 
 
Marronnier commun - Aesculus hippocastanum - Marronnier d'Inde
Marronnier commun - Aesculus hippocastanum - Marronnier d'Inde

Marronnier commun - Aesculus hippocastanum - Marronnier d'Inde
Marronnier commun - Aesculus hippocastanum - Marronnier d'Inde

Marronnier commun - Aesculus hippocastanum - Marronnier d'Inde
Marronnier commun - Aesculus hippocastanum - Marronnier d'Inde
 
 
 
Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, des photos dans un format supérieur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots