Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

vendredi 3 mars 2017

Castor du Canada - Castor canadensis - American beaver - Canadian beaver - Mammifère rongeur du Canada



Animal amphibie - Mammifère rongeur qui vit dans une hutte
Rongeur du Québec - Faune du Canada
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Rodentia - Rongeurs - Rodentiens
Famille : Castoridae - Castoridés
Tribu : Castorini
Genre : Castor
Espèce : Castor canadensis

Mots-clés : Castor Rongeur Castoridae


Le Castor du Canada (Castor canadensis) est un mammifère rongeur, amphibie, sédentaire, territorial, social, herbivore, lignivore, originaire d'Amérique du Nord (Nord du Mexique, USA et Sud du Canada, y compris le Québec). Le Castor du Canada fréquente les lacs, les étangs, les cours d'eau lents (rivières, ruisseaux) ou les retenues de barrage, à proximité des forêts décidues ou mixtes. C'est le plus grand rongeur d'Amérique du Nord, et le second par sa taille au niveau du continent américain, devancé par le Capibara ou Capybara (Hydrochaeris hydrochaeris).

Le Castor du Canada est essentiellement nocturne, mais peut s'observer à l'aube et au crépuscule. Il possède un pelage brun rouge à brun noirâtre, rendu imperméable grâce à des sécrétions huileuses. Ses oreilles sont rondes et de petite taille. Les pattes arrière, palmées, sont plus longues que les pattes avant. Les mâchoires ne possèdent pas de canines mais sont dotées d'incisives de taille impressionnante, qui poussent tout au long de la vie de l'animal. Pour favoriser l'apnée, qui peut durer jusqu'à 15 minutes, les oreilles et les narines peuvent être obturées tandis qu'une membrane amovible protège les yeux.

Le Castor du Canada est caractérisé par une queue plate, écailleuse. D'ailleurs lors de mon observation j'avais été intrigué par un grand "splash". Je croyais que quelqu'un avait jeté un gros caillou dans l'eau. En fait c'était un castor qui en plongeant avait fait "claquer" sa queue sur l'eau. Le manège s'est répété à plusieurs reprises, sans doute pour avertir ses congénères d'un danger. Finalement lorsque j'ai découvert la "hutte" du Castor du Canada plusieurs individus (4) se tenaient dans l'eau à 7 ou 8 mètres de la hutte, et de nombreux gémissements émanaient du centre de la hutte. Je suis resté plus de deux heures à observer le manège. Par contre lorsqu'un Castor plonge pour pénétrer dans la hutte son plongeon est des plus silencieux comme s'il ne voulait pas attirer l'attention.

Chez le Castor du Canada il n'y a pas de dimorphisme sexuel : le mâle et la femelle sont semblables. Le Castor du Canada mesure environ 1 mètre de long (jusqu'à 1,2 mètre) pour un poids très variable compris entre 18 et 30 kilogrammes. Le Castor du Canada peut vivre 25 ans, mais le plus souvent il ne dépasse pas 7 ans.

Le Castor du Canada se nourrit d'écorces d'arbres, de cambium, de feuilles, de bourgeons, de racines, de jeunes pousses, de fruits et d'herbe (voir photos). Sa nourriture est récoltée dans l'eau, sur la berge ou sur la terre ferme, parfois assez loin de sa hutte. La nourriture qui n'est pas mangée sur place est amenée à la nage jusqu'à la hutte et stockée à l'intérieur de celle-ci pour nourrir les jeunes ou en prévision de l'hiver. Lorsqu'un Castor du Canada abat un arbre : tremble, aulne, érable, saule, bouleau, peuplier, frêne (rarement un conifère), ce peut être pour en récolter les feuilles, ou suivant sa taille, pour construire ou consolider sa hutte.

La hutte est construite avec des branches, des troncs et de la boue. Son entrée est toujours sous l'eau afin de se prémunir d'éventuels prédateurs. La hutte peut être au milieu de l'eau, totalement isolée de la terre ferme, ou adossée à la berge (voir photo). Dans tous les cas sa partie habitable est émergée, et parfois creusée dans la terre de la berge. Suivant le type d'habitat la construction d'un barrage (appelé "barrage de Castor") n'est pas toujours nécessaire. Lorsqu'un barrage est construit celui-ci sert avant tout à réguler le cours de la rivière ou du ruisseau afin de protéger la hutte.

Le Castor du Canada est monogame et fidèle (sauf en cas de décès d'un des 2 partenaires). Au Canada les accouplements ont lieu durant l'hiver (janvier ou février le plus souvent). Dans le sud de son aire de répartition l'accouplement du Castor du Canada peut débuter dès la fin de l'automne. Généralement la femelle met au monde 3 à 4 petits Castors après une gestation de 15 à 17 semaines (103 à 125 jours). A leur naissance les jeunes castors sont couverts de fourrure et ont les yeux ouverts. Ils sont capables de nager dans les 24 heures qui suivent leur naissance.

Dans un premier temps les jeunes Castors sont allaités. Le sevrage intervient au bout de deux semaines environ. Il n'y a qu'une seule portée par an. Les jeunes restent avec leurs parents jusqu'à l'âge de 2 à 3 ans, âge qui correspond normalement à leur maturité sexuelle. Dès lors ils partent en quête d'un territoire et d'un(e) partenaire. Lorsque les adultes ont épuisé leur territoire, eux aussi partent à la recherche d'un nouvel endroit propice à leur installation.

Le Castor du Canada possède de nombreux prédateurs, du moins les jeunes. Jusqu'au siècle dernier les Castors du Canada étaient chassés pour leur fourrure. De nos jours c'est la perte d'habitat (déforestation) et la pollution des eaux qui pèsent sur les populations de Castors. Pour leur part les jeunes peuvent être victimes de plusieurs animaux comme la Loutre de rivière (Lontra canadensis), le Lynx du Canada (Lynx canadensis), le Coyote (Canis latrans), l'Ours noir (Ursus americanus), l'Ours brun (Ursus arctos), le carcajou ou glouton (Gulo gulo), le loup (Canis lupus) et bien d'autres.
 
 
 
Articles connexes :

 
 
Castor du Canada - Castor canadensis
Castor du Canada - Castor canadensis

Castor du Canada - Castor canadensis
Castor du Canada - Castor canadensis

Castor du Canada - Castor canadensis
Castor du Canada - Castor canadensis

Castor du Canada - Castor canadensis
Castor du Canada - Castor canadensis

Castor du Canada - Castor canadensis
Arbre rongé par un castor

Castor du Canada - Castor canadensis
Dégâts causés par un castor
 
Hutte de castor
Hutte de castor

Hutte de castor
Hutte de castor



 Je possède d'autres photos de Castor du Canada. Demandez-moi

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, des photos dans un format supérieur.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits ou grands mots